envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Clémenceau Georges, Benjamin, surnommé "Le tigre" ou "Le Père la Victoire".



Georges Clémenceau est né à à Mouilleron-en-Pareds en Vendée, le 28 septembre 1841, il est décédé à Paris, le 24 novembre 1929, Georges Clémenceau était journaliste radical mais aussi un grand homme politique français. A savoir que des années plus tard, est né dans le même village que Georges Clémenceau, le Maréchal,
Jean de Lattre de Tassigny. Le père de Georges Clémenceau, Benjamin Clemenceau était de son état médecin. Georges Clémenceau fit des études à Nantes, puis obtient son baccalauréat en lettres en 1858, il partira continuer ses études de médecine, en 1861, à Paris, c'est là qu'il fréquentera le Quartier Latin, il évolue, dans des cercles artistiques et républicains. A cette époque, Georges Clémenceau fonde avec d'autres étudiants un journal, qu'ils appellent "Le Travail". Clémenceau a été ensuite arrêté et fit de la prison, en 1862, pour avoir apposé des affiches appelant à la manifestation. Clémenceau deviendra médecin en 1865, il s'opposera alors à Louis Pasteur, pour les travaux que ce dernier entreprend !!! mais plus tard, Clémenceau reconnaîtra de bonne grâce son erreur envers ce grand savant. Clémenceau partira ensuite enseigner en Angleterre et aux États-Unis, il reviendra en France en juin 1869, ou il entreprend, une carrière politique, il entre dans le camp des opposants à Napoléon III. Clémenceau épouse en 1869, Mary Plummer, une américaine. Une révolte a lieu a Paris après que Napoléon III perd la bataille de Sedan, le 2 septembre 1870, Clemenceau prendra une part très active, dans cette révolte, demandant la fin de l'Empire. Le nouveau gouvernement nomme des maires provisoires dans les différents arrondissements de Paris. Clemenceau est alors placé à la tête du XVIIIème arrondissement, qu'il conservera après les élections, il sera aussi élu député de la Seine à l'Assemblée Nationale. Arrivera, une période révolutionnaire à Paris, " l'insurrection de la Commune", Clémenceau tentera d'apaiser les "humeurs" mais n'y arrivant pas, il présentera sa démission à l'Assemblée Nationale. En 1876, Clémenceau sera élu député à la Chambre, il sera de ce fait beaucoup plus connu en France, il deviendra ainsi, le chef incontesté des radicaux républicains et de l'opposition d'extrême gauche, en 1881, il fera tombé le ministère mené par Jules Ferry et en 1882, le ministère mené par Gambetta. Clémenceau était opposé à la colonisation, il s'opposa à Jules Ferry qui déclarait, je le cite "Je répète qu'il y a pour les races supérieures un droit parce qu'il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures". Clémenceau répondit en ces termes, je le cite, "Les races supérieures ont sur les races inférieures un droit qu'elles exercent et ce droit, par une transformation particulière, est en même temps un devoir de civilisation. Voilà, en propres termes, la thèse de M. Ferry et l'on voit le gouvernement français exerçant son droit sur les races inférieures en allant guerroyer contre elles et les convertissant de force aux bienfaits de la civilisation. Races supérieures ! Races inférieures ! C'est bientôt dit. Pour ma part, j'en rabats singulièrement depuis que j'ai vu des savants allemands démontrer scientifiquement que la France devait être vaincue dans la guerre franco-allemande, parce que le Français est d'une race inférieure à l'Allemand. Depuis ce temps, je l'avoue, j'y regarde à deux fois avant de me retourner vers un homme et vers une civilisation et de prononcer : homme ou civilisation inférieure". Entre 1880 et 1890, Clémenceau reçut le surnom de "Tigre", pour toutes ces féroces attaques qu'il lança contre les ministres des gouvernements successifs. Clémenceau, est au premier plan de la scène Politique avec l'affaire Dreyfus en prêtant les colonnes de son journal l'Aurore à Emile Zola pour son retentissant article "J'accuse" ou il ne cessera de mener campagne pour la réhabilitation du Capitaine Dreyfus. Clémenceau fut très longtemps parlementaire, et en 1917, devint Premier Ministre et Ministre de la Guerre. Clémenceau était un homme fort, simple, qui a su raviver le moral des Français pendant "la Grande Guerre", en luttant contre le défaitisme. Il fut surnommer "le Père la Victoire". En 1920, Clémenceau présentera la démission de son gouvernement, âgé de 79 ans, il fit des voyages, en Egypte, au Soudan, en Inde, en Asie, aux États-Unis, au retour de ces voyages en 1922, il écrira plusieurs livres dont "Démosthène, Grandeur et Misères d'une victoire", "Au soir de la Pensée","Le voile du bonheur", il partagera la fin de sa vie à Saint Vincent sur Jard, en Vendée, avec Marguerite Baldensperger, qui est sa cadette de 43 ans. Il décédera à Paris, le 24 novembre 1929. Selon les dernières volontés de Georges Clémenceau, qui avait demandé que l'on place dans son cercueil, une canne à pommeau de fer, un livre qui lui venait de sa mère ainsi qu'un bouquet de fleurs que lui avaient offert des combattants. Il est enterré dans le bois du Colombier, à Mouchamps, dans la propriété familiale, près de son père sous un cèdre, que ce dernier avait planté. Pas de pierre tombale, pas d'inscription, une simple grille de fer, une grande sobriété. On dit aussi que Clémenceau a été enterré debout.

Date de création : 02/03/2007 18:36
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Clémenceau Georges
Clémenceau Georges


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Création société Angleterre : simple et rapide !



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Lost Dutchman’s Gold Mine : à la recherche d’une mine d’or dans les Montagnes Superstitieuses La réforme de la Justice passée aux oubliettes


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Guerres (19 sites)
  Rubrique > Histoire de France (17 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)
  Rubrique > Histoire contemporaine (7 sites)
  Rubrique > Géographie, Histoire, Actualité, Politique (5 sites)


[Retour au guide Aquadesign]