envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Humanisme, humanistes et vie intellectuelle à la Renaissance



La vie intellectuelle a été transformée par l'humanisme. La renaissance est un renouvellement de la civilisation sous l'influence de l'Antiquité grecque et latine, une sorte de révolution spirituelle qui marque elle aussi, comme les grandes découvertes le début des Temps modernes. La renaissance a pris son essor dès le
XIV° siècle en Italie, alors le Pays le plus riche d'Europe et où le souvenir de l'Antiquité était resté le plus vivace. La résurrection de l'Antiquité fut l'oeuvre des humastes. On désigne ainsi les léttrés qui retrouvèrent et étudièrent les chefs-d'oeuvres de l'Antiquité oubliés ou perdus. L'expansion de l'humanisme eut lieu, avec l'initiateur qui fut le poète italien Pétrarque qui vivait au XIV° siècle. Aux siècles suivants il y eut un grand nombres d'humanistes en Italie puis dans toute l'Europe occidentale. Le plus illustre fut, au début du XVI° siècle, Erasme de Rotterdam. Il publia notamment une édition du texte grec des Evangiles et un Eloge de la Folie, virulente satire de l'Eglise de son temps. Sin influence s'exerça par une vaste correspondance dans toute l'Europe. Les humanistes français furent principalement des érudits, tels Guillaume Budé qui étudia la monnaie et la législation romaine, Henri Estienne, auteur de "Trésor de la langue grecque". L'humanisme a engendré une brillante renaissance pédagogique, littéraire et scientifique. L'éducation nouvelle, au Moyen Age, la méthode des Universités, la scolastique, ne visait qu'à former de subtils raisonneurs, maîtres dans l'art d'argumenter. Les humanistes transformèrent l'enseignement. Ils firent une guerre acharnée à la scolastique des auteurs anciens, ce qu'on appelé les humanités. Ils joignirent à l'étude du latin l'étude du grec, ignoré au Moyen Age. Soumis pour la plupart en matière de foi à l'autorité de l'Eglise, il enseignèrent cependant la libre recherche de la vérité. En France, les humanistes, obtinrent de François Ier, la création du Collège de France, association d'érudits qui, par son enseignement libre et scientifique, s'opposa à la routinière Sorbonne. La renaissance littéraire, sous l' influence des Anciens, la littérature fut rénovée. En Italie, elle produisit au XVI° siècle des oeuvres d'une Beauté classique. En prose, Machiavel donna un traité de Politique, Le Prince. En poésie, les oeuvres maîtresses furent celles d'Arioste, avec son épopée le Roland furieux et de Tasse, l'auteur de la Jérusalem délivrée. En France, l'esprit nouveau anime déjà les premières oeuvres du XVI° siècle, les poèmes de Clément Marot, mais surtout les joyeux romans satiriques de Rabelais. Dans la seconde moitié du siècle, à l'appel de Joachim du Bellay, le groupe de poètes de la Pléiade, dont le plus illustre fut Ronsard, entreprit de faire revivre les genres littéraires des Anciens, épopées, odes, épîtres, tragédies. En prose, l'oeuvre de Montaigne, les Essais, est toute imprégnée de la pensée antique. La renaissance scientifique, la confiance en la raison et les idées nouvelles de libre examen enhardirent les esprits. De plus en plus nombreux furent ceux qui pensaient qu'il fallait chercher la vérité scientifique par d'autres méthodes que le raisonnement scolastique sur des textes. Le grand artiste italien, Léonard de Vinci, génie universel, aperçut clairement que la science ne pouvait progresser que par l'emploi combiné de l'observation, de l'expérience et des démonstrations mathématiques. Les progrès les plus remarquables furent ceux de l'astronomie, le polonais Copernic fut le premier à soutenir la théorie du système solaire, d'après laquelle la terre et toutes les planètes tournent autour du soleil. En France, l'activité scientifiques porta surtout vers les mathématiques avec Viète qui fit de l'algèbre un merveilleux instrument de Travail et vers les études de médecine. On commença dans les Facultés à disséquer les cadavres et à étudier l'anatomie humaine. Ambroise Paré substitua à la chirurgie barbare de l'époque, une chirurgie rationnelle. Vers la même époque, le médecin espagnol Michel Servet découvrit la "petite circulation du sang", entre le coeur et les poumons. On peut dire que la période de l'humanisme à la renaissance, a fait faire aux hommes un grand pas en avant.

Date de création : 08/03/2007 10:39
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Humanisme
Humanisme


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Sexus politicus, le livre des histoires d'amour des hommes politiques français



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Fly Nordic : première compagnie aérienne à bas prix au Nord de l’Europe! Palma de Majorque, la capitale de l’île de Majorque


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Histoire de France (17 sites)
  Rubrique > Histoire mondiale (8 sites)
  Rubrique > Renaissance (4 sites)


[Retour au guide Aquadesign]