envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


L’Angola : une ancienne colonie portugaise rongée par 25 années de guerre civile



L'Angola est un vaste pays du Sud-Ouest Africain, voisin de la République Démocratique Congo, du Zambie, de la République du Congo et de la Namibie. Vaste pays peuplé par 13 760 000 habitants pour une superficie de 1 246 700 km2,
l'Angola a un passé troublé. Investi par le Portugal dès la fin du XVème siècle, les côtes angolaises vont devenir l'un des principal point de départ de la traite négrière vers le Brésil ou Cuba. Disputé par l'Espagne et La Hollande jusqu'au XVIIIeme siècle, la colonisation totale du pays prendra fin avec la victoire totale du Portugal et la disparition du royaume du Kongo qui contrôlait alors les terres. Une colonisation qui sera l'une des plus dures : l'Angola sera le pays le plus touché par l'exportation d'esclaves (on estime à 16 millions le nombre d'africains embarqués sur des négriers portugais) Ce n'est qu'en 1836 que la traite négrière prendra fin en Angola. Pour compenser, le Portugal va entreprendre la conquête de l'intérieur du pays qui se révélera difficile (plus de 174 campagnes militaires) et qui prendra fin en 1920. L'Angola se verra alors exploité par la métropole portugaise. 98% de la population se verra soumises aux travaux forcés pour fournir des matières premières au Portugal, aux interdiction de circuler la nuit, aux châtiments corporels et à d'autres mesures répressives, auxquels seuls les Portugais et l'élite du pays, souvent métis, échappaient. Un système répressif qui sera assoupli sous la pression en 1954, puis aboli en 1962. La richesse minière de l'Angola (diamant, or, fer ...) en fait une province auquel tiens le Portugal, qui va se battre pour ne pas laisser l'indépendance que réclame la population et l'ONU. Une indépendance qui finira par aboutir tout de même, en 1975, après une vingtaine d'années de conflit, ponctuée de massacres et d'exactions des deux cotés. Le Portugal finira par abandonner l'Angola, après avoir perdu 3000 hommes, et mis jusqu'à 40% de leur budget dans cette guerre. Cette fin de guerre signifiera par ailleurs la fin de la dictature portugaise et l'instauration de la démocratie. L'Angola, pourtant, ne verra pas sa situation s'améliorer et plongera dans 25 années de guerre civile et ethnique, avec la participation de Cuba et de l'Afrique du Sud, entre deux factions soutenues chacune par l'URSS ou l'Occident. Le pays tombera dans le communisme, sous l'égide du MPLA, aidé par l'URSS tout d'abord. Puis il en sortira petit à petit, après l'avénement de l'actuel président Dos Santos qui se rapprochera de l'Occident. La guerre civile connut souvent des pauses et accords de paix, mais le conflit perdura jusqu'en 2002 où le leader de l'UNITA, le parti opposé au MPLA au pouvoir, sera abattu. Depuis, la paix règne en Angola, qui reste pourtant brisée par le colonialisme, le communisme et la guerre civile. Aujourd'hui, le pays mise sur l'exportation de pétrole et de diamant pour sortir de la crise. De cette façon, l'Angola connaît une hausse de son PIB importante (18% en 2004) qui malgré tout n'affecte pas pour le moment le niveau de vie. Malgré un optimisme affiché, l'Angola reste à un seuil économique inquiétant : 85% de la population vit de l'agriculture, 50% de la population active est au chômage ou sous payée, 70% de la population sous le seuil de pauvreté ... Aidé économiquement par la Chine qui investit dans les Pays africains, et en Angola à une hauteur de 2 milliards de dollars, l'avenir peut apparaître comme propice à une amélioration de la situation, d'autant que l'Angola va bientôt devenir l'un des poids lourds de la production pétrolière. L'Angola s'est par ailleurs qualifié à la coupe du monde de football pour la première fois en 2006. Pourtant, avec une espérance de vie qui n'excède pas les 37ans pour les hommes et 40 ans pour les femmes, il reste encore un bout de chemin à faire, avant que les Angolais ne connaissent la paix et la prospérité.

Date de création : 11/03/2007 20:44
Contributions de Sylvain
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Angola
Angola


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

La rubéole, c'est quoi ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Le Musée Guggenheim de Bilbao : une création ambitieuse. Ville de Pampelune, la capitale historique du Pays Basque


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyages (5565 sites)
  Rubrique > Voyage étranger (1076 sites)
  Rubrique > Voyage Afrique (448 sites)
  Rubrique > Guides de voyage (157 sites)
  Rubrique > Blog voyage (70 sites)


[Retour au guide Aquadesign]