envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


Le parcours d’un futur podologue.



Profession à caractère paramédicale, la podologie consiste en l'étude du pied. Le podologue se voit alors proposer à ses patients les traitements des pathologies les mieux adaptés à leurs douleurs. En France le diplômé d'état en podologie exerce sous l'appellation de Pédicure podologue ou de podo- orthésiste. Cependant ces termes ne sont valables qu'en France puisque nous notons que
chez nos mais canadiens, aucune différence n'est établie entre le pédicure et le podologue, alors qu'en France, la pédicurie est considérée comme une composante de la podologie et non comme son synonyme. Sur le sol canadien, nous trouvons alors des podiatres (médecins du pied), de même que des infirmières spécialisées dans les oins des pieds. Chez nos voisins anglais, on parle de chiropodiste pour tout ce qui concerne les traitements médicaux relatifs aux pieds. La podologie s'intéresse à la structure du pied. Dans le but de corriger les troubles de la posture, le podologue crée des semelles orthopédiques appelées « orthèses plantaires ». Sont ainsi traitées en partie grâce à cette méthode la tendinopathie, la capsulite, la névralgie, l'arthrose, la myalgie et bon nombre d'autres troubles. Les quatre orthèses le plus fréquemment réalisées par les podologues sont les orthoplasties, qui consistent à corriger les orteils, les orthonyxies, qui restructurent les ongles, les onychoplasties, qui ont pour but de pallier le manque d'ongle et enfin les contentions de nuit, qui vient à reformer la structure podale. Pour un jeune diplômé souhaitant s'installer à son compte et exercer ainsi de façon libérale, les formalités sont multiples. En effet, le podologue doit au préalable s'inscrire au conseil de l'Ordre régional des Pédicures Podologues, sans quoi il lui est impossible d'exercer de façon légale. Il doit ensuite faire enregistrer son diplôme à la DDASS où à la sous-préfecture de son futur lieu d'exercice. Dans les huit jours suivant ses débuts d'ouverture de cabinet, le podologue devra également s'inscrire à l'URSSAF. Puis, dans le mois suivant, son inscription auprès de la CARPIMKO devra elle aussi être effectuée, de même qu'une souscription à une assurance responsabilité civile et professionnelle. La demande d'agrément réalisée auprès de la Caisse Régionale d'assurance Maladie permettra aux patients d'être remboursés (en partie) pour ce qui concerne les semelles orthopédiques.

Date de création : 12/03/2007 17:35
Contributions de Amandine Neirinck
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


parcours d’un futur podologue
Parcours d’un futur podologue


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Connexion Internet : comment tester sa connexion Internet (adsl, rtc, rnis, cable...) ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Ville de Lorient : un héritage culrurel fantastique ! Ceuta, le poste de guet naturel du détroit de Gibraltar


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Santé (3240 sites)
  Rubrique > Formation dans la santé (66 sites)
  Rubrique > Actualité médicale (49 sites)
  Rubrique > podologue - pédicure (38 sites)


[Retour au guide Aquadesign]