envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Nation, patrie, patriotisme en France, que reflètent ces mots ?



Les mots "nation" et "patrie" sont à peu près synonymes. Chacun en comprend le sens, cependant il n'est pas très facile de les définir, car la nation est fondée en réalité sur des éléments psychologiques, moraux et intellectuels. C'est pour cela que Michelet parle de "l'âme" de la France et Renan d'un "principe spirituel". Ces éléments psychologiques sont des sentiments, une
volonté réfléchie, des idées, et, comme disent les sociologues une conscience collective. L'âme nationale est faite d'abord de sentiments qui naissent naturellement de la vie en commun, sur le même territoire, sous le même climat, dans les mêmes conditions économiques. Le ciel de France contribue à façonner l'âme française. D'autre part, la langue est la créatrice, mais en même temps l'instrument de la pensée. La langue d'un peuple influe sur la pensée. C'est en ce sens que les facteurs matériels préparent la formation de la nationalité. Le patriotisme est d'abord la conservation des valeurs spirituelles léguées par le passé et il faut en exclure aucune. Certains esprits voudraient que la tradition française commençât à la Révolution en 1789, c'est la mutiler. Pendant mille ans d'histoire, les rois capétiens ont fait la France. Mais d'autre part, exclure de la tradition française les idées de la Révolution et toutes celles qui en sont issues, c'est la mutiler davantage encore : l'âme française est quelque chose de vivant et d'actuel, les idées politiques et sociales du XVIII° siècle et du XIX° siècle, en font partie autant que les souvenirs de Louis XIV, de Jeanne d'Arc ou des rois capétiens. Renan dit, que le patriotisme est ensuite, la volonté de vivre ensemble et de poursuivre une oeuvre commune, il est tourné vers l'avenir autant que vers le passé. "Rêver des temps nouveaux est aussi patriotique que vouer une fidélité superstitieuse au culte de ce qui n'est plus". C'est pourquoi certains peuples, qui n'ont pas leur indépendance, peuvent être considérés comme formant une nation. Le grand historien belge, Pirenne a montré dès le XVI° siècle, alors que les Pays Bas sont sous la domination espagnole, il y a une patrie belge, et que cette patrie continue à vivre normalement pendant tout le XVIII° siècle, sous la domination autrichienne. D'autres peuples ont donné le même exemple, à savoir les Tchéques écrasés au début de la guerre de Trente Ans, la Pologne partagée et supprimée comme Etat à la fin du XVIII° siècle. On serait ainsi amené à formuler le principe des nationalités. Un peuple a le droit de constituer une nation s'il a manifesté une volonté collective de vie commune. Renan dit, je le cite, "Et si des doutes s'élèvent sur les frontières d'une nation, consultez les populations disputées", elles ont bien le droit d'avoir un avis sur la question". Il faut encore prévoir les abus de ce principe, qui, en apparence à l'air très clair !!! On peut, à un moment donné, par les moyens dont on dispose aujourd'hui, créer chez certains peuples ou dans certaine province d'un pays des mouvements d'opinion, d'animosité séparatiste ou de sympathie annexioniste, qui pour s'exprimer violemment n'en sont pas moins artificiels. C'est ainsi que, entre les années 1933 et 1939, Hitler avait créé artificiellement en Tchécoslovaquie l'agitation sudéte : ce fut le prétexte qu'il invoqua pour attaquer la Tchécoslovaquie. Or, les Sudètes n'étaient pas opprimés par les Tchèques, avec qui ils vivaient depuis des siècles. Hitler, s'efforça de créer en Alsace - Lorraine un mouvement de séparatiste pro-allemand. Le principe des nationalités exige une volonté collective, continue, prolongée de vie commune, qui s'exprime dans le calme et dans la réflexion. Nous pouvons aussi ajouter, que "le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes". Il y a aussi deux formes du patriotisme - La première forme de patriotisme est celle qu'il prend dans le clan primitif, dans les nations guerrières de l'Antiquité. Ce patriotisme implique l'acceptation passive d'un idéal collectif imposé, ce patriotisme est agressif envers les autres nations. Un tel patriotisme, disait Lamartine, "coûte peu, car il lui suffit d'ignorer, d'injurier et de haïr". Tout entier tourné vers le dehors, il a comme moyen d'action la diplomatie ou la guerre. Le patriotisme moderne, né de l'individualisme, est au contraire tourné vers le dedans, ce patriotisme cherche la réalisation d'un certain progrès économique du pays, avec un idéal de justice entre les hommes. Au XVIII° siècle, on appelait "patriote" celui qui était dévoué aux intérêts du peuple, au début de la Révolution française, on donna le nom de "patriote" aux partisans d'idées nouvelles. Cependant, sous quelque forme qu'il ait prise, le patriotisme d'une nation pacifique doit rester vigilant, et les citoyens prêts à tous les sacrifices pour la défense de la patrie, seulement, c'est un sacrifice réfléchi dont chacun comprend la nécessité. Il y a certes un patriotisme spontané, naturel, comme il y a des sentiments familiaux que créent, à leur insu, même, entre les parents et les enfants, les rapports constants qui résultent de la nature des choses. Mais le patriotisme ne prend un caractère moral que si les formes en sont déterminées, par la réflexion que s'il est accepté par la raison, que si ce patriotisme devient l'idéal de la libre volonté. On appelle "devoirs civiques", les devoirs particuliers qu'impose le patriotisme. A ce sujet, rappelons le chant patriotique de Rouget de l'Isle, qui devint l'hymne national de la France, "la Marseillaise", qui symbolise le patriotisme des soldats de l'Armée Républicaine, durant la Révolution. Que pensez-vous, pour votre part ? de ces mots forts ? Nation, patrie, patriotisme, qu'évoquent-ils pour vous ? nous attendons vos commentaires.

Date de création : 20/03/2007 08:34
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Nation, patrie, patriotisme en France
Nation, patrie, patriotisme en France


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Carmen Electra, la plantureuse naïade, a de l’humour



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Bratislava : Les origines de l’appellation de cette ville. Bouddha d'Emeraude à Bangkok : une statue objet d’un culte populaire


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Philosophie (30 sites)
  Rubrique > Histoire de France (17 sites)
  Rubrique > Histoire et religions (10 sites)
  Rubrique > Livre Scolaire, Universitaire (8 sites)
  Rubrique > Géographie, Histoire, Actualité, Politique (5 sites)


[Retour au guide Aquadesign]