envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Web pratique


Excision, pourquoi ne faut-il pas en parler puisque c’est une horreur ? Accrochez-vous !



150 millions de femmes mutilées, 6 000 fillettes par JOUR torturées dans des conditions ignobles, sans anesthésie, sans protection sanitaire... Jusqu'à quand ? Selon les tribus ou les coutumes, de multiples pratiques mutilantes sont pratiquées chez les femmes, les bébés du sexe féminin, les adolescentes, les fillettes... Bref tous les âges féminins sont concernés. On peut bien sûr
penser que ces pratiques s'exercent principalement en Afrique (notamment au Mali ou en Gambie), mais on peut évaluer à 30 000 le nombre de femmes et de jeunes filles excisées en France. Cette tradition touche les pays arabes, l'Afrique mais aussi l'Inde. Dans les pays démocrates et républicains comme les Etats-Unis et les états européens, ces traditions religieuses et familiales des immigrés de pays pratiquant ces pratiques, ont la vie dure. Il existe plusieurs « techniques » et points de référence lors de la mutilation des fillettes ou des jeunes filles. Il existe l'excision à « proprement » parler. Dans ce cas, il s'agit « seulement » de l'ablation du clitoris, principalement pour éviter le principe de jouissance de la femme, mais aussi parfois de l'ablation des grandes lèvres de la vulve. Pardonnez-moi de donner des détails mais cette amputation se fait le plus souvent à l'aide de couteaux ou de lames de rasoir non-aseptisées, et sans anesthésie, provoquant parfois des hémorragies impossibles à contrôler. Cette technique s'appelle excision Sunnite. Comme autre méthode, l'on recense aussi la nympthotomie qui consiste à étirer les lèvres et à cautériser par brûlure. La nymphectomie consiste à l'ablation partielle ou totale des petites lèvres, nommées aussi nymphes. La Clitoridotomie consiste à inciser le clitoris ou à le piquer, le perforer, l'étirer ainsi que les lèvres pour rendre le système sexuel inefficace pour la jouissance. On peut également brûler le clitoris et les tissus voisins afin de les rendre inefficaces... Tout cela à vif, bien entendu. La Clitoridectomie simple est une amputation du clitoris qui n'empêche pas les relations sexuelles ni même l'accouchement. Par contre la clitoridectomie élargie s'attaque aussi aux petites lèvres. Plus fort encore dans la torture est l'infibulation partielle ou totale. Là, il s'agit de clitoridectomie, d'excision des petites lèvres et des 2/3 des grandes lèvres. Une infibulation totale consiste à tout enlever et à coudre le tout, rien que pour faire passer l'urine et les règles... Ce qui engendre bien sûr nombre d'affections non soignées qui se termine pour la « patiente » qui pour une fois porte bien son nom par un cercueil. Il se peut aussi que l'on sectionne dans ce cas la ligne médiane pour permettre une pré-pénétration et donc l'accouchement qui s'en suivrait. Cette méthode permet aussi d'uriner normalement. C'est la méthode pharaonique ou dite soudanaise. La plupart du temps, ce sont des exciseuses et non des médecins qui pratiquent ces « opérations ». Parfois, après une rupture, une séparation ou le décès de l'homme de la famille, il faut procéder à une nouvelle intervention fermant tout conduit. Parfois aussi l'on procède à l'introcision qui consiste à élargir le vagin par des incisions. Il s'agit le plus souvent de jeunes filles non expérimentées mariées à des hommes mûrs. Il existe encore beaucoup d'autres méthodes où l'on utilise des plantes à appliquer telles les orties. L'âge de l'excision est situé entre 4 à 12 ans. Pour en savoir plus, consultez le site de l'OMS ou le site http://www.aly-abbara.com/ ainsi que le site de l'Unicef. Moi, à mon petit niveau, j'ai tenté de faire passer un message et je rêve qu'un jour, les hommes, les mâles, démocrates, républicains, se lèvent pour défendre leurs mères, leurs femmes, leurs soeurs, leurs filles contre cette ignominie. Il faudrait juste qu'ils s'imaginent, testicules liés, verge brûlée, mutilée, incisée à vif, sans pouvoir rien faire ni dire... Est-ce trop demander ?

Date de création : 28/03/2007 23:36
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Excision
Excision


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

La consolidation ou «comptes consolidés» : définition, approche et utilité



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Le reblochon, fromage savoureux provenant de la montagne. Canton de Genève, une destination aimée des vacanciers


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Blog (1327 sites)
  Rubrique > Femme et Santé (66 sites)
  Rubrique > Solidarité (18 sites)
  Rubrique > Organisation internationale (12 sites)


[Retour au guide Aquadesign]