envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire


Actif financier: définition et différentes formes



On entend par la notion comptable d'actif financier (en opposition à passif financier) tout titre, créance, solde créditeur, somme d'argent ou contrat, susceptible d'être transmis et négocié sur un marché financier, et pouvant produire des revenus ou un apport en capital. Quand l'actif
financier est détenu par un particulier, on parle de placement. Il est alors considéré comme patrimoine. Par contre, lorsqu'il est détenu par une Entreprise, il peut être comptabilisé dans l'actif du bilan, ou parfois dans des comptes hors-bilan. En revanche, pour la contrepartie, il s'agit d'un engagement financier, l'actif doit par conséquent être considéré comme un passif. Les actifs peuvent être classés soit dans l'article instrument financier aussi bien que dans le fonds d'investissement : en tant que valeurs mobilières (actions, obligations, warrants), titres de créance négociables, ou créances. En comptabilité générale, l'actif désigne l'ensemble des avoirs, le patrimoine de l'entreprise... Il est enregistré dans la partie gauche du bilan comptable. Sont comptabilisés hors-bilan, les produits dérivés financiers (« futures », « swaps », « forwards », « options », ou toute autre sorte de produit dérivé...). Les risques encourus sont le risque de contrepartie (lorsqu'un contrat ne tient pas ses engagements, par exemple dans le cas d'une livraison, d'un paiement, ou d'un remboursement). Le risque de taux correspond au risque des prêts-emprunts, c'est-à-dire lorsque les taux de crédit augmentent défavorablement : si vous en êtes l'emprunteur à taux variable, vous risquez de payer plus cher, par contre, si vous êtes prêteur, vous risquez de perdre des revenus. Le risque de change, quant à lui, ne concerne que les variations des cours de monnaie entre elles. Enfin, le risque de liquidité concerne le niveau de facilité ou au contraire de difficulté à acheter ou à revendre un actif. Si un marché n'est pas liquide, les acheteurs et les vendeurs se font rares. Dans ce cas, le risque est lié à la marchandise mais aussi à la crédibilité de l'acheteur/vendeur : en d'autres termes, un produit courant se vendra mieux qu'un produit très spécialisé et moins bien connu. On parle à ce moment-là de liquidité du produit. Tout dépend aussi de l'acheteur/vendeur : s'il n'est pas crédible, le risque de contrepartie à l'égard du fournisseur/client le dissuadera de traiter.

Date de création : 30/03/2007 11:56
Contributions de Elisa
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir




Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Qu’est-ce que l’indice du coût de la construction (ICC ?)



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Genève, la ville la plus cosmopolite de Suisse Ville de Delémont, capitale touristique du canton du Jura


Articles de la même thematique :

---




[Retour au guide Aquadesign]