envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


La Convention, les girondins et les montagnards



La Convention dura du 21 septembre 1792 au 26 octobre 1795. Le premier acte de la Convention a été la proclamation de la République. A ce moment de l'Histoire, deux parties se disputent l'influence de la Convention, les girondins (Vergniaud, Brissot, Condorcet) et les montagnards (Robespierre, Danton, Marat). Les girondins représentent les classes moyennes,
ils ne veulent ni de la dictature de la Commune de Paris, ni de mesures illégales de salut public que préconisent les montagnards. Arriva le procès et la mort de Louis XVI, sous la Convention, c'est l'Assemblée qui jugea elle-même, Louis XVI convaincu de tractations contre-révolutionnaires avec l'étranger et les émigrés. Il fut donc jugé et condamné à mort et exécuté le 21 janvier 1793. Pendant la Convention, arriva la conquête des frontières naturelles. Après Valmy, les armées françaises avaient occupé des territoires d'Allemagne, sur la rive gauche du Rhin, la Belgique après la victoire de Dumouriez à Jemmapes, le 6 septembre 1792, la Savoie et Nice. Tous ces territoires furent annexés sous prétexte de libération politique et sociale des populations. Arriva la première coalition, l'exécution du roi Louis XVI et les annexions provoquèrent l'entrée en guerre de presque toute l'Europe, l'Angleterre, l'Espagne, le Portugal, la Hollande, la Sardaigne, Naples, le Saint-Empire. Ces pays formèrent avec la Prusse et l'Autriche la première coalition. Ce fut la chute des girondins. Les girondins étaient entrés en lutte contre Marat et la Commune de Paris, cette dernière fit assiéger l'Assemblée par le peuple en armes et la força à exclure de ses rangs les 29 principaux girondins le 2 juin 1793. La situation devint critique pour la Convention, vers le milieu de l'année 1793, les armées des coalisés avaient non seulement repris la Belgique après la victoire de Neerwinden en mars, sur Dumouriez, qui d'ailleurs passa quelque temps après à l'ennemi, et la rive gauche du Rhin, malgré l'héroïque défense de Mayence, mais envahi la France sur toutes ses frontières. A cette guerre étrangère, s'ajoutait la guerre civile (insurrection royaliste en Vendée depuis mars, insurrection fédéraliste ou girondine en Normandie, Guyenne, vallée du Rhône, Provence et Corse), depuis l'arrestation des girondins, 60 départements étaient soulevés contre Paris. Pour parer au danger, la Convention qui avait voté une Constitution très démocratique (Constitution de l'an I) au mois de juin 1793, institua un gouvernement révolutionnaire comprenant un Comité de Salut Public pour la Politique générale et un Comité de Sûreté Générale pour rechercher les suspects, un Tribunal révolutionnaire, pour les juger. des représentants en mission dans les départements et des représentants aux armées, des comités locaux de surveillance et des sociétés affiliées au club des jacobins. Que furent les mesures de salut public ? La Convention décréta la levée en masse, fit un emprunt forcé d'un milliard sur les riches, la loi du maximum taxant les denrées, et surtout la loi des suspects. La Terreur, permit d'envoyer à l'échafaud 20000 personnes environ, parmi lesquelles figuraient, Marie-Antoinette, les girondins Philippe Egalité qui était l'Ancien Duc d'Orléans etc... Sous cette Convention, la réorganisation militaire, fut orchestrée par Carnot. Des victoires extérieures arrivèrent notamment, les victoires d'Hondschoote en septembre 1793, Wattignies en octobre 1793, qui refoulèrent les Anglo-Autrichiens en Belgique, celle de Hoche au Geisberg en décembre 1793, qui sauva l'Alsace, celle de Jourdan à Fleurus en 1794, qui permit de récupérer la Belgique et la rive gauche du Rhin, et d'envahir la Hollande ou Pichegru captura la flotte bloquée par les glaces au Helder en janvier 1795. La guerre de Vendée, cette révolte vendéenne s'étendit à l'Anjou et à la Bretagne. L'"armée catholique royale", qui était commandée par des nobles ou des hommes du peuple, après quelques succès fut écrasée à Savenay en décembre 1793. La lutte se poursuivit sous forme de guérilla menée par les chouans. La Vendée fut pacifiée en 1796, par Hoche, qui empêcha le débarquement d'émigrés par la flotte anglaise, à Quiberon. Pendant la Convention, ce fut la domination de Robespierre de juillet 1793 à juillet 1794. Robespierre, l'Incorruptible, fut le véritable chef du gouvernement. Avec ses amis Couthon, Saint-Just etc..., il fit juger et exécuter les chefs des enragés ou hébertistes, les plus violents des montagnards, et ceux des indulgents ou dantoniens, Danton, Camille Desmoulins, Fabre d'Eglantine, l'auteur du calendrier révolutionnaire). Robespierre fit ensuite voter des décrets, en premier, les décrets de ventôse en 1794, qui partageaient dans chaque commune aux patriotes pauvres les biens des suspects, en second, la reconnaissance de l'Etre Supême, c'est à dire le déisme officiel, en troisième, la loi du 22 prairial, qui aggravait la Terreur. Le 9 Thermidor, ce fut la chute de Robespierre, en effet, la Convention, entraînée par d'anciens terroristes tels Tallien et Fouché, fit arrêter et exécuter pour "tyrannie" Robespierre et tous ses amis. Ce fut alors la fin de la Terreur. La mort de Robespierre fut suivie d'une réaction bourgeoise, les lois d'exception furent supprimées, deux insurrections populaires causées par la misère, permirent de désarmer les ouvriers et de déporter les derniers montagnards. La Convention vota alors la Constitution de l'an III qui était le droit de vote réservé aux contribuables, suffrage à deux degrés, pouvoir législatif à deux conseils : Anciens et Cinq Cents, pouvoir exécutif à un Directoire à cinq membres. Ce fut la fin de la première coalition, car la Convention signa la paix à Bâle avec la Prusse et l'Espagne, à La Haye avec La Hollande, la frontière du Rhin était alors reconnue à la France. En 1795, il y eut un réveil royaliste qui se manifesta à Paris, par les provocations des muscadins, en province notamment dans le Sud Est, par une Terreur Blanche. La Convention, très inquiète, décida que les deux tiers des nouveaux députés seraient d'anciens conventionnels, les royalistes déclenchèrent alors l'insurrection du 13 vendémiaire (5octobre 1795). Cette insurrection fut réprimée par le Général Bonaparte, qui s'était déjà signalé par la reprise de Toulon aux Anglais. L'oeuvre de la Convention, fut immense, du point de vue financier avec l'établissement du Grand Livre de la dette publique, judiciaire avec la préparation du Code Civil, économique avec la fixation des poids et mesures, et surtout universitaire avec la création de la plupart des Grandes Ecoles. Cette Convention avait aussi voté, mais abandonné après thermidor, le principe d'un enseignement primaire obligatoire et gratuit.

Date de création : 06/04/2007 09:26
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


La Convention
La Convention


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Qu’est-ce qu’une société civile de placement immobilier (SCPI) ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a 2 commentaires pour cet article :
Le 23/01/2008 à 16:18:18, maria a écrit :

A qui la Convention confie-t-elle tous les pouvoirs?
Le 28/01/2008 à 10:48:47, paul a écrit :

En fait c'est une convention qui à été mise en place entre les girondins et les montagnards c'est bien cela ? Si oui je repose la même question qu'au dessus: A qui profite t-elle le plus ?



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Santa Fe, capitale du Nouveau-Mexique, une ville indienne, espagnole, mexicaine puis américaine Ville d'Angers, une ville culturelle et touristique


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Histoire de France (17 sites)
  Rubrique > Livre Scolaire, Universitaire (8 sites)
  Rubrique > Géographie, Histoire, Actualité, Politique (5 sites)


[Retour au guide Aquadesign]