envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Services


Comment peut-on définir la bavure policière?



Récemment, on a beaucoup entendu parlé des bavures policières, notamment à travers les médias. Mais comment doit-on définir une bavure policière ? Selon la loi, ce qu'on appelle communément « bavure policière » concerne tout usage de la force disproportionné par rapport au but recherché. De plus, certains textes et plus particulièrement le Code de déontologie de la
Police nationale, adopté le 18 mars 1986 par décret, obligent les policiers à n'utiliser la force qu'à des fins légitimes ou pour faire exécuter des ordres légitimes, et ce en respectant les proportions par rapport au danger encouru et à la force qu'on leur oppose. Cependant, l'abus d'autorité est lourdement sanctionné par la loi, d'autant plus qu'il entraîne souvent la bavure policière. Le Code de procédure pénal empêche également la réalisation des bavures policières. Ainsi, si les actes commis, durant l'exercice de leur fonction, sont une infraction, les policiers ne sont pas à l'abri de poursuites pénales. Dans la majorité des cas, ce sont les procureurs qui s'occupent de contrôler les activités judiciaires des policiers. De plus, la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité est chargée de vérifier que les forces de sécurité publiques et privées se conforment à la déontologie sur saisie citoyenne par le biais d'un parlementaire. Ensuite, on relie souvent la bavure policière à la violence policière. On définit la violence policière par l'abus de violence, en relation directe ou indirecte avec l'activité légitime des forces de police, dont elles feraient preuve. Selon Amnesty International, il y a depuis des années un niveau de violence policière inacceptable en France, que ce soit sur le terrain ou dans les commissariats. Il s'agit souvent de mauvais traitements en garde à vue, mais aussi d'interrogatoires musclés et de sévices corporels voire sexuels. Le dernier exemple de bavure et de violence policière date du 3 avril 2007, lorsqu'à Mont-Saint-Aignan, près de Rouen, des policiers ont interpellés violemment deux hommes. Cette scène fut filmée par un voisin et diffusée par les médias. Mais, il existe aussi des cas de violences morales sur des personnes sans domicile fixe, et également des violences physiques. Finalement, même si la liste des bavures policières est assez longue, la loi punit durement ces actes de violence physique et morale.

Date de création : 11/04/2007 17:25
Contributions de Marion
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


bavure policière
Bavure policière


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le Club Méditerranée ou le Club Méd.



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Long Island dans l’état de New York et le quartier de Brooklyn Régime Okinawa, art de vivre japonais entre Diététique et Petits Plaisirs !


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Administration services (93 sites)
  Rubrique > Carrières publiques (18 sites)
  Rubrique > Service de police (6 sites)


[Retour au guide Aquadesign]