envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Livres


Le copillage, une menace de grande ampleur pour la qualité des œuvres de l’esprit…



Le terme « copillage » est en fait un néologisme, c'est-à-dire un mot formé de toute pièce, qui reprend les mots « copie » et « pillage ».... Et pour cause : il désigne le fait pour quelqu'un, qu'il soit personne physique (vous, moi) ou une personne morale ( une Entreprise...)de reprendre à son compte un contenu intellectuel, surtout un
texte imprimé (on parle alors plus fréquemment de « photocopillage », sans respecter les termes de sa licence qui énumère pourtant ses droits de reproduction. Grosso modo, « copiller » ou « photocopiller », c'est passer à la photocopieuse deux ou trois chapitre d'un livre pour l'incorporer dans son mémoire de fin d'année d'étude, ou photocopier l'intégrale d'un recueil de partitions de guitare... ou simplement l'enseignant qui distribue à ses élèves une série de vingt pages d'un livre photocopié... Si répandu, si pratique, notamment grâce à la technique du copier- coller sur internet ou de l'utilisation d'un appareil photo numérique qui permet de numériser à peu près n'importe quoi, le copillage est un acte illégal. Illégal non seulement parce qu'il est la négation même du droit d'auteur, le copillage comme le photocopillage viole directement la propriété littéraire et artistique, menaçant par là les auteurs... Le terme de copillage sort directement de la colère des éditeurs français dans les années quatre vingt, pour lutter contre les effets pervers de la généralisation et de la réduction des coûts de la photocopie. Ainsi, la plupart des éditeurs français ont fait apposer un label ou au moins une mention dans les inter-pages des livres : c'est la fameuse phrase que tout le monde connaît « Danger, le photopillage tue le livre ». Etait ici directement visés les enseignants, qui n'hésitaient pas à photocopier des pages entières d'exercices de manuels pour leurs élèves, ce qui constituait un manque à gagner certain pour les éditeurs et les auteurs, privés de rémunération. C'est ce label qui sera utilisé par les éditeurs de manuels scolaires, engagés dans un long combat avec l'Education Nationale pour obtenir une compensation financière sur le droit de copie. Les deux belligérants se sont finalement mis d'accord, après une vaste étude destinée à évaluer le nombre de photocopies à compenser... Ainsi, un forfait est désormais versé à une caisse des éditeurs qui se redistribuent cette ressource entre eux. Parallèlement, les éditeurs ont fait pression pour obtenir un droit de prêt auprès des bibliothèques, ce qu'ils n'ont pas –encore- obtenu...

Date de création : 18/04/2007 18:31
Contributions de Ludovic
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Le copillage
Le copillage


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Lanzarote, une ile des Canaries



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Qu'est-ce qu'un arrêt en droit, comment est-il rendu? Mexico : un paradis historique et culturel dans un enfer de gaz et de bruit


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Livres (635 sites)
  Rubrique > Presse (460 sites)
  Rubrique > Editeur (96 sites)
  Rubrique > Livre ancien & rare (36 sites)
  Rubrique > Agence relations presse (29 sites)


[Retour au guide Aquadesign]