envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


Dépression et symptomes



Le tempérament nerveux est celui qui prédispose le plus au développement du nervosisme ou état de dépression. Ce tempérament peut être né avec nous ou bien acquis. Il est acquis par suite de la vie qu'on mène, des peines, des chagrins, des émotions, des privations qu'on a dû subir, par suite d'une nourriture insuffisante, d'un travail
excessif, de maladies longues qui ont donné lieu à l'affaiblissement de la constitution. Besoins factices, abus des plaisirs, abus de Travail, excès de toute nature, passions dépressives, telles que le remords, la jalousie, la haine, l'envie, les pertes de personnes chères, de fortune, déceptions, ambition non satisfaite, etc , telles sont les principales causes du tempérament nerveux acquis. Le sexe féminin et l'âge adulte sont ceux où se remarque le plus ce tempérament. Le régime qui convient aux personnes en dépression et nerveuses a pour base l'exercice corporel, cet exercice doit être modéré d'abord et l'on n'oubliera pas que le sport est le meilleur des médicaments : il fortifie le corps, rend le calme de l'esprit, augmente l'appétit. Les personnes nerveuses feront elles-mêmes leur ménage , elles s'occuperont de jardinage, feront elles-mêmes leurs acquisitions en ville, et marcheront à pied, n'oubliant plus qu'on digère mieux avec ses jambes qu'avec son cerveau. Ces personnes prendront des bains fréquents, bains chauds prolongés, si elles sont excitables, bains froids de courte durée, douches, hydrothérapie, bains de mer, bains salés, bains Ioniques, alcalins, si au contraire elles sont énervées. La natation sera pour elles un excellent exercice, et, à défaut de natation, l'hydrothérapie. L'hydrothérapie (Utilisation thérapeutique de l'eau sous toutes ses formes et à des températures diverses) administrée avec intelligence peut calmer l'excitabilité nerveuse ou bien vaincre l'apathie. Et autant que possible, la vie au grand air, en pleine campagne.

Date de création : 02/11/2005 16:05
Contributions de Chris
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Dépression et symptomes
Dépression et symptomes



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit






Plantes contre les dépressions lègères ( Plantes médicinales )

Houblon
Millepertuis


Il y a 7 commentaires pour cet article :
Le 20/05/2006 à 20:53:37, Gérald a écrit :

Pour ma dépression les symptomes étaient, les troubles de sommeil, des fatigues pendant la journée,apathie, des troubles de l'appétit, des maux de tête, et un manque de concentration. J'ai résolu ma dépression avec le contact de mon médecin généraliste et un traitement approprié, si cela vous arrive le conseil et de ne pas rester seule et d'en parler à votre médecin
Le 23/06/2006 à 10:23:59, Rikiki_pousse_pousse a écrit :

Moi aussi, j'ai été sujette à la dépression à un moment donné de ma vie , suite à des problèmes professionnels et financiers: anémie, troubles du sommeil, manque d'appétit, mélancolie, adynamie étaient les symptômes de mon mal être! Le fait de parler autour de moi (famille, quelques amis très proches), de pratiquer du sport (aquagym, marche à pied...) m'ont aidé à m'en sortir, heureusement! aujourd'dhui, ce n'est pour moi, qu'un souvenir!
Le 26/06/2006 à 15:41:04, Hilda584 a écrit :

Face à quelqu'un qui présente des symptômes de la dépression, sachez qu'un soutien moral et psychologique lui sera d'un très gran apport afin de ne pas sombrer dans ce marasme!
Le 15/01/2007 à 17:48:25, koala_ a écrit :

vivre avec un dépressif c'est vraiment chiant, énervant et ... déprimant! J'ai vécu avec quelques qui faisait dépression sur dépression et c'était parfois invivable. On reconnait les dépressifs à plusieurs symptomes : manque ou absence de goût, molesse, sauts d'humeur, manque d'appétit, euphorie soudaine, accablement, propos démoralisants, etc. Si vous souffrez de dépression ne restez pas ainsi, faites vous aider!
Le 23/02/2007 à 19:59:40, Manarava a écrit :

8-O la dépression je la vis actuellement car mon neveu l'est. Il est devenu dépressif après un choc émotionnel : son cousin germain s'est suicidé. Maintenant, il s'est créée un cocon. Je ne sais pas comment l'aider. Il est suivi par une psychologue qui ne sait pas aussi de quel mal il souffre :( :(
Le 26/09/2007 à 16:23:53, Valérie a écrit :

je crois que je commence à avoir les premiers symptômes de la dépression, je n'ai plus envie de rien, j'ai l'impression que je n'ai pas le droit au bonheur.
Le 04/12/2007 à 14:47:47, Marine1503 a écrit :

Bonjour à toutes et à tous ! Je vais vous raconter mon histoire dans les détails. Je m'appelle Marine et j'ai 16 ans. Ma mère quitte mon père enceinte de moi, depuis ma naissance mon père ne s'est jamais vraiment occuper de moi. A partir d'un certain age je devais aller le voir, pour moi c'était une corvée, je pleurais tout le week-end jusqu'à ce que je rentre. A chaque fois que ma mère me disait qu'il fallait bientot que j'y reparte, j'avais mal au ventre, j'avais une boule à la gorge. Ma mère ne supportait pas de me voir comme ça, donc elle était d'accord pour que je n'y aille pas. Mon père pensait que ma mère m'empêchait de le voir alors que c'était ma propre décision et qu'elle m'y poussait même quelques fois à y aller. En 2003, ma mère tombe malade, un cancer du sein, très vite elle prend rdv avec un cancérologue, plus tard elle se fait hospitalisée, elle avait une tumeur trop grosse dans le sein et ont devait lui enlever son sein, au réveil elle s'aperçoit qu'il ne lui ont pas enlever le sein mais juste la tumeur. A partir de là, on espère qu'elle guérisse, après un voyage en Corse et en Sardaigne, elle récidive.. A partir de là, elle fait des ( je me rappelle plus non plus, un casque froid qu'on met sur la tête pendant minimum 1h ). Elle commence petit à petit à perdre ses cheveux mais elle reste forte, puis de moins en moins elle peut marcher, sa lui demande énormément d'effort, jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus du tout bouger et est donc obligeée de rester dans un lit d'hôpital que nous nous somme procureé par l'hôpital. Pendant des mois, elle vit un enfer, elle voit son mari qui se démène pour elle et pour ses enfants tout en travaillant dure. Maman n'a pas souvent le moral, se voit partir mais essaie d'être tout de même positif. Un jour on a du lui mettre une machine pour l'aider a respirer ( dsl je ne sais plus le nom ), son état se dégrade de plus en plus, notre moral dégringole de plus en plus, voir sa maman souffrir à 14 ans c'est horrible. Un soir alors que je rentrais des cours je vais la voir comme d'habitude pour lui faire un bisou et là mon beau père m'annonce qu'elle est sous morphine, sa respiration me faisait peur, elle ne faisait plus que 40 kg sachant qu'avant elle en faisait 55 à peu près. A cet instant je crois devenir folle, on m'annonce qu'elle ne se réveillera pas, je vis un cauchemar, j'essaie de m'arracher la peau du visage, on me prend me console, plus tard on m'annonce qu'elle c'est arrêté de respirer, je n'ai jamais autant pleuré de toute ma vie, tellement je pleurais j'en avais la migraine. C'est l'heure d'aller se coucher alors qu'il es déjà tard, on est très nombreux à la maison, toute la famille était venue, le soir alors que tout le monde dors à peu près, j'imagine que c'est un rêve et que ce n'es pas la réalité. Les obsèques ont eu lieu 3 jours a près, un vrai cauchemar, je pleure toute les larmes de mon corps. Plus tard je rencontre un garçon, que je voyais et qui me plaisait beaucoup, on est sorti ensemble et ma largué 3 mois après, j'étais encore plus malheureuse. Je prenais toute sorte de médicaments, je me taillais les bras, je pensais que jamais je me réveillerais de ce cauchemar, que j'avais jamais perdu ma maman et ni lui. Pendant des mois je vis un enfer et tout les soirs je pleure dans mon lit, je m'entaille les poignets jusqu'à ce qu'un jour je reprenne contact avec lui et lui avoue mes sentiments sachant qu'il était avec une fille, ( une copine à moi ), ça le touche mais rien n'y fait. Plus tard on se voit et on passe la journée ensemble, cette journée elle se termine par un baiser, je ne vous explique pas dans quel état j'étais ^^ Depuis je suis toujours avec, ça va bientot faire 1 an, mais quelque chose ne vas toujours pas, je pleure très souvent, souvent sans motif, je n'ai plus aucun gout pour les choses simples, je me réveille très souvent la nuit pas bien, je me sens nulle, je m'isole, je ne sors plus, je reste clouée chez moi, j'ai des pensées morbides et suicidaires, je me sens dépassé, les cours c'est la catastrophe, problème dans mon couple, je suis d'humeur très changeante, la vie me semble sans intérêt, je voie toujours de façon négative, souvent des idées noires, les moments avec mes proches ne sont plus une source de joie, boule dans la gorge, perte de la mémoire, la fatigue m'envahis. Pensez vous que c'est une dépression ? Mon chéri est sur que j'en fait une, je vois une psy et au premier rdv elle a dit à mon beau père que j'allais pas du tout bien. Qu'en pensez-vous ?! Aidez-moi à savoir svp Merci à ceux qui ont lu jusqu'au bout...



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Organisme de crédit et rétractation Vendre sa voiture sur internet, la cote-argus de votre auto


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Santé (3240 sites)
  Rubrique > Sante mentale (87 sites)
  Rubrique > Information santé (85 sites)


[Retour au guide Aquadesign]