envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Emploi, Formation


Le harcèlement moral au travail, réagissez ?



Le harcèlement moral sur le lieu de votre travail peut se définir sous différentes formes, vous aviez un poste interessant dans lequel vous vous plaisiez et ou vous étiez compétent, vous vous retrouver titulaire d'un poste sans intérêt, en fait "une mise au placard" sans aucune raison, le harcèlement moral peut aussi se traduire par des insultes, des querelles, des remarques
désobligeantes, des ricanements, des conditions de travail dégradantes, tels mettre votre bureau dans un réduit, une cave, etc..., le refus de vous parler, ou de répondre à vos questions, les menaces de licenciement ou d'une mutation. Le harcèlement moral, peut être le fait, de votre employeur, d'un supérieur hiérarchique, d'un ou de plusieurs collègues de travail qui vous prennent en grippe, vous devenez leur bouc émissaire, d'un subordonné. Si vous êtes victime d'un harcèlement moral sur les lieux de votre Travail, ne laisser jamais perdurer la situation, car les répétitions du harcèlement moral peuvent provoquer des troubles dans l'Entreprise et des répercussions graves sur votre santé allant de la dépression nerveuve au suicide. Le code du travail précise les points importants sur harcèlement moral dans la loi n° 2002-73 de modernisation sociale du 17 janvier 2002, dans ces articles L.122-49 à L.122-54. Le Code Pénal, lui réprime le harcèlement moral dans l'article 222-33-2. Si vous êtes harcelé, réagissez de suite. Différentes personnes pourront vous indiquer comment faire, dans des associations de défense, un syndicaliste, l'inspecteur du travail, un avocat, ne restez pas dans votre coin, prenez le taureau par les cornes, le harcèlement moral est un fait délictueux sévèrement réprimé par la loi.

Date de création : 09/02/2006 19:12
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir





tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a 8 commentaires pour cet article :
Le 08/12/2006 à 10:21:32, Hariga a écrit :

Merci pour cet article en rapport avec le harcèlement de toutes sorte au travail, cet article m’a aidé a située la gravité d’actes et de paroles a mon encontre, et de définir les solutions et les organismes qui peuvent tous nous aider , encore Merci
Le 07/02/2007 à 12:15:07, bellecamille a écrit :

Ce petit communiqué, pour faire suite au communiqué de Olive2, j'ai déposée plainte pour harcèlement moral contre mon Chef Hiérarchique et un Ministère, au Tribunal du Travail de Bruxelles, qui estime en ses conclusions: qu'étant donné mes antécédents médicaux, mon état dépressif ne provient pas du dit "Harcèlement" et que le certificat établi par un médecin Psychiatre reconnaissant "Etat dépressif, suite à du harcèlement par son Chef Hierarchique" n'est pas recevable puisqu'il a établit ce certificat uniquement sur mes dires. Comment un Juge peut il donner un avis contraire à un avis médical, si je laisse passer cela, cela voudra dire que plus besoin de consulter de médecins, puisque leurs avis ne comptent pas et n'est pas recevable aux yeux de la JUSTICE. Ici en l'occurence la Juge est plus a même d'établir un diagnostic médical. Quid!!! Alors que j'apporte la preuve écrite de toutes les malversations et harcèlement à mon égard. Ceci pour dire, que lorsque l'on ose s'attaquer à une Institution, ici en l'occurence en deuxième intervenant un Ministère, c'est comme donner un coup dans l'eau, la seule fois où le Hracèlement à été reconnu, la personne Harcelée était DECEDEE. Voici a ce quoi j'ai réagis : Si vous êtes harcelé, réagissez de suite.(Encore faut il savoir sur le moment même que l'on subit cet harcèlement. On n'y pense même pas, dans mon cas, se sont des collègues qui m'ont ouvert les yeux et encore je ne voulais pas les croire. C'est laà que j'ais entendu pour la première fois le mot "Mobbing"!! Pas moi!!! Différentes personnes pourront vous indiquer comment faire, dans des associations de défense, un syndicaliste, l'inspecteur du travail, un avocat, ne restez pas dans votre coin, Heureusement que le nouveau syndicat a accepter de m'aider, car celui dans lequel j'était refusait de m'aider. Estimant puisqu'il avait toute confiance au "Médiateur" qui était aussi un collègue de mon Chef, l'adage est bien connu, LES LOUPS NE SE MANGENT PAS ENTRE EUX. Mon avocat est scandalisé par la manière dont le dossier a été jugé "cousu de fil blanc", la Juge n'a même pas prit la peine de lire le dossier et a fait un ammalgamme de tout, HORRIBLE, je suis même condamnée aux dépends!!!! prenez le taureau par les cornes, mais la lutte continue et je ne manquerais pas de vous tenir au courrant, car je crois aussi que : Le harcèlement moral est un fait délictueux et qu'il doit être sévèrement réprimé par la loi. Que la Justice doit avoir les coudées franches et ne pas dépendre du POLITIQUE, sinon c'est la MAFIAT. Camille
Le 23/07/2007 à 16:32:11, vifleur a écrit :

je subis du harcèlement moral depuis 4 ans par les militaires où je suis civile. les médecins, les syndicats, la médecine du travail ainsi que mon médecin traitant sont tous au courant de ma situation mais personne ne bouge quant à moi c'est dépression sur dépression. C'est vrai que c'est un milieu protégé alors quoi faire y a t-il une association qui acceptera de prendre mon dossier en main, j'ai fait des compte rendu sur compte rendu et même mon chef de corps se fout de moi avec mes comptes-rendu...
Le 29/08/2007 à 09:59:57, Céline a écrit :

Je m'appelle Céline, 27 ans, je travaille depuis plus de deux dans une petite entreprise ou je suis harcelé par mon employeur. au début tout va bien et ensuite je me rend compte que mon employeur ne supporte pas que je sympathise avec certain de mes collègues, il ne me parle plus, me menace sans arrêt de licenciement, c'est limite insulte et diffamation. cela dure depuis 1 an. Que doit-je faire, je n'en peut plus. Je suis actuellement en arrêt et j'aimerai avoir des conseils. Vous remerciant par avance
Le 07/09/2007 à 22:13:43, frédé a écrit :

Je travail dans une collectivité territoriale et mon collègue et moi sommes confrontés tous les jours au comportement changeant de notre responsable. Un jour il est de bonne humeur et 2 heures plus tard plus rien ne va. Il nous reproche sans cesse différentes choses quand on fait quelques choses et ce n'est jamais à sa convenance .Les méthodes de travail changent très régulièrement nous ne savons plus quoi faire pour se sortir de cette situation qui dure depuis au moins 3 ans et nous bouffe la vie.
Le 14/11/2007 à 10:11:17, cadelaflo a écrit :

Je suis infirmière depuis 16 ans et quasi chaque jour on subit du harcèlement moral, que ce soit des familles des patients, de notre chef, des médecins. C'est très difficile de se battre car nous ne pouvons pas faire grève ou limiter notre travail vu qu'il y a des personnes dans les lits et on se doit de le soigner correctement! Mais tous les jours ,on nous en demande plus, on travaille très souvent 8 heures d'affilées sans boire ou manger ou, simplement, aller aux toilettes. Quand nous réclamons un peu d'aide on nous rétorque que nous avons choisi ce métier! Je suis dépitée de voir que la loi de 2002 existe mais modifie peu les moeurs puisqu'il n'y a quasiment pas de sanctions et que le travailleur reste la personne qui doit voir des thérapeutes, des avocats,... On se demande à quoi ou à qui cette loi est utile!! pour se donner bonne conscience= elle existe!-C
Le 29/11/2007 à 21:52:49, Nel a écrit :

il faut d'abord rencontrer une personne de confiance et poser une plainte informelle pour arranger les choses à l'amiable. Si la la personne qui te harcèle ne change pas d'attitude, porter une plainte informelle auprès de ARISTA. il faudra faire un résumé des faits, et ensuite tu seras convoqué ( e ) pour une audition. ensuite arista établit un dossier qu'il envoie au pouvoir organisateur dans le cas d'un enseignant et c'est le PO qui écarte la personne accusée de harcèlement moral. Si il revient après un certain temps et qu'il recommence, là c'est le pénal
Le 01/02/2008 à 19:51:27, maisonblanche a écrit :

Je suis immigrée 1ère génération. Je pensais maitriser suffisamment bien le français pour vivre en France. Avec ma famille, belle-famille il n'y a effectivement pas de problèmes. Mais pour vivre, il faut travailler. Et au lieu de travail je me suis rendu compte que mon français est loin d'être suffisant : quand les collègues parlent des sujets de hors du boulot, quant ils rigolent et blaguent, je me sens de nouveau complètement "étrangère". Donc au fil du temps je me suis éloignée du groupe, et fini par être isolée et même insultée par certaines collègues malfaisantes qui profitent de cette situation ... ;-( je ne sais pas si je dois porte plainte mais c'est du harcèlement moral au travail ! Est-ce que NEL peut me dire un peu plus sur ARISTA svp?



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Le harcèlement sexuel au travail, défendez-vous Cursus médical pour devenir médecin


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Emploi, Formation (2540 sites)
  Rubrique > Web pratique (2364 sites)
  Rubrique > Droit du travail (38 sites)
  Rubrique > Syndicats (18 sites)


[Retour au guide Aquadesign]