envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Mode


Soie, ver à soie et mûrier, vêtements et sous-vêtements en soie, toute l'histoire de la soie



La soie est une étoffe, qui est réalisée à partir de fibres textiles animales, ces fibres sont extraites du cocon produit par la chenille du ver à soie ou bombyx du mûrier. Aristote parlait déjà d'étoffes de soie, tissées au moyen des fils produits par un papillon. La soie de Chine a été introduite en Europe
au 1° siècle de notre ère. C'est ensuite au XII° siècle, donc au Moyen Age, que la France en fait usage. Il paraîtrait que les chinois, connaissaient la soie depuis le XVII° siècle avant Jésus-Christ. Parlons un peu du ver à soie, la culture du ver à soie a d'abord était réalisée en Chine, puis la culture du ver à soie est arrivée en Europe par l'Italie, puis ensuite en France. Cette culture connut de suite une grande prospérité vers le XIV° siècle. Il faut noter, tout de même, que vers le VI° siècle, les moines prosélytes du Mont Athos, en Grèce, qui étaient des communautés de moines qui vivaient dans des monastères orthodoxes, avaient commencé à pratiquer l'élevage du vers à soie à l'aide du mûrier, un arbuste qui est cultivé, soit pour ses fruits, soit pour ses feuilles, dont le vers à soie se nourrit, les moines appelaient le mûrier, "l'arbre d'or". Le mûrier a de ce fait, était importé en Italie, à Naples, puis ensuite en France, par le roi Henri IV, qui en fit planter plus de 2000 pieds aux Tuileries à Paris. Notons, qu'en permettant l'arrivée des soies d'Extrême-Orient à des prix concurrentiels et l'ouverture du Canal de Suez, en 1869, cela ruina à tout jamais, en Europe, l'avenir de la soie et du ver à soie et du mûrier, durant une longue période. Parlons du mûrier, le mûrier blanc ou mûrier commun, trouve son origine et sa première patrie en Chine centrale et septentrionale. C'est les moines de Constantinople qui rapportèrent les pieds de mûrier et des "graines" de Bombyx Mori, qu'ils avaient semble t-il, dérobés à leurs propriétaires en Chine, cela se passait au VI° siècle. Deux siècles plus tard, on trouvera des mûriers en Espagne, puis cet arbuste apparaît en Italie, plus précisément en Toscane vers 1340, et ce n'est qu'en 1570 qu'Olivier de Serres lance sa culture dans le midi de la France. Ce mûrier finira par coloniser toute la vallée du Rhône jusqu'à Valence. La culture du mûrier et du ver à soie, par la suite, eut tendance à disparaître lors de l'avènement de la soie artificielle. On trouve de nos jours, très peu de magneries, quelques unes existent encore dans le département de l'Ardèche, la plupart des magneries ont fermé leurs portes au cours des années 1960. Au sujet de la soie artificielle, précisons que l'inventeur en est le comte Hilaire de Chardonnet, qui était un ingénieur scientifique et un grand industriel de Besançon dans le département du Doubs, la soie artificielle fut découverte au XXe siècle, un brevet fut déposé en 1884. Cette soie artificielle était réalisée à base de cellulose venant des végétaux, c'est le principal élément du bois (glucide, polymère du glucose) et de collodion (nitrocellulose avec un mélange d'éther et d'alcool). Cette soie artificielle a réussit, pendant beaucoup d'années à concurrencer la soie naturelle qui venait du Japon et de Chine. Dans l'Antiquité on parlait de la "Route de la soie", route commerciale, très dangereuse à l'époque, à cause des pillards, il faut préciser que le voyage durait 7 ans !!! les marchands transportaient bien évidemment de la soie, mais aussi du thé, du papier, de la porcelaine, des épices, etc... qu'ils vendaient tout au long du chemin. De nos jours, l'économie européenne, revendique la première place au plan international dans le secteur de l'habillement avec la production de vêtements de très belle qualité réalisée en soie naturelle. Sont réalisés des vêtements en soie naturelle, robes, jupes, chemisiers, chemises, tuniques, foulards, écharpes, carrés de soie, bas, collants, de la lingerie avec les sous-vêtements en soie, culottes, soutien-gorge, des accessoires de soie, sacs, porte-monnaie, portefeuille, en décoration de la maison, avec des fleurs artificielles réalisées en soie naturelle ou en soie artificielle, fils de soie pour broderie, en linge de maison, avec des draps, des rideaux, double rideaux, jeté de lit, couette, coussins. La soie naturelle est très douce à porter, très agréable sur la peau.

Date de création : 04/05/2007 08:46
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Soie, ver à soie et mûrier
Soie, ver à soie et mûrier


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Adenyum et "Toi et moi"



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a 2 commentaires pour cet article :
Le 10/09/2007 à 15:27:18, anais a écrit :

le ver à soie produit combien de fil de soie par jour ?
Le 17/01/2008 à 12:41:20, bil a écrit :

Est ce que il y un vêtement qui est fait purement de produit de ver à soie sans aucune MODIFICATION ? et si oui combien il coute ?



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
La vallée du Vermont et ses charmantes petites villes Les Green Mountains dans le Vermont, le paradis des randonneurs et des skieurs


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Mode (2896 sites)
  Rubrique > Lingerie (507 sites)
  Rubrique > Createurs de mode (167 sites)
  Rubrique > Achat Arts et artisanat (129 sites)
  Rubrique > Styliste (39 sites)
  Rubrique > Fabricants de vêtements (33 sites)
  Rubrique > Haute couture (21 sites)


[Retour au guide Aquadesign]