envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


La bataille d’Antietam, un tournant lors de la guerre de Sécession



En 1862, les Etats-Unis d'Amérique sont en pleine guerre de Sécession. L'armée confédérée de Virginie, forte de 40 000 hommes sous les ordres de Robert Edward Lee, envahit le Maryland en plein
territoire nordiste avec deux colonnes de soldats. Il conduit la première vers les cols de Blue Ridge tandis que l'autre colonne est confiée au général de brigade Jackson, surnommé « Stonewall » qui attaque Harper's Ferry (en Virginie-Occidentale). C'est la première fois que le conflit se déplace sur les terres « nordistes ». La ville de Harper's Ferry est pourtant gardée par 10 000 hommes mais elle est facilement prise par l'armée de Jackson. Ce dernier laisse une garnison sur place et Jackson se met en route pour rejoindre le général Lee qui, pendant ce temps, déploie ses hommes au sud de Sharpsbourg, près du ruisseau Antietam alors que les nordistes commandés par McClellan a environ 87 000 soldats à sa disposition. Lee arrive le 15 septembre, Jackson le rejoint le lendemain. Le 17 septembre 1862 au petit matin. Débute alors la bataille d'Antietam. Le major général Hooker ouvre le feu le premier sur les hommes de Jackson sur l'aile droite. Ceux-ci attaquent mais sont repoussés. La bataille a lieu alors dans des champs parsemés de bosquets. Au centre, les confédérés retranchés dans un endroit encaissé font subir de lourdes pertes aux « Yankees » menés par le major Sumner. Sur l'aile gauche enfin, un pont est franchi vers 13 h par 10 000 hommes menés par le major Burnside, qui sont décimés par quelque 500 franc-tireurs venus de Géorgie. Le reste des troupes tente de prendre le général Lee à revers mais ils sont repoussés de l'autre côté du ruisseau Antietam. Cette terrible bataille fera plus de pertes en une seule journée que n'importe quelle autre bataille. 3 000 hommes furent tués, 12 410 soldats furent mis hors de combat du côté des fédérés et 10 700 de l'autre côté. C'est un cruel échec pour les Sudistes et le général Lee se retire en Virginie en étant poursuivi par le général Burnside. Mais cette fois, il gagne la bataille de Fredericksburg en décembre 1862. Le Président Abraham Lincoln annonce alors l'abolition de l'esclavage. Les Européens décident de ne pas intervenir. Ce sera ensuite une guerre d'usure entre les deux camps et la capitulation de la Confédération le 9 avril 1865 à Appomattox en Virginie.

Date de création : 08/05/2007 17:47
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


bataille d’Antietam,
Bataille d’Antietam,


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Les yeux et la vision du chat : un regard fascinant et étrange.



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Parc historique national de Harper’s Ferry en Virginie-Occidentale Henry David Thoreau, un philosophe américain anti-esclavagiste et proche de la nature


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Blog voyage (70 sites)
  Rubrique > Voyage Amérique du nord (31 sites)
  Rubrique > Voyage USA - Etats Unis (12 sites)
  Rubrique > Histoire militaire (10 sites)


[Retour au guide Aquadesign]