envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Le développement photo : une passion magique à la portée de tous



Qui n'a jamais rêvé, à l'image de nombreux films, de pouvoir développer soi-même ses photos noir et blanc dans l'ombre mystérieuse d'une pièce éclairée à la lumière rouge ? Car le développement photos est une activité magique et vraiment à la portée de tous, pourvu que l'on s'entraîne un peu (les débuts sont un peu décevants !) et
que l'on investisse dans le matériel de base. Deux étapes en fait : développer la pellicule qui sort de l'appareil, puis tirer ses photos sur papier. Je vous conseille de faire développer directement votre pellicule chez le photographe pour récupérer vos négatifs, car le développement des négatifs n'a rien de palpitant, et de vous limiter au noir et blanc. En effet, le développement photo en couleur demande un investissement beaucoup plus lourd et un technique beaucoup plus pointue... Le matériel de base pour le développement photo (en noir et blanc donc !) se compose : de trois bacs, d'un jeu de pinces papier, d'une lampe inactinique (la fameuse « lumière rouge » des films...qui est d'ailleurs souvent jaune !), d'un agrandisseur (l'espèce de projecteur monté sur pied), une pochette de papier photo, les indispensables produits chimiques, et une pièce qui puisse être totalement obscurcie (c'est-à-dire où il est possible, par n'importe quel moyen, d'avoir le noir total !-et la paix, car le développement photo est une activité solitaire qui demande une certaine concentration...-). Pour débuter le développement photo, plusieurs marques proposent un « Kit Noir et Blanc » avec tout le matériel nécessaire pour environ 450 euros... Pour autant, je vous conseille de vous tourner, pour le même prix, vers le marché de l'occasion, où vous pourrez trouvez un agrandisseur de qualité, qui représente le gros de l'investissement, et qui pourra vous servir de nombreuses années. En effet, ce genre de matériel ne vieillit jamais pourvu qu'on l'entretienne ! Plus tard, vous pourrez investir dans un margeur (qui bloque la feuille de papier photo sous l'agrandisseur), un compte- pose (qui permet une exposition précisément minutée du papier photo sous l'agrandisseur), des objectifs de qualité...Mais vous n'en êtes pas là ! Penser aussi à acheter un ou deux livres sur la technique du développement photo : ils sont en général très bien réalisés et regorgent d'astuces en tout genre...Car souvent, le développement photo et un tirage réussi sont le résultat de la combinaison de la technique avec une bonne dose d'astuce ! Pour le papier, vous en trouverez au rayon photo de magasins comme la Fnac, idem pour les produits chimiques. Pour vos débuts, je vous conseille le papier de marque Ilford. Idem pour les produits : le PQ Universal de chez Ilford est un bon révélateur tout-terrain, et le fixateur Hypam donne d'excellent résultat. Pour le bain d'arrêt (le bac du milieu), chacun à sa solution : un peu de vinaigre dans l'eau, un produit spécial...A vous de voir, le tout dépendant de ce que votre rayon photo propose ! Arrivé à ce stade, vous êtes normalement assez équipé pour faire du développement photo et réaliser vos premiers tirages... Il s'agira donc, toujours à la lumière de votre lampe inactinique (et surtout aucun millimètre de lumière autre que celle là dans la pièce !), glisser le négatif dans le porte- négatif de l'agrandisseur, d'allumer la lampe de la « bête », de faire la mise au point sur le plateau... Quand l'image est nette, on éteint la lumière, on passe une feuille de papier photo sous l'agrandisseur, et on expose. Quand le papier est exposé, on éteint l'agrandisseur, et on passe le papier dans le bac qui contiendra le révélateur. C'est à cet instant magique que la photo apparaît ! Une fois l'image révélée, on stoppe la révélation dans le bain d'arrêt, qui élimine les dernières traces de révélateur, puis on fait tremper la feuille dans le bain de fixateur, qui « fixe » l'image. A ce stade, il est ensuite possible de rallumer la lumière. Une fois fixée, il s'agira de laver la feuille à grande eau pendant plusieurs minutes, puis de la faire sécher sur un fil à l'aide d'une pince...Simple non ?

Date de création : 09/05/2007 11:40
Contributions de Ludovic
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


photo
Photo


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Carrosse Charlotte Aux Fraises



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Artériosclérose, la maladie du siècle Une analyse gratuite de portefeuille, c’est quoi ? Pour optimiser ses produits boursiers


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Photos de voyage (67 sites)
  Rubrique > Appareils photo numérique (31 sites)
  Rubrique > Photo aérienne (28 sites)
  Rubrique > Images et photos (18 sites)


[Retour au guide Aquadesign]