envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


L’infarctus du myocarde : diagnostiquer rapidement, agir vite



L'infarctus du myocarde, que l'on abrège souvent par IDM , est une nécrose, c'est à dire la mort des cellules d'une partie du muscle cardiaque. En langage courant, on parle souvent de crise cardiaque. L'infarctus du myocarde se produit quand une ou plusieurs artères coronaires se bouchent. Les cellules du myocarde, c'est à dire le muscle
constituant le coeur irriguées par l'artère en question ne sont alors plus oxygénées, provoquant une douleur et peut aboutir à leur mort. Un infarctus aigu arrive à l'hôpital avant la douzième heure du commencement de la douleur : le problème majeur lors d'un infarctus du myocarde est alors de déboucher l'artère coronaire pour tenter de sauver au maximum le muscle cardiaque. Déceler un début d'infarctus du myocarde n'est pas évident. Lors d'un malaise, une sensation de fatigue, un début d'essoufflement sont des éléments à prendre en compte lors du nécessaire interrogatoire à réaliser auprès du malade. A cela s'ajoutent un teint gris, une sudation frontale anormale, une dyspnée, des fourmis dans les doigts et des grouillements thoraciques. Si le diagnostic d'infarctus du myocarde est totalement d'ordre médical, tout malaise doit être pris au sérieux et être considéré comme pouvant aboutir à une urgence vitale qui nécessite une prise de contact avec un médecin, qui lui diagnostiquera un infarctus du myocarde. Quand un malaise survient, le rôle de l'entourage est primordial. Il s'agit alors de mettre la personne au repos dans la position où elle se sent le mieux, souvent dans la position semi- assise, c'est à dire jambes allongées et buste relevé incliné. Puis on questionne la personne sur ce qu'elle ressent, sur les circonstances dans lesquelles est survenu le malaise, depuis combien de temps, sur ses antécédents médicaux, sur les médicaments pris... Puis on prévient le 15 (ou le 112 avec un portable) en étant le plus précis et le plus complet possible. Ensuite il s'agira de revenir surveiller la victime, en appliquant les conseils donnés au téléphone par les services d'urgence. Quand un arrêt cardiaque survient, on protège la victime si nécessaire, on prévient immédiatement les secours, et en attendant les secours, on pratique la réanimation cardio- pulmonaire. Et si le matériel est disponible, comme dans certaines rues de grandes villes, on utilise un défibrillateur automatique en suivant les conseils écrits sur la borne ou donnés par téléphone. Des réflexes simples donc, souvent de bon sens, mais qui peuvent sauver des vies chaque jour !

Date de création : 09/05/2007 20:44
Contributions de Ludovic
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


infarctus du myocarde
Infarctus du myocarde


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

N° 5 de Chanel ou Chanel N° 5, c'est comme on veut



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Des pratiques connues de tous en occident tirant leurs origines du taoïsme L’angine de poitrine, une pathologie cardiaque à surveiller


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Santé (3240 sites)
  Rubrique > Actualité médicale (49 sites)
  Rubrique > Premiers secours et Urgences (25 sites)
  Rubrique > maladies cardio-vasculaires (6 sites)
  Rubrique > Consultations en ligne (4 sites)


[Retour au guide Aquadesign]