envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Viêt-nam : vainqueurs de la guerre mais accablés par la pauvreté



Le Viêt-nam est l’un des plus pauvres pays d’Asie. Pour la plupart des 62 millions d’habitants, la vie est une lutte perpétuelle, même si maintenant les conflits armés se déroulent au-delà des frontières. L’intervention au Cambodge draine encore les ressources du pays.
En 1980, au moment où l’attention du monde était attirée sur le sort des Cambodgiens affamés, le Viêt-nam lui-même souffrait d’une grave pénurie alimentaire. Des rapports témoignent de l’importance d’une malnutrition chez les jeunes. Beaucoup de produits de base manquent, du pétrole aux médicaments, du papier au ciment. Une grande partie de l’industrie du pays, surtout installée au nord, a été détruite par les bombardements américains et par les incursions chinoises en 1979. Ce n’est que dans les villes du sud que les produits de consommation courante sont plus faciles à trouver, en particilier à Saigon, maintenant rebaptisée Hô Chi Minh-Ville. Deux villes symbolisent assez bien le Viêt-nam actuel : Hô Chi Minh-Ville et Hanoi. Hô Chi Minh-Ville garde encore quelques souvenirs de l’atmosphère d’avant 1975. A l’époque Saigon, encombrée de réfugiés des campagnes, était une ville bruyante et remuante, pleine de pièges de la civilisation occidentale, et un terrain de récréation pour les permissionnaires américains. La cité vivait de l’économie artificielle créée par la guerre. Aujourd’hui, quelques journalistes occidentaux et des visiteurs venus des pays de l’est sont les seuls étrangers. Le cyclomoteur, introduit par les américains, reste le moyen de transport typique, et les étalages vendent au long des rues une gamme de produits qui va des cigarettes thaïlandaises aux magnétoscopes japonais. Par contraste, Hanoi, au nord, paraît morne et guindée, bien moins vivante que son homologue du sud. Il y a peu de produits du marché noir, et les bicyclettes sont le grand moyen de transport. Le Lao Dong , le parti des travailleurs (parti communiste) est omniprésent. Le Viêt-nam est aussi symbolisé par deux fleuves : le fleuve Rouge et le Mékong. Les deux plaines fluviales sont séparées par une zone centrale montagneuse étroite, qui a toujours rendu difficiles les communications entre le nord et le sud du Viêt-nam.

Date de création : 10/05/2007 16:17
Contributions de Benoit
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Viêt-nam
Viêt-nam


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Région Provence Alpes Côte d'Azur en France



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Le Mont Saint Helens, dans l’état de Washington, un volcan en activité Ville Equihen plage : entre patrimoine et modernité


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Guerres (19 sites)
  Rubrique > Histoire militaire (10 sites)


[Retour au guide Aquadesign]