envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Little Big Horn, une bataille légendaire. Les tribus indiennes gagnèrent contre la poudre des fusils



Le 25 juin 1876, non loin de la rivière Little Bighorn dans le Montana, s'est déroulée une bataille de légende, opposant les forces américaines à une coalition d'Amérindiens composée de Cheyennes et de Sioux, commandée par le grand chef Sitting Bull, aidé dans ses attaques par le chef Crazy Horse et de Gall. Les forces américaines sont
alors composées de 647 hommes commandés par le lieutenant-colonel George A. Custer. Cette bataille controversée représenta un grand danger pour le Président Ulysses Grant, vainqueur de la Guerre de Sécession. Rappel des faits... Deux ans plus tôt, Custer explore les terres des Black Hills situées dans le Montana et au Dakota et notamment la réserve des Sioux. Il y découvre des gisements d'or. La tentative de rachat des territoires aux Indiens s'avère être un échec et plus personne ne peut empêcher les chercheurs d'or d'envahirent la région. La décision est donc prise en septembre 1875, après l'échec des négociations, pour protéger les pionniers, de lancer une offensive contre les Indiens rebelles. Au printemps 1876, les forces américaines se mettent en marche. Elles ont affaire à 6 000 Indiens révoltés dont 1 500 guerriers. Les compagnies et escadrons américains disposent de moins d'hommes, mais ils sont armés de fusils et de munitions. Le plan initial est d'encercler le camp Indien en l'attaquant sur tous les fronts, quant aux munitions, elles font l'objet d'un convoi différent et indépendant. Le commandant Reno doit attaquer par le Sud avec environ 170 soldats, le centre doit être assuré par le capitaine Benteen et ses 125 soldats, le nord par Custer et 216 soldats. À l'arrière se trouvent une centaine de soldats et les munitions. L'attaque des Américains, au Sud du camp indien, se produit par surprise à 15 h 20 le 25 juin 1876. Les Indiens réagissent aussitôt pendant que le général Custer et ses troupes se déplacent sur l'autre flanc sans que les Indiens ne puissent s'en apercevoir. Une demi-heure plus tard, Reno et ses hommes sont vite submergés et battent en retraite. 40 soldats sur les 170 sont tués alors qu'on ne compte que des blessés chez les Indiens. Custer, pendant ce temps, a poursuivi sa route et a atteint une butte surplombant le village indien. Il demande à Benteen, situé au centre, de le rejoindre avec des munitions mais celui-ci tarde. Dix minutes plus tard, Custer divise son bataillon, une partie descendant au bas de Medicine Tail Coulee, l'autre protégeant la manoeuvre. Custer, croyant Reno toujours opérationnel, déploie ses forces pour encercler les Indiens. Benteen rejoint Reno mais les deux hommes ne bronchent pas puis se décident à rejoindre Custer vers 18 heures alors que les troupes de celui-ci vont être anéanties. Laissant faire le massacre et sans leur porter aucun secours, ils reculent vers Reno Hill. Les derniers cavaliers américains succombent à 18 h 20 au prix d'une résistance acharnée. Les Américains subissent en un jour, une cruelle défaite face à des Indiens rassemblés, équipés d'arcs et de flèches et sans pratiquement aucune arme à feu. La victoire des Indiens se solde cependant par un bilan très lourd : leur troupe a perdu le tiers de ses guerriers (200 morts et 200 blessés) tandis que l'on compte 263 morts et 38 blessés dans le camp américain. Cette défaite américaine va aboutir à une revanche terrible, une quinzaine d'années plus tard, dont on parle peu mais qui fut le début d'un véritable génocide lors du massacre de la Wounded Knee Creek, et la création de camps de concentration, appelés « réserves indiennes ». Custer, abandonné lors de cette bataille, fut cependant respecté par le chef Sitting Bull qui décida de ne pas le scalper en signe de respect. Il fut également glorifié par l'Amérique entière. La bataille de Little Big Horn a fait couler beaucoup d'encre sur l'abandon de Reno et Benteen et sur la capacité de Custer à mener cette bataille. Des livres, des films ont retracé cette bataille légendaire de Little Big Horn dont les Indiens sortirent vainqueurs pour être mieux anéantis après et réduits à quémander leur liberté dans des réserves ou des camps qui n'ont rien à voir avec la fierté de ces grandes tribus...

Date de création : 12/05/2007 16:23
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Little Big Horn
Little Big Horn


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le surf des neiges : des premières planches au «snowboard» sur les pistes



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Comtés de Park et de Hot Spring dans le Wyoming et le centre historique de Buffalo Bill Maladie de Gilles de la Tourette


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Histoire mondiale (8 sites)


[Retour au guide Aquadesign]