envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


L’histoire du grand chef Indien Sitting Bull



Le grand chef Sitting Bull (Taureau Assis, son nom indien étant « Tatanka Iyotanka ») serait né aux alentours de 1834, à Grand River dans l'actuel état du Dakota du Sud. Très vite, il ressent très mal l'invasion des terres Indiennes par les colons américains et participe aux guerres des plaines en 1860 en menant un raid contre Fort Bufford en 1866. Nommé chef et chaman-médecin des
Sioux Hunkpapas en 1867, il est forcé, deux ans plus tard, d'accepter le déplacement de son peuple, cela étant prévu au traité de Fort Laramie en 1868 dans le Wyoming. Mais les Américains ne respectent pas le traité et veulent réduire les espaces alloués aux Indiens. Sitting Bull provoque alors le soulèvement des Sioux qui sont rapidement rejoints par les Cheyennes. C'est la grande bataille de Little Big Horn, un cruel échec pour les armées américaines. Pendant la bataille, Sitting Bull est resté à l'arrière car en tant qu' « homme médecine Lakota », il est chargé de soigner les blessés. Ce sont deux chefs de guerres qui mèneront les guerriers : Crazy Horse et Gall pour protéger les droits des tribus. Poursuivi par l'armée, Sitting Bull est obligé de s'enfuir au Canada pour éviter les représailles mais accepte de se rendre et de rentrer aux Etats-Unis en 1881. En effet, l'hiver est particulièrement dur cette année-là et le reste de la tribu se meurt. Ayant rendu les armes, le fier Sitting Bull, le dernier Sioux à capituler face au gouvernement américain est alors emprisonné durant deux ans. Relâché, il accompagne alors Buffalo Bill en 1885 dans son Wild West Show, une grande tournée à travers l'Europe. Revenu aux Etats-Unis, Sitting Bull est envoyé dans la réserve indienne de Standing Rock (entre le Dakota du Nord et le Dakota du Sud). Alors qu'il participe avec son fils « Pied de Corbeau » à la Ghost Dance, culte anti-blanc, des membres de la police indienne l'arrêtent et l'assassinent ainsi que son fils le 15 décembre 1890. Le grand chef n'aura pu être mis au courant du massacre de Wounded Knee. On retient de lui cette phrase : « Je voudrais savoir les raisons pour lesquelles vous circulez sur nos pistes. Vous effrayez les bisons, et nous avons besoin de chasser dans ces endroits. Je désire que vous vous retiriez de ce pays. Si vous refusez, de nouveau je vous combattrai. Je veux que vous abandonniez le terrain avec toutes vos affaires et que vous retourniez en arrière. Je vous parle en ami »... Les « amis » ne seront jamais repartis...

Date de création : 13/05/2007 17:30
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Sitting Bull
Sitting Bull


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Ville de Dijon, la capitale de la Bourgogne



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Exposition à la Mairie de Paris, "Dalida une vie" du 11 mai au 8 septembre 2007 Dieudonné, du comique à l'artiste engagé.


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Histoire des civilisations (8 sites)
  Rubrique > Histoire mondiale (8 sites)
  Rubrique > Coutumes (5 sites)


[Retour au guide Aquadesign]