envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Wovoka, le chef Indien Paiute créateur de la Ghost Dance



La Ghost Dance était une sorte de danse rituelle, pratiquée en rond, prophétisant la disparition des Blancs. Wovoka en fut le chef mystique auprès des tribus de l'Ouest américain. Né en 1856 dans l'Ouest du Nevada, le père de Wovoka décède alors que l'adolescent n'a que 14 ans. Il est élevé par un rancher blanc, David Wilson. Wovoka prit alors le nom de « Jack Wilson » sous lequel il
sera connu des Indiens mais aussi des Blancs de la région. Alors qu'il a une trentaine d'années, il commence à s'intéresser aux tendances mystiques en élaborant la Ghost Dance. Aux alentours de 1870, un Paiute, Taivibo, sévit dans la région et annonce la fin des Blancs ainsi que la résurrection des Indiens morts au combat. Une danse fut alors inventée, les participants devant chanter et danser dans des cercles. Ce grand mouvement (dont certains films de westerns font état tout en le caricaturant), fit tache d'huile vers le Nevada, l'Oregon et même la Californie. Dix ans plus tard, Wovoka ou David Wilson, commence ses prophéties. Il annonce la disparition des Blancs, le renouveau à la terre abondante, à la vie spirituelle ainsi que l'accès à la vie éternelle. La ligne de conduite devait être irréprochable et malgré des réserves agitées, Wovoka défendit le principe de non-violence et de non-contact avec les Blancs. Les Indiens des Grandes Plaines, victimes des soldats américains, trouvèrent alors refuge dans cette nouvelle religion. La Ghost Dance faisait des émules à tel point que certains groupes créèrent leurs propres chansons et leurs danses. En 1890, Jack Wilson ou Wovoka déclara être le Messie de son peuple par une révélation du 1er janvier 1889 lors d'une éclipse totale du soleil. La Danse des Esprits ou Ghost Dance se fit connaître parmi tous les Peuples Indiens. Les premiers Indiens à se convertir furent les guerriers Lakota mais qui émirent quelques réserves sur le fait que Wovoka soit véritablement un Messie, refusant ainsi tout pacifisme envers les Blancs. Bien que Sitting Bull ne se rapprocha pas de cette « religion », il n'empêcha pas son peuple d'y adhérer. Il fut arrêté et tué dans une fusillade inexpliquée. Le mouvement pourtant persista, les 400 danseurs Lakota furent conduits dans la réserve de Cheyenne River. Les résistants furent déplacés vers le campement de Big Foot, frère de Sitting Bull. Ils rejoignirent ensuite la « Pine Ridge Agency » et Nuage Rouge pour tenter enfin de faire la paix avec les Blancs. Big Foot fut capturé, malade, et transporté à Wounded Knee Creek. Le massacre de Big Foot à Wounded Knee fut la preuve que Wocova avait menti et que le Nouvel Age ne se produirait pas. Wovoka l'illuminé, perdit de son influence, reprit son nom de Jack Wilson et mourut en 1939.

Date de création : 16/05/2007 15:25
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Wovoka
Wovoka


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Lexus : la marque américano-japonaise de Toyota



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Luciano Pavarotti, l’un des plus grands ténors du monde entier Chauffage géothermique: conseils pratiques avant l'installation


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Histoire des civilisations (8 sites)
  Rubrique > Histoire mondiale (8 sites)


[Retour au guide Aquadesign]