envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Film


Clovis Cornillac : déjà vingt trois ans de carrière !



Clovis Cornillac, né le 16 août 1967 à Lyon, est ce que l'on appelle « une valeur sûre » du cinéma français. Peu d'acteurs de sa génération peuvent revendiquer une aussi longue carrière. Mais Clovis Cornillac connaît le monde du spectacle, et plus précisément celui du théâtre, depuis sa
plus tendre enfance. En effet, il est le fils de la comédienne Myriam Boyer et de l'acteur et metteur en scène Roger Cornillac et va suivre la vocation familiale. En 1984, à l'âge de dix-sept ans, il débute au théâtre dans « Une lune pour déshérités », sous la direction du metteur en scène Alain Francon. Acteur fidèle, il travaillera régulièrement par la suite avec ce dernier (« La Dame De Chez Maxim's » en 1990, « Edward II » en 1997, « Les Petites Heures » en 1998, et « Café » en 2000). Il joue aussi sous la direction de Peter Brook (« Le Mahabharata » en 1985), Xavier Durringer (« Surfeurs » en 1998) et Pierre Laville avec « Perversité Sexuelle A Chicago », où il a pour partenaires Isabelle Candelier et Julie Gayet. Clovis Cornillac est un acteur complet qui passe des planches de théâtre aux caméras avec aisance. Il obtient son premier rôle au cinéma en 1984 dans « Hors-La-Loi » de Robin Davis, où il incarne un jeune délinquant. Outre le cinéma, il tourne également pour la télévision dans plusieurs téléfilms, citons par exemple « Parents à mi-temps n°2 » de Caroline Huppert, ou « Sam » d'Yves Boisset. Il apparaît aussi aux génériques des séries « Navarro » et « Les Cordier, juge et flic ». Clovis Cornillac enchaîne ensuite plusieurs seconds rôles sur le grand écran, dont la comédie « Suivez Cet Avion » en 1989 ou encore « Pétain », fresque historique de Jean Marboeuf, en 1993. C'est en 1998 qu'il tient son premier grand rôle dans « Karnaval », le premier long-métrage de Thomas Vincent. Clovis Cornillac et Sylvie Testud y jouent un couple de hasard durant la période du carnaval de Dunkerque. Sa prestation lui vaut une première nomination aux Césars, dans la catégorie Meilleur espoir masculin. En 2001, il est une brute épaisse dans la comédie amère d'Artus De Penguern « Grégoire Moulin Contre L'Humanité ». Il enchaîne les films, et, tel un caméléon, se glisse dans la peau de personnages improbables, passant sans complexe d'une comédie à un film intimiste. On le voit ainsi dans « Une Affaire Privée », « Carnages », de Delphine Gleize, puis dans « Maléfique », film d'horreur d'Eric Valette. « Une Affaire Qui Roule » lui offrira son premier rôle principal au cinéma, celui d'un chef cuisinier qui veut monter son restaurant. Le succès venant enfin, il est de plus en plus sollicité pour le cinéma. Il tourne six films en 2003, dont « A La Petite Semaine » de Sam Karmann, qui lui vaut une nomination au César du Meilleur second rôle masculin et « Mariées Mais Pas Trop », comédie de Catherine Corsini. En 2004, on le retrouve dans « Malabar Princess », « Mensonges Et Trahisons » de Laurent Tirard aux cotés d'Edouard Baer (César du meilleur acteur dans un second rôle) et « La Femme De Gilles ». En 2004, toujours, il est nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres par le ministre de la Culture. Clovis Cornillac est à l'affiche en 2005 d'« Un Long Dimanche De Fiançailles » de Jean-Pierre Jeunet, « Brice De Nice » de Jean Dujardin, « Au Suivant » avec Alexandra Lamy, « Les Chevaliers Du Ciel » de Gérard Pirès et « Le Cactus » de Gérard Bitton et Michel Munz. On lui attribue également cette année là le Prix Jean Gabin et le Prix ISC de la jeunesse. En 2006, il est l'inspecteur Valentin dans le film de Jérôme Cornuau « Les Brigades Du Tigre », une adaptation de la célèbre série télévisée des années 1970 avec Olivier Gourmet en Terrasson et Edouard Baer en Pujol. A la fin de l'année, il joue dans « Poltergay » d'Eric Lavaine. On a parlé de lui pour les tournages du « Serpent » d'Henri Barbier et d' « Astérix Aux Jeux Olympiques » de Frédéric Forestier. Bien d'autres projets sont à l'étude, notamment au casting du doublage français, du film Lucky Luke ou on le retrouvera. Gageons que Clovis Cornillac n'a pas fini de nous surprendre et que sa déjà longue carrière s'étoffera encore de nouveaux personnages qui mûriront en même temps que l'acteur.

Date de création : 19/05/2007 16:08
Contributions de Regine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Clovis Cornillac
Clovis Cornillac


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

L’histoire de l’imprimerie : de la xylographie à l’impression numérique



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Stephen Grover Cleveland, 22e Président des Etats-Unis, un homme fort, spécialiste du veto Benjamin Harrison, 23e Président des Etats-Unis, un intermède entre les mandats de Cleveland


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Film (601 sites)
  Rubrique > Acteurs (30 sites)
  Rubrique > Films français (18 sites)


[Retour au guide Aquadesign]