envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


William McKinley, 25e Président des Etats-Unis, le début de l’impérialisme américain



Succédant à Cleveland, William McKinley, Républicain, n'a pas du tout le même tempérament ni la même vision que son prédécesseur. Né le 29 janvier 1843 à Niles dans l'Ohio dans une famille d'origine écossaise, le jeune William dont le père possède un atelier de fonderie, va à l'école publique puis devient enseignant dans une
école de campagne. Quand la guerre de Sécession éclate, il est enrôlé comme simple soldat dans l'armée de l'Union en 1861. Il termine la guerre avec un grade de Capitaine en servant sous les ordres de Rutherford Hayes, le 19e Président dont il sera toujours l'ami. Après la guerre, il étudie le droit et ouvre un cabinet d'avocat en 1867 à Canton dans l'Ohio. Franc-maçon, il se lance dans la politique en étant élu procureur de comté de 1869 à 1871. Proche des Républicains, il est élu député de 1877 à 1891 au Congrès où il est très apprécié pour sa vive intelligence, son comportement et sa personnalité attrayante. Il est également nommé gouverneur de l'Ohio jusqu'en 1896. Expert sur la question des tarifs et des droits de douane, il donnera son nom aux mesures tarifaires de 1890. Il est présenté à la Présidence par le parti Républicain et n'a pas de mal à battre Cleveland, très impopulaire. William McKinley est élu 25e Président des Etats-Unis le 4 mars 1897 sur la base d'un programme économique en promettant une réforme du système monétaire ce qu'il fera en basant le dollar sur l'étalon-or. Quand il arrive au pouvoir, la dépression de 93 est terminée ainsi que les spéculations. Dix jours après son investiture, il convoque le Congrès pour pouvoir augmenter les droits de douane (le tarif le plus élevé de l'histoire) ce qui est fait le 24 juillet par la loi « Dingley » qui assure ainsi le protectionnisme de l'économie américaine tout en alimentant le budget fédéral. Par la suite, McKinley sera plus préoccupé par les affaires étrangères. En effet, le 6 décembre 1897, il attaque l'Espagne de manière virulente quant à son traitement de l'insurrection de l'île de Cuba. Les journaux s'emparent de l'affaire en publiant une lettre insultante de l'ambassadeur d'Espagne envers le Président McKinley et rapportent que le quart de la population cubaine est morte sous les coups des Espagnols. Les journaux décrivent aussi le reste des Cubains pratiquement morts de faim et soumis à des violences immondes. L'opinion publique est indignée et pousse McKinley à intervenir bien que ce dernier n'y soit guère favorable. Ainsi le 11 avril 1898, un budget est alloué pour les forces armées américaines afin d'arrêter la guerre civile à Cuba, les Etats-Unis affirmant ne pas vouloir annexer l'île. Le blocus maritime est ordonné tandis que 150 000 volontaires sous les ordres de Théodore Roosevelt s'engagent dans la guerre contre l'Espagne. La flotte espagnole est détruite à Manille. Les Philippines sont conquises ainsi que Guam et Porto Rico. L'armistice avec l'Espagne est signé le 12 août 1898. C'est une grande victoire pour McKinley qui annonce son désir de poursuivre l'idée d'un grand canal entre l'Atlantique et le Pacifique, idée abandonnée par Cleveland auparavant. En 1899 McKinley revient sur les positions de Chester Alan Arthur, 21e Président qui avait voulu réformer la fonction publique... Plusieurs milliers de postes sont attribués par les politiques et non par le mérite. Cette même année, il proclame la souveraineté américaine sur les îles du Pacifique. En ce qui concerne les Noirs, s'il condamne les lynchages de plus en plus fréquents, il ne fait rien pour les empêcher ni pour lutter contre les abus discriminatoires. McKinley se représente aux élections présidentielles avec comme co-listier Theodore Roosevelt. Il gagne les élections, est à nouveau investi le 4 mars 1901 mais est assassiné le 6 septembre 1901 : alors qu'il assiste à l'exposition panaméricaine de Buffalo dans l'état de New York, un anarchiste lui dire deux balles dans la poitrine. William McKinley décède le 14 septembre. Son assassin sera condamné et exécuté un mois plus tard. Avec McKinley, c'est le début de l'impérialisme américain en concurrence avec les pays européens. C'est peut-être pour cette raison que le plus haut sommet d'Amérique du Nord se nomme le Mont McKinley en Alaska ! Son vice-président, Theodore Roosevelt lui succède.

Date de création : 19/05/2007 18:30
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


William McKinley
William McKinley


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Tout savoir sur les bottes



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Stephen Grover Cleveland, 24e Président des Etats-Unis : son second mandat Rachida Dati, Garde des Sceaux et Ministre de la Justice du gouvernement Fillon


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)
  Rubrique > Personnalités (13 sites)
  Rubrique > Histoire mondiale (8 sites)


[Retour au guide Aquadesign]