envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Herbert Clark Hoover, 31e Président des Etats-Unis, un homme critiqué injustement



Succédant à Calvin Coolidge, Herbert C. Hoover hérite d'une situation économique qui semble florissante mais la politique ultra-libérale de son prédécesseur aura des conséquences désastreuses avec la grande crise de 1929. Assez injustement, Herbert C. Hoover sera accusé de la dépression économique qui
s'ensuivra... Herbert C. Hoover naît le 10 août 1874 dans une famille de Quakers de l'Iowa. Orphelin à l'âge de 10 ans, mais très débrouillard, vivant chez sa tante, il prend le train pour l'Oregon et part à l'aventure avec comme tout bagage quelques vêtements, 20 cents en poche. Il rejoint son oncle, médecin et directeur d'école, Quaker lui aussi. En Oregon, il est employé de bureau dans l'entreprise de son oncle où il apprend la comptabilité et la dactylographie. Le soir, il étudie dans une école de commerce et lit Dickens et Scott. L'histoire de « David Copperfield » sera son livre de chevet. À 17 ans, il s'inscrit à l'université de Stanford en Californie en payant lui-même ses études : blanchisserie, agence de conférenciers, cartographie des Monts Ozark de l'Arkansas (en été). C'est là qu'il rencontre sa future femme, Lou Henry, fille de banquier, née en Iowa, une jeune femme proche de la nature et à l'état d'esprit très indépendant. Herbert C. Hoover obtient son diplôme de Stanford en mai 1895. Toujours débrouillard et indépendant, il quitte la Californie et Stanford qui deviendra sa famille d'adoption. Désormais ingénieur, il travaille dans l'Ouest puis épouse Lou, part en Australie, en Europe, en Amérique du Sud puis en Chine ! Il est employé en Chine en tant qu'ingénieur en chef quand la révolte des Boxers éclate en juin 1900 à T'ien-Tsin. Herbert C. Hoover fait face et révèle de remarquables talents d'organisateur en mettant en place des secours pour les victimes et en érigeant des barricades. Il risque aussi sa vie pour sauver des enfants chinois. La première guerre mondiale éclate et Hoover est chargé de l'organisation du transport de vivres vers la Belgique. Il organise ainsi un grand centre de distribution de nourriture, de vêtements, d'argent. Il aide tous les Américains à rentrer au pays, quitte à leur prêter de l'argent qui lui sera remboursé en presque totalité (1,5 million de dollars). Il prend la tête de l'organisation d'aide à la Belgique et aux pays européens en laissant de côté sa carrière d'ingénieur. Sa commission sauvera 10 millions de personnes de la famine ! Il sera accusé de tout et n'importe quoi mais gardera la confiance de Theodore Roosevelt. Bien avant l'armistice, H.C. Hoover est un héros. Herbert C. Hoover est nommé à la tête de la Food Administration à partir de 1917, lors de l'entrée en guerre des Etats-Unis sous Woodrow Wilson pour mobiliser l'agriculture américaine afin de permettre les exportations vers les pays alliés. Après l'armistice, dans les années 1919-1920, il s'occupe du ravitaillement des populations d'Europe centrale et d'Europe orientale jusqu'en Russie bolchevique en 1921. On lui demandera si cela n'aide pas le bolchevisme, Herbert Hoover répondra : « 20 millions de personnes meurent de faim, quelle que soit leur appartenance politique, elles seront nourries ! ». Même sous l'étiquette « Républicain », il est partisan de la Société des Nations, la fameuse SDN qui devait être garante de la paix dans le monde. Nommé candidat de son parti aux élections présidentielles, il remporte les élections le 6 novembre avec un vote populaire de près de 60 % et une très forte majorité de grands électeurs. Herbert C. Hoover est investi le 4 mars 1929 en tant que 31e Président des Etats-Unis. Respectueux de la libre entreprise, il signe une loi de protection du marché agricole et des agriculteurs le 15 juin 1929. Alors que le pays est en pleine prospérité, éclatent les jours de folie boursière des 24 et 25 octobre 1929. La bourse s'effondre lors du jeudi noir et cela fragilise non seulement les Etats-Unis mais aussi tout l'Occident. Il ne fait pas intervenir l'état incitant ses concitoyens à avoir du courage et à attendre le retour de la prospérité. En réponse à cet effondrement, il augmente les droits de douane mais comme tous les autres pays font la même chose, le résultat n'est autre qu'une grande récession. Il demande l'aide des banques pour aider les entreprises en difficulté et pour accorder des prêts aux fermiers et demande un moratoire pour les dettes de guerre et les réparations allemandes. En 1931, on compte 5 millions de chômeurs. Pour tenter de relever les Etats-Unis, il instaure l'hymne national « The Star-Sprangled Banner » mais la population n'a plus confiance en lui bien qu'il instaure une agence de prêt aux institutions financières avec un capital se montant à 2000 milliards de dollars dans le but de relancer l'économie. Hoover mène sa campagne contrer le démocrate Franklin Delano Roosevelt et son programme le « New Deal ». En dernier ressort, Herbert C. Hoover augmente les impôts pour rééquilibrer le budget. Mais la confiance n'est plus là et c'est Franklin Roosevelt qui est élu. La plus grande erreur de ce Président hors du commun a été d'augmenter les droits de douane pour tenter un protectionnisme américain alors que l'économie était déjà mondiale. Le petit gamin orphelin, qui a réussi à atteindre le sommet de l'état en utilisant ses moyens pour aider les plus démunis sera par la suite calomnié et donné responsable de la grande récession alors qu'il aura signé quelques lois favorables au peuple pour l'aider à traverser la crise (intervention contre le chômage, prêts d'acquisition immobilière, augmentation des subventions aux fermiers, création d'un secours d'urgence pour les initiatives locales, crédit national, encouragement à maintenir les salaires, loi de financement de la reconstruction, augmentation des travaux publics...). Après sa présidence, Hoover critique largement le New Deal. En 1940, il s'oppose à l'aide à la Grande-Bretagne. Le Président Truman le placera quand même à la tête de la réforme des Ministères ainsi que le Président Eisenhower en 1953. Herbert C. Hoover, qui s'est ensuite consacré à l'écriture, meurt d'un cancer intestinal à New York le 20 octobre 1964.

Date de création : 21/05/2007 12:47
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Herbert Clark Hoover
Herbert Clark Hoover


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Aznavour, l’homme aux multiples facettes



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Matelas sur mesure,latex, lit electrique, sommier relevable sur e-sommeil.com Mecano-Galva, des remorques de haute technologie !


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)
  Rubrique > Personnalités (13 sites)
  Rubrique > Histoire mondiale (8 sites)


[Retour au guide Aquadesign]