envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Lyndon Johnson, 36e Président des Etats-Unis, un réformateur englué dans la guerre du Vietnam



Lyndon Baines Johnson a la lourde tâche de succéder en 1963 au Président John Fitzgerald Kennedy, extrêmement populaire et assassiné à Dallas, dont il était le vice-président... Né au Texas, à Stonewall, le 27 août 1908 dans une famille
pauvre, Lyndon Johnson fréquente l'école publique puis voyage avant de rejoindre une école d'instituteurs en 1927. Il devient alors professeur d'anglais, de diction et de prise de parole à Houston. Militant dès le lycée, il rejoint le monde politique très tôt. Il faut dire que son père, bien que fermier, avait été élu pour cinq mandats au parlement du Texas. Il milite pour un représentant démocrate et se trouve nommé secrétaire du sénateur Richard M. Kleberg en 1931 à Washington. Il se lie avec des personnes d'influence et compte bientôt des amis parmi les proches de Franklin D. Roosevelt. Il se marie avec celle que l'on surnommera « Lady Bird » avec qui il aura deux filles. En 1935, il est nommé directeur d'une organisation pour la jeunesse du New Deal au Texas. Candidat député en 1937, Lyndon Johnson est élu facilement alors qu'il vient de rejoindre l'ordre franc-maçon. Franklin Delano Roosevelt s'intéresse vite au jeune député et Johnson est nommé au comité des affaires navales. Il se présente au Sénat en 1941 mais est battu. Il sert pendant une courte période lors de la Seconde Guerre mondiale dans la marine et devient finalement sénateur du Texas en 1948 malgré des élections douteuses. Une plainte sera d'ailleurs déposée quant aux résultats de l'élection mais restera sans suite. Au Sénat, il établit des enquêtes sur les coûts et l'efficacité de la défense américaine ce qui lui vaut le respect des autres sénateurs. Leader du parti démocrate en 1952, il coopère cependant avec l'administration du Républicain Eisenhower, s'attirant quelques critiques dans son camps car il ne partageait pas les positions racistes, notamment de ses collègues du Sud. Deux ans plus tard, il est réélu au Sénat en étant nommé chef de la majorité démocrate et soutient la Cour Suprême abolissant la ségrégation. Favori des Démocrates pour les représenter à l'élection présidentielle, c'est cependant John F. Kennedy qui va porter leurs couleurs. Johnson ne sera que son colistier et sera candidat à la vice-présidence. Kennedy emporte les Présidentielles et Johnson devient son vice-président. L'assassinat de Kennedy le 22 novembre 1963 le propulse au pouvoir suprême et Johnson devient de fait, le 36me Président des Etats-Unis en étant investi à bord d' « Air Force One », l'avion présidentiel. Depuis, beaucoup d'encre a coulé sur l'éventuelle implication de Johnson dans l'assassinat de Kennedy car il faut savoir que Johnson était impliqué dans quatre enquêtes criminelles qui furent classées sans suite. En outre, des rumeurs courraient quant à son éventuel remplacement en tant que vice-président pour les futures élections... Arrivé au pouvoir, il licencie tout le personnel Kennedy à l'exception de Bobby Kennedy qui reste Ministre de la Justice bien que les deux hommes ne s'apprécient guère. Durant la première année de son mandat ou « remplacement », Johnson a des différends avec tout le monde... La mémoire de Kennedy est trop vivace. Son action n'est pas simple mais Johnson arrive quand même à faire passer une réforme sur la réduction des impôts et une loi sur l'égalité des chances. Il se représente l'année suivante aux élections présidentielles qu'il remporte avec une confortable avance (61 % des voix). Cette reconnaissance après le difficile héritage d'un Kennedy adoré de tous, est à porter à son actif. À partir de 1965, il entreprend une politique très active contre la pauvreté avec une assistance aux personnes âgées, les personnes aux revenus faibles, une aide à l'éducation et l'abolition des discriminations raciales. Il s'attaque aussi à la rénovation urbaine, à l'écologie, au contrôle de la délinquance. Des millions de personnes âgées bénéficient de la sécurité sociale. Il développe aussi la recherche spatiale. Cependant c'est sous son mandat que les troubles des ghettos noirs prennent de l'ampleur... L'armée est même obligée d'intervenir en Arkansas pour faire appliquer la loi dans les écoles. À l'extérieur, la guerre du Viet nam s'enlise, voire prend de l'ampleur puisque Johnson renforce l'effort de guerre et la controverse se développe en 1968 avec des manifestations alors que Johnson tente d'entamer des négociations. Ne faisant pas assez pour les uns et trop pour les autres dans ce conflit qui dure, Lyndon Johnson décide finalement de ne pas se représenter aux élections présidentielles et l'annonce à la télévision à la stupéfaction générale. Durant ce même discours, le 31 mars 1968, il annonce l'arrêt immédiat des raids au Vietnam et appelle à la négociation pour la paix. Son vice-président Hubert Humphrey est désigné à la candidature mais sera battu par Richard Nixon. Lyndon Johnson se retire dans son ranch texan et décède le 22 janvier 1973 d'une attaque cardiaque à Johnson City.

Date de création : 23/05/2007 12:54
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Lyndon Johnson
Lyndon Johnson


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le canari ou Serind Canaries



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Devenir adjoint de direction: quel parcours faut-il suivre? Dodoma : capitale de la Tanzanie, un endroit qui ne peut pas décevoir


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Recherche emploi (40 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)
  Rubrique > Personnalités (13 sites)
  Rubrique > Histoire mondiale (8 sites)


[Retour au guide Aquadesign]