envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Sport


Patinage et dopage aux JO : vive le sport…



Le moins que l'on puisse dire, c'est que les JO de Salt Lake City ne s'ouvraient pas sous les meilleures auspices. En décembre 1998, des cas de corruption de membres du CIO défrayaient la chronique lors du choix de la ville mormone pour les Jeux de 2002. Comme les plus pessimistes auraient pu le prévoir, cinq jours de compétition ont suffi
à déclencher un scandale rarement atteint dans la presse. Le Monde évoque sobrement le « mystère du patinage » ou un « arrangement entre juges » concernant la victoire pour le moins controversée en patinage artistique du couple russe Berezhnaya-Sikharulidze face aux Canadiens Sale et Pelletier. La chute peu sanctionnée des Russes n'est rien par rapport à une troisième place déjà attribuée aux Français Anissina et Peizerat en danse sur glace selon...un dirigeant de l'Union Internationale de Patinage (ISU)! Gilles Van Kote dénonce par ailleurs la polémique lancée par l'ISU voulant sanctionner les « positions indécentes » des patineurs, critère semble-t-il dénué de tout bon sens. Libération, avide de scandale, met le doigt sur la combine de la juge française, « prévoyant que la note de son homologue russe pourrait être capitale pour le couple français Anissina et Peizerat ». Lionel Froissard ne s'arrête pas en si bon chemin et ajoute sous forme d'anecdote que Berezhnaya restera la première patineuse contrôlée positive aux Championnats d'Europe 2000. Deux jours plus tard, Libération va plus loin dans la révélation de la « magouille », impliquant le Président de l'ISU Ottavio Cinquanta, qui « aurait négocié la bienveillance des juges russes en faveur des deux représentants italiens, en échange de l'attribution des Championnats du Monde 2005 à Moscou », rien que ça ! L'Equipe, évidemment au coeur de la polémique s'en remet au léger cynisme de son dessinateur comique Chenez. Le quotidien sportif dénonce « des oies vertueuses s'insurgeant contre un système qu'elles ont cautionné toutes ces années quand cela les arrangeait ». Céline Longuèvre prend par ailleurs parti pour Marie-Reine Le Gougne, juge et victime selon elle d'énormes pressions de la part des éminences canadiennes siégeant à l'ISU, et qui a « peut-être commis une erreur, comme cela arrive si souvent aux patineurs ». Si la crédibilité du sport paraît remise en cause, Libération s'interroge même sur l'opportunité de maintenir le patinage comme sport olympique, s'appuyant sur les accusations visionnaires et jusque là ignorées de l'ex- patineuse Sophie Moniotte. Ce scandale des juges semblait sur le point d'éclater depuis longtemps... A présent, le mal est fait! Peut-il seulement être réparé? Le CIO, estimant ainsi rendre justice et sûrement redorer son blason, va offrir sur un plateau l'or aux Canadiens, décision jugée « ridicule » par l'Equipe. Outré, Jérôme Bureau condamne cette « réécriture de l'histoire », tandis que Jean-François Renault estime que « le CIO a créé un précédent, qui peut se révéler désastreux en regard des sports à jugement, selon que vous serez puissant ou misérable ». Voilà le fond du problème et Mathieu Lindon de Libération a certainement raison de rappeler, après un sulfureux titre: « Tapinage artistique », que cette polémique n'aurait pas pris cette ampleur s'il s'agissait de Kenyans et non de Nord-Américains. C'est dans cette optique que la NBC, soucieuse de ses chiffres d'audience a, selon Le Nouvel Observateur, mobilisé l'opinion américaine et fait céder le CIO. L'hypothèse de Libération va prendre tout son sens avec la litigieuse mais cette fois définitive disqualification du champion de short-track coréen Kim Dong-Sung au profit de...« la petite coqueluche des teenagers américaines » Apolo Ohno, étrange non? Après que le Président du CIO Jacques Rogge ait maladroitement tenté de le pronostiquer, le dopage va faire une courte mais tonitruante apparition dans la capitale de l'Utah. L'élimination des fondeuses russes, Olga Danilova et surtout Larissa Lazutina, contrôlées positives, va ramener une « ambiance de guerre froide sur la fin des Jeux » comme le titre Libération. Si Vladimir Poutine en personne dénonce « la partialité des JO » et évoque un boycott de sa délégation, c'est dire la tension extra-sportive régnant sur la quinzaine. Pourtant, s'il semble anormal de ne sanctionner Lazutina que deux heures avant le relais, il est carrément impensable que celle-ci, reconnue dopée, puisse s'aligner ensuite sur le 30 kms, le remporte aisément (on comprend pourquoi!) avant d'être enfin disqualifiée. Outre les deux Russes, le fondeur espagnol Johann Mühlegg a également pu conserver ses médailles obtenues avant le contrôle fatal. Face à de telles incohérences, il semble étonnant que Libération et L'Equipe réalisent de telles volte-face concernant Mr Rogge. Ce dernier a, selon Dino Dimeo,« clos ses premiers JO en apothéose », Jérôme Bureau visiblement amnésique allant jusqu'à « rendre hommage au CIO d'avoir agi avec bon sens et fermeté ». On ne s'étonnera pas de brèves d'après-Jeux concernant le Dopage du skieur Baxter, du hockeyeur Pankov, et même du premier cas dans l'histoire des Jeux paralympiques d'hiver Oelsner : il fallait bien que cela arrive un jour...

Date de création : 16/02/2006 10:26
Contributions de Jeremy
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Patinage et dopage
Patinage et dopage



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a un commentaire pour cet article :
Le 22/01/2007 à 17:31:36, SoPhIE a écrit :

c'est dommage que le sport ne reste pas juste du sport et que de nombreux sportifs sont entrer dans la folie du dopage!! moi j'adore le patinage et j'ai été déçue de constater que mon plus grand patineur trichait en se dopant aux JO.



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Du 15 au 18 mars 2007 , Salon Mondial du Tourisme Paris PES 5 ou Fifa 2006: les forums X box 360 votent PES


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Sport (3783 sites)


[Retour au guide Aquadesign]