envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


José de San Martin, un grand général acteur de l’indépendance argentine



Né le 25 février 1778 dans la province de Correntes située au nord-est de l'Argentine, région appartenant à la vice-royauté espagnole, José de San Martin suit sa famille alors qu'il est âgé de 8 ans pour se rendre à Madrid. Il suit alors des études dans un séminaire.
Finalement, il s'engage dans la carrière militaire à Murcia et devient sous-lieutenant en 1797. La guerre éclate entre la France napoléonienne et l'Espagne en 1808 et José de San Martin s'illustre dans de nombreuses batailles contre les Français. Se rapprochant ensuite des loges secrètes de la franc-maçonnerie, il épouse peu à peu les idées indépendantistes d'Amérique du sud. Décidé à se battre pour la liberté de l'Argentine, il revient à Buenos Aires en janvier 1812. La région a bien changé et c'est l'ébullition générale à Montevideo qui ne reconnaît pas l'autorité de Buenos Aires. Au Chili aussi on compte de nombreux opposants au vice-roi espagnol. Quant au Paraguay, son indépendance a été déclarée... C'est le chaos en Amérique du sud. En janvier 1813, San Martin entreprend le siège de Montevideo et évite le débarquement des forces royalistes espagnoles. C'est une grande victoire le 3 août sur le Parana en Argentine. José de San Martin est accueilli en triomphateur à Buenos Aires. Du côté du Pérou, le général Belgrano est lui aussi victorieux face aux troupes espagnoles à Salta. Il subit cependant quelques défaites et doit reculer, les Espagnols menaçant les Provinces de Salta et de Jujuy. San Martin s'adjoint l'aide des gauchos à cheval... Ce ne sont que soulèvements du peuple contre les royalistes espagnols. Montevideo doit se rendre après un siège maritime en juin 1814. Malgré le retrait des royalistes sur le Haut Pérou, San Martin se rend vite compte qu'il ne peut rejoindre Lima, centre du pouvoir royaliste, les armées indépendantistes étant à chaque fois vaincues. Le grand général José de San Martin a alors l'ingénieuse idée de passer par la cordillère des Andes pour attaquer Lima (capitale du Pérou) mais par la mer cette fois. Son plan va non seulement libérer le Pérou mais aussi près de la moitié de l'Amérique du sud. C'est ainsi qu'il réussit à libérer avec l'aide de José Miguel Carrera le Chili menacé par la royauté espagnole (bataille de Rancagua le 1er octobre 1814). Parallèlement, on apprend que Napoléon 1er a été exilé sur l'île d'Elbe et que Ferdinand VII, le roi d'Espagne, est finalement rentré dans son pays. Les premiers actes du roi sont extrêmement durs en Amérique du sud, avec le rétablissement du tribunal de la Sainte Inquisition. Il fait également condamner à mort tous ses anciens opposants. La révolution sud-américaine semble fort compromise. Bolivar est réfugié à Cartagena. Ne reste que José de San Martin pour défendre la révolution de l'Amérique du sud. Il fonde alors l'armée des Andes car l'Espagne prépare une énorme expédition pour assurer ses colonies. Rondeau et Bolivar sont défaits. Le seul espoir de l'Amérique du sud indépendant reste José de San Martin. La guerre est d'abord navale car San Martin intercepte des navires espagnols libérant les esclaves : l'Europe humaniste applaudit. Bolivar progresse pourtant au Venezuela et aux Caraïbes et le Mexique force aussi la voie de l'indépendance. Finalement San Martin prend Lima et il insiste pour faire proclamer l'indépendance des Provinces Unies du Rio de la Plata. C'est chose faite le 9 juillet 1816. Ferdinand VII et l'Espagne sont hors-jeu. L'année suivante, José de San Martin va libérer le Chili en entrant victorieux à Santiago. Le 14 février 1817, San Martin est nommé Directeur Suprême du Chili mais il refuse car il doit libérer le Pérou. L'Argentine ne pourra assumer les frais d'une nouvelle guerre et c'est le Chili qui va contribuer à la libération du Pérou grâce à San Martin. Le 5 avril 1818, c'est la victoire de la bataille de Maipu et le 8 septembre, grâce aux Chiliens, le Pérou voit débarquer 4000 hommes. L'indépendance du Pérou est déclarée le 28 juillet 1818. San Martin est nommé Protecteur du Pérou et y fonde une bibliothèque nationale. Il gouverne le Pérou jusqu'au 20 septembre 1822 en aidant Bolivar pour la libération de l'Equateur puis revient à Mendoza et finalement à Buenos Aires pour y rejoindre son épouse malade. Malheureusement, on l'accuse de conspiration d'avec les caudillos et les fédéralistes. Écoeuré après le devoir accompli, San Martin s'embarque pour la France en 1824 avec sa fille Merceditas. Généralissime du Pérou, Capitaine général du Chili, Général des Provinces Unies du Rio de la Plata, José de San Martin s'installe à Londres puis à Bruxelles et enfin à Paris. Il tente de revenir en Argentine pour aider son pays contre le Brésil en 1827 mais il ne peut pas débarquer sur son sol. Pendant trois mois il reste à Montevideo pour, écoeuré de ce qui se passe sur son sol et impuissant, rejoindre l'Europe et la France. Il s'y installe en 1831 dans une propriété puis réside à Evry jusqu'en 1848. Il rejoint ensuite Boulogne-sur-mer, où il finit ses jours le 17 août 1850. Bien que sa dépouille repose au cimetière de Brunoy en France, une commune d'Ile de France où était situé le caveau familial, les Argentins font rapatrié le corps de leur « libertador » le 28 mai 1880. La dépouille de José de San Martin repose dans la cathédrale de Buenos Aires. Il aura, dans son testament, fait des legs à Juan Manuel de Rosas, le prochain dirigeant d'Argentine et il aura été, selon sa volonté, enterré à Buenos Aires.

Date de création : 03/06/2007 19:00
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


José de San Martin
José de San Martin


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Ville Troyes, une belle médiévale toujours en phase avec son temps...



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Révisions et résultats du brevet des collèges 2007 Malcolm X, leader de renommée mondiale


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Personnalités (13 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)
  Rubrique > Histoire mondiale (8 sites)


[Retour au guide Aquadesign]