envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Manuel Belgrano, un leader de la guerre d’indépendance et créateur du drapeau argentin



Né le 3 juin 1770 à Buenos Aires, Manuel Belgrano est d'origine italienne par son père et argentine par sa mère. Revenu en Espagne, il entre à l'âge de 16 ans à l'université de Salamanque d'où il sort brillamment diplômé. Il s'intéresse alors aux philosophes français
(Diderot, Rousseau, Voltaire, Montesquieu) mais aussi à la Révolution française. Revenu à Buenos Aires, il occupe alors le poste de secrétaire du consul et s'oppose aux Britanniques lors de leurs tentatives d'invasion. Farouchement indépendantiste, il participe à l'insurrection de mai 1810 qui opposait l'Argentine, la Bolivie, le Paraguay et l'Uruguay aux Espagnols et aux Portugais. Il est ainsi nommé général des troupes envoyées pour libérer le Paraguay, aidant le nord de l'Argentine en y fondant quelques villes destinées à contrer les invasions brésiliennes. Il est cependant battu au Paraguay. Il prend ensuite les armes pour défendre Tucumán et Salta contre les royalistes. Belgrano échoue aussi dans sa tentative de pénétrer le Haut Pérou. Il opère également pour libérer la Banda Oriental. Belgrano est ensuite injustement accusé par Buenos Aires et doit se mettre sous les ordres de José de San Martin. Cela dit, il devient de plus en plus malade souffrant de paludisme et d'une maladie du sommeil parasitaire (maladie de Chagas). Admiré par José de San Martin pour son action dans le Haut Pérou, Manuel Belgrano devient ensuite diplomate, défendant la cause argentine. Il se rend alors en Europe en 1814, malgré ses maladies, pour faire reconnaître les droits de l'Argentine face aux puissances européennes mais en vain. Il faut préciser qu'en Europe, c'est l'époque de la Sainte Alliance, une coalition entre les royautés victorieuses de l'empire napoléonien pour une union chrétienne pacifique empêchant toute dictature et ingérence. Ce n'est plus du tout l'heure en Europe d'encourager des Républiques... À son retour à Buenos Aires, Manuel Belgrano propose, comme Jose de San Martin, une monarchie constitutionnelle avec comme monarque un descendant des Incas et un gouvernement parlementaire. Hélas, le fait de vouloir donner la couronne à un roi Inca est moqué et tourné en ridicule bien que l'idée n'était pas sotte du tout, au contraire : cette forme de gouvernement pouvait attirer l'attention de toutes les populations environnantes habitant en Bolivie, au Pérou ou en Equateur... Quoi qu'il en soit, l'indépendance de l'Argentine est proclamée le 9 juillet 1816 et l'on considère que Manuel Belgrano en a été un grand acteur au même titre que San Martin. Il continue de combattre à la tête de l'armée du nord. À bout de forces, il doit s'arrêter. Pour services rendus, le gouvernement de Buenos Aires désire lui accorder une prime importante. Belgrano refuse, préférant que cette somme soit allouée à la construction d'écoles gratuites. Il décède le 20 juin 1820 d'une hémorragie dans une extrême pauvreté.

Date de création : 04/06/2007 17:44
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Manuel Belgrano
Manuel Belgrano


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Philippe Douste-Blazy : biographie



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Ellen MacArthur : De la passion à la consécration… Les isolants écologiques : matériaux d'avenir


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Voyage Amérique du sud (92 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)
  Rubrique > Voyage Argentine (11 sites)
  Rubrique > Histoire mondiale (8 sites)


[Retour au guide Aquadesign]