envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Film


Alfred Hitchcock : le maître du cinéma



D'origine londonienne, Alfred Hitchcock est né le 13 août 1899 à Londres. Il a un frère et une soeur, avec qui il aura très peu de rapports durant sa vie. Toute sa vie, Alfred Hitchcock va conserver une certaine rancoeur envers des références qu'il a pu avoir étant petit. Par exemple, son père l'envoya au commissariat avec une lettre, et le commissaire, ami de son père enferma le jeune
Alfred dans une cellule durant plusieurs minutes. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres, mais cette référence va se retrouver plus tard dans ses films, lorsqu'il représente la police comme étant incapable de résoudre les énigmes ( la mort aux trousses, la main au collet ...). Après avoir fréquenté le collège, et à la mort de son père, Alfred Hitchcock rentre à la School of engineering and navigation. A l'âge de 19 ans, et pour gagner sa vie il se fait embaucher à la compagnie télégraphique Henley, tout en suivant des cours de dessin aux beaux-arts de Londres. Ses études et ses cours du soir vont permettre à Alfred Hitchcock de passer au service publicité de chez Henley. Toutefois sa carrière va prendre un nouveau tournant lorsqu'il collabore avec la société américaine Famous Player Lasky, filiale de la Paramount. C'est encore grâce à ses dons de dessinateur qu'il est définitivement embauché pour s'occuper des textes entre chaque scène de films muets. Avant de devenir le réalisateur que l'on connaît, Alfred Hitchcock sera tour à tour décorateur, assistant réalisateur, monteur, et c'est au cours du tournage de « Woman to Woman » qu'il rencontrera sa femme Alma. C'est en 1926 qu'il réalisera son premier de ses 54 films : « the pleasure garden ». Le réalisateur a souvent été critiqué sur la manière dont ses films se déroulent car ils utilisent souvent les mêmes recettes, qui pourtant ont permis de faire des films qui resteront dans nos mémoires. Parmi les plus grandes réalisations d'Alfred Hitchcock, on peut citer « psychose », »fenêtre sur cour », « l'homme qui en savait trop » et bien d ‘autres encore. Le réalisateur avait la particularité de toujours faire une petite apparition dans chacun de ses films, et le public était déçu s'il ne l'avait pas vu. Alfred Hitchcock nous a quitté le 29 avril 1980 à Los Angeles.

Date de création : 05/06/2007 16:00
Contributions de Benoit
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Alfred Hitchcock
Alfred Hitchcock


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Actualité : Des cheveux de Ramsès II mis en vente sur le net



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit






Filmographie Hitchcock

La période anglaise


Number thirteen (1922)
Woman to woman (1923)
The white shadow (1923), L'ombre blanche
The passionate adventure (1924), Abnégation
The blackguard (1925), Le voyou
The prude's fall (1923)
The pleasure garden (1925), Le jardin du plaisir
The mountain eagle (1926)
The lodger (1926), Les cheveux d'or
Downhill (1927)
Easy virtue (1927)
The ring (1927), Le masque de cuir
The farmer's wife (1928), Laquelle des trois ?
Champagne (1928), A l'américaine
The manxman (1929)
Blackmail (1929), Chantage
Juno and the Paycock (1929)
Murder (1930), Meurtre
The skin game (1931)
Rich and strang (1932), A l'est de Shangai
Number seventeen (1932), Numéro dix-sept
Wlatzes from Vienna (1934), Le chant du Danube
The man who knew too much (1934), L'homme qui en savait trop - première version
The thirty-nine steps (1935), Les trente-neuf marches
The secret agent (1936), Quatre de l'espionnage
Sabotage (1936), Agent secret
Young and innocent (1937), Jeune et innocent
The lady vanishes (1938), Une femme disparaît
Jamaica Inn (1939), La taverne de la Jamaïque

La période américaine


Rebecca (1940)
Foreign correspondent (1940), Correspondant 17
Mr. and Mrs. Smith (1941), Joies matrimoniales
Suspicion (1941), Soupçons
Saboteur (1942), Cinquième colonne
Shadow of a doubt (1943), L'ombre d'un doute
Lifeboat (1943)
Bon voyage (1944), court métrage
Aventure malgache (1944), court métrage
Spellbound (1945), La maison du Docteur Edwardes
Notorious (1946), Les enchaînés
The Paradine case (1947), Le procès Paradine
Rope (1948), La corde
Under Capricorn (1949), Les amants du Capricorne
Stage fright (1950), Le grand alibi
Strangers on a train (1951), L'inconnu du Nord-Express
I confess (1952), La loi du silence
Dial M for murder (1954), Le crime était presque parfait
Rear window (1954), Fenêtre sur cour
To catch a thief (1955), La main au collet
Trouble with Harry (1956), Mais qui a tué Harry ?
The man who knew too much (1956), L'homme qui en savait trop - deuxième version
The wrong man (1957), Le faux coupable
Vertigo (1958), Sueurs froides
North by Northwest (1959), La mort aux trousses
Psycho (1960), Psychose
The birds (1963), Les oiseaux
Marnie (1964), Pas de printemps pour Marnie
Torn curtain (1966), Le rideau déchiré
Topaz (1969), L'étau
Frenzy (1972)
Family plot (1976), Complot de famille
The short night (1980) - inachevé



Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Biographie de Roger Karoutchi : secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement Crédit d'impôt ou réduction d'impôt, quelle est la différence entre les deux ?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Film (601 sites)
  Rubrique > Actualités cinéma (74 sites)
  Rubrique > Acteurs (30 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]