envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Santiago : ville industrielle et capitale du Chili



Santiago est la capitale du Chili comprenant 4 112 000 habitants (avec les banlieues). Fondée en 1541 par Pedro de Valdivia, à 140 kilomètres du Pacifique dans une vallée affluente de celle de l'Aconcagua qui mène au cols vers l'Argentine, Santiago a été la capitale du chili colonial,
accueillant un évêché et la Real Audiencia en 1609. Elle a continué de s'imposer après l'Indépendance, par sa situation au contact du Grand Nord minier et du Sud agricole, et c'est autour d'elle que s'est formée la nation chilienne. Santiago a su profiter du fort centralisme administratif et politique et de son incontestable rayonnement culturel (universités, presse, théâtre, musées). Son rôle économique s'est renforcé avec la construction des routes et des voies ferrées, en particulier dès 1863 vers le port de Valparaiso. C'est à Santiago qu'a été réalisé l'alliance entre le capitalisme étranger, anglais notamment, et la bourgeoisie nationale, souvent détentrice de grands domaines agricoles ou d'élevage. Les investissements dans les banques, le commerce d'exportation ou de détail, puis dans l'industrie dès la fin du XIXe s., se sont développés rapidement. Cela a permis à Santiago de dominer ses deux rivales, Valparaiso et Concepcion, et de connaître une forte croissance dès les années 30, par suite des migrations rurales et du fort mouvement naturel : 150 000 hab. en 1875, 580 000 en 1920, 2 200 000 en 1960, plus de 4 millions aujourd'hui (plus du tiers de la population chilienne et 70% des emplois industriels). C'est une ville basse et étalée, au climat méditerranéen, ce qui pose quelques problèmes d'eau et d'espaces verts. Le centre colonial au pied du Cerro San Cristobal garde une fonction politique et tertiaire, commerciale notamment. Les taudis, sous la forme de maisons de rapport, les « conventillos » se sont multipliés depuis les années 30. De grands immeubles y ont cependant surgi, alors que la classe aisée le désertait pour le Barrio Alto à l'est, à l'extrémité duquel s'est déplacé un nouveau centre commercial. Les quartiers industriels sont surtout au sud. Les bidonvilles, « callampas ou poblaciones », occupent de vastes espaces périphériques, avec des problèmes de chômage, de sous-alimentation.

Date de création : 11/06/2007 06:44
Contributions de Benoit
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Santiago
Santiago


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Couteau Suisse, le couteau multi-fonctions, le cadeau utile



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Ville de Limoux : l’origine du Champagne ? Corrigés des sujets et épreuves du bac 2007, du brevet, du CAP, du BP


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyages (5565 sites)
  Rubrique > Voyage étranger (1076 sites)
  Rubrique > Voyage Amérique du sud (92 sites)
  Rubrique > Blog voyage (70 sites)
  Rubrique > Grandes villes du monde (23 sites)


[Retour au guide Aquadesign]