envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Film


Patrice Leconte, l’imprévisible : un certain regard sur la comédie humaine



Patrice Leconte est né à Paris le 12 novembre 1947.Il fait ses études à l'IDHEC en 1967 et commence à réaliser quelques court-métrages à partir de 1971, « le laboratoire de l'angoisse », « la
famille heureuse ». En 1975 il réunit Coluche et Jean Rochefort dans son premier long métrage : « les vécés étaient fermés de l'intérieur », tournage qui ne fut pas de tout repos. Mais le cinéma n'est pas sa seule passion, Patrice Leconte aime aussi la bande dessinée et collabore au journal Pilote en tant qu'auteur et dessinateur de 1970 à 1975. Sa rencontre avec l'équipe du Splendid va lui donner l'occasion de commencer une grande carrière de scénariste et metteur en scène. L'équipe du Splendid lui demande de porter à l'écran sa pièce « Amours, coquillages et crustacés », qui donnera en 1978 « Les Bronzés ». Vu le succès remporté par cette comédie, ils décident de lui donner une suite l'année suivante, « Les Bronzés font du ski ». Continuant sur le même style, Patrice Leconte travaille alors avec un ancien du Splendid, Michel Blanc. Leur coopération va donner trois nouveaux succès : « Viens chez moi, j'habite chez une copine » en 1980, « Ma femme s'appelle reviens » en 1982 et « Circulez y'a rien à voir » en 1983. Mais Patrice Leconte ne se cantonne pas à la comédie populaire et s'essaye au film de braquage musclé en 1985 avec « les spécialistes » joués par Gérard Lanvin et Bernard Giraudeau. En 1987, il change à nouveau de registre et nous offre un drame intimiste avec « Tandem », formé par Gérard Jugnot et Jean Rochefort. Patrice Leconte opte ensuite pour le film d'auteur, désarçonnant quelque peu son public avec l'inquiétant « Monsieur Hire » en 1989, « Le mari de la coiffeuse » en1990, qui obtint le Prix Louis Delluc, et « Ridicule » en 1996, qui cumula un grand succès commercial avec une nomination à l'Oscar du Meilleur film étranger. En 1997, il crée de nouveau l'événement en réunissant pour la première fois depuis « Borsalino », deux monstres sacrés du cinéma français : alain delon et Jean-Paul Belmondo. Le film suivant, « Une chance sur deux », par contre ne trouvera pas son public. Patrice Leconte change une nouvelle fois son fusil d'épaule et dirige par deux fois Daniel Auteuil, en 1998 pour « La Fille sur le pont » puis « La Veuve de Saint-Pierre » en 1999. Patrice Leconte engage alors une polémique avec les critiques de cinéma et décide de revenir au drame intimiste dans ses films suivants : « Félix et Lola » en 2001, « rue des plaisirs » et « L'Homme du train » en 2002, puis « Confidences trop intimes » en 2003. Patrice Leconte, bourreau de travail, surprend à nouveau la critique et le public en tournant ensuite en 2004 un documentaire « Dogora ouvrons les yeux » et, retour aux sources imprévu, « Les Bronzés 3 amis pour la vie » en 2005. Attendons maintenant son prochain film pour savoir où il aura choisi de nous emmener cette fois...

Date de création : 12/06/2007 14:26
Contributions de Regine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Patrice Leconte
Patrice Leconte


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Gagner des cadeaux avec les jeux concours



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Département du Cantal (15), le pays des grands espaces Bormes-les-Mimosas : une symphonie de couleurs


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Film (601 sites)
  Rubrique > Actualités cinéma (74 sites)
  Rubrique > Films français (18 sites)


[Retour au guide Aquadesign]