envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Bagdad : la ville aux mille palais et aux mille jardins



Bagdad est la capitale de l'Irak avec une population d'environ 5 millions d'habitants. La ville occupe une situation privilégiée au centre de la cuvette mésopotamienne, sur le Tigre, à l'endroit où l'Euphrate (fleuve) s'en rapproche le plus (moins de 40 Km), et au nord de vastes marais (qui, plus au sud, rendent le passage d'ouest en est à peu près impossible). Ici, le vaste cône de
déjection de la Diyala permet, à l'est, de gagner à pied sec les chaînes du Zagros. Toutefois, le site est beaucoup moins favorable sur le bourrelet des levées alluviales du fleuve. Malgré des déplacements successifs, dans les premiers siècles, pour rechercher l'élévation maximale mettant Bagdad au-dessus du niveau moyen des crues, malgré l'exhaussement progressif de la ville sur ses propres déchets, Bagdad est restée exposée à des catastrophes jusqu'à l'époque contemporaine (9 000 maisons détruites en une nuit en 1831). Elle a constitué en période de crues une île entourée de toutes parts par les eaux. Bien qu'une digue sur la rive gauche eût quelque peu élargi, entre les deux guerres mondiales, le périmètre protégé, la ville n'a pu réellement briser ce carcan que lors de l'édification du barrage de Samarra et du déversoir de Wadi Tharthar en 1956. Ce fait explique une physionomie urbaine très particulière, Bagdad s'étant, depuis le début du XXe s., modernisée sur place, à partir de grandes percées entaillant le vieux tissu urbain central, sans pouvoir, comme les autres grandes villes islamiques, développer des quartiers neufs. C'est seulement depuis 1956 que d'immenses lotissements se sont étendus dans les anciennes cuvettes inondables. La croissance démographique rapide a été liée essentiellement au rôle administratif et culturel, bien que l'industrialisation se soit amorcée depuis une vingtaine d'années, financée par les ressources pétrolières du pays. Résidence du deuxième calife abbasside al-Mansur, en 762, Bagdad prend dès lors un essor rapide. Célèbre comme capitale religieuse et comme centre du commerce caravanier entre le golfe Persique, l'Iran et le Levant méditerranéen, parsemée de vastes palais et entourée de jardins, Bagdad atteint son apogée sous Harun al-Rachid. Prise par l'Angleterre en 1917, Bagdad devient capitale de l'Irak en 1921.

Date de création : 21/06/2007 19:46
Contributions de Benoit
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Bagdad
Bagdad


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

L'espéranto, c'est quoi ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
La ville de Roseau, petit paradis dans les petites Antilles. Le Canard enchaîné, parfois le Canard déchaîné !!!


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyages (5565 sites)
  Rubrique > Voyage étranger (1076 sites)
  Rubrique > Voyage en France (244 sites)
  Rubrique > Grandes villes du monde (23 sites)


[Retour au guide Aquadesign]