envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Web pratique


Beyrouth : une ville où des affrontements meurtriers surgissent



Beyrouth est la capitale du Liban située sur la Méditerranée avec une population de 1 100 000 habitants. Installée sur un cap massif qu'occupent deux collines calcaires taillées, à l'ouest, en falaises avec des grottes (dont la célèbre grotte aux Pigeons), Beyrouth s'ouvre sur une baie médiocrement abritée. Une occupation ancienne ne lui a guère conféré de poids jusqu'au début du XIXe
s. Au cours de ce siècle, l'intensification des relations maritimes, l'aménagement d'un port moderne, puis la route et des voies férrées vers la Syrie l'ont fait triompher de ses rivales. Beyrouth est ainsi devenue la porte du Proche-Orient arabe, en dépit de la multiplicité des frontières et de l'instabilité politique. La création d'une zone franche, la libre convertibilité de la monnaie et l'afflux de capitaux étrangers, la diversité ethnoculturelle de sa population (musulmans et chrétiens : arméniens, grecs, orthodoxes, maronites) ont encore assuré son essor. L'aéroport de Khaldé a joué un rôle d'appoint notable. La multiplicité des fonctions qu'accompagne une vie intellectuelle intense (plusieurs universités, institut de recherches agricoles) ont alors attiré la population des campagnes et entraîner l'expansion brouillonne d'une ville polynucléaire. Cette prospérité est très affectée, à partir des années 70, par la guerre civile. Beyrouth est l'antique “Beryte” des Phéniciens, célèbre par son école de droit à l'époque romaine, port de Damas à l'époque arabe. Prise par les croisés en 1110, Beyrouth est reprise par Saladin en 1187, mais récupérée par les croisés de 1197 à 1291. Capitale des émirs druzes au XVIIe s., puis administrée directement par les Turcs, elle subit, après les massacres de 1860, une forte augmentation de sa population chrétienne. Beyrouth, occupée par la marine française en octobre 1918, est, de 1919 à 1946, le quartier général des troupes françaises du Levant, qui l'évacuent à Noël 1946. La structure cosmopolite de la population et, plus récemment , l'installation de réfugiés palestiniens ont provoqué depuis 1975-76 de violents affrontements dans la ville. En 1982, l'invasion du Liban par les troupes israéliennes amène le départ des forces de l'O.L.P de Beyrouth, après de rudes combats.

Date de création : 27/06/2007 18:55
Contributions de Benoit
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Beyrouth
Beyrouth


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

La Place Jemâa el-Fna : cœur névralgique et bijou de Marrakech



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Nouakchott : une capitale en mal de développement Persepolis


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Blog (1327 sites)
  Rubrique > Blog perso (71 sites)
  Rubrique > Apprendre (25 sites)


[Retour au guide Aquadesign]