envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Gites en France et location gites


Ville de Nyons dans la Drôme, le soleil et l’air pur près de la Méditerranée



Située au sud du département de la Drôme, la sous-préfecture Nyons est tout proche du Vaucluse. Comptant 6 948 Nyonsais (source mairie de la ville), Nyons voit sa population
doubler en période estivale... Et ce n'est pas pour rien ! En effet, les conditions climatiques alliées à un environnement charmant attirent chaque année de plus en plus de visiteurs. Paradis des retraités (38 % de la population), la ville est équipée en commerces mais aussi en établissements de retraite avec une clinique spécialisée en pneumologie. La vie associative y est très importante et les équipements touristiques sont en pleine expansion (gîtes ruraux, hôtels, chambres d'hôtes) ainsi que les manifestations culturelles. La présence de lointains ancêtres a été mise à jour avec la découverte de vestiges de l'époque néolithique (3500 avant J-C.). Plus tard, les Grecs et les Romains investirent les lieux (à voir le village de Noiomagus sur la voie romaine). Nyons fut ensuite rattachée à la Bourgogne et à l'Empire germanique mais fut la proie des seigneurs locaux. C'est ainsi que le couvent de Saint-Césaire fut fondé au VIe siècle. Nyons devint ensuite une commune indépendante avant de rejoindre le royaume français, en même temps que tout le Dauphiné, au XIVe siècle. Ce fut alors une période faste durant laquelle on construisit les Halles (actuelle place des Arcades) et le Pont Roman. C'est à l'époque des guerres de religion que fut édifiée la citadelle sur la rive gauche. Place-forte protestante, Nyons se verra amputée, comme tant d'autres villes de la région, de ces édifices sous Louis XIII et Richelieu. La révocation de l'Edit de Nantes par Louis XIV entraîna la fuite de nombreux habitants protestants. Longtemps endormie, la cité sera nommée chef-lieu de district lors de la Révolution. Elle ne se développera vraiment qu'au XIXe siècle, la rivière Eygues sera endiguée, des routes seront construites, l'arrivée du chemin de fer sera aussi un sérieux coup de pouce en 1897. De toute cette histoire, certains bâtiments sont encore debout comme la Tour Randonne, symbole de la ville de Nyons. Edifiée aux alentours de 1280 sur un rocher, elle représente l'architecture médiévale, servant de prison ou de donjon. Plus tard, la tour fut transformée en chapelle avec une immense statue de la Vierge dressée au sommet d'une pyramide. La Tour Randonne fut rebaptisée « Notre-Dame-de Bon-Secours ». À visiter aussi la place des Arcades ou les anciennes halles, construite afin de favoriser le commerce. Ici évoluaient des artisans florentins ou des banquiers lombards. Non loin se trouve la porte Saint-Jacques, vestige de l'enceinte médiévale de la ville. À Nyons, ne manquez pas le Pont Roman, classé monument historique et datant de 1409. Son arche unique s'élevant à 18 mètres est une pure merveille. Allez aussi jeter un coup d'oeil au Château Vieux datant du VIIIe siècle construit sur le rocher du Maupas qui est aujourd'hui une propriété privée bien restaurée. Nyons vous offre aussi à admirer son vieux quartier féodal. En vous baladant dans la rue des Petits Forts, dans la rue de la Ronde ou dans la rue des Grands Forts, vous vous sentirez transporté au Moyen Âge. Ne manquez pas non plus l'Eglise Saint-Vincent datant de 1614. À voir aussi le jardin des Arômes qui abrite plus de 180 espèces végétales au milieu des effluves de lavande et de thym et les Oliveraies, emblème de la cité. Vous connaîtrez tout sur l'histoire de l'olivier et de l'huile d'olive. À 150 kms de Marseille et de Montpellier, à 70 kms d'Avignon, 50 kms de Montélimar, la ville de Nyons bénéficie en outre d'une pureté de l'air reconnue. En effet, le climat local ensoleillé qui baigne la vallée n'est pas influencé par le Mistral mais le vent alpestre Pontias contribue à éviter les pollutions industrielles de la vallée du Rhône. Situées au milieu de sites naturels comme la colline du Devès, les collines du Nyonsais, les landes, garrigues et maquis, Nyons et son environnement sont des paradis pour les randonneurs qui pourront admirer la flore faite de multiples plantes et d'essences rares (220 espèces répertoriées dont le laurier, le jasmin, le chèvrefeuille, le digitale, l'astragale, le genévrier, le houx, les oliviers, les chênaies, etc.). À noter aussi que les 2/3 de la commune sont classés en zone AOC pour les vins (Côtes du Rhône) et pour les oliviers. La qualité de cet environnement naturel est pour beaucoup dans l'afflux de touristes cherchant des vacances calmes, reposantes, à l'air pur.

Date de création : 03/07/2007 14:13
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir




Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

La florathérapie: savoir utiliser les vertus énergétiques des fleurs



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Allaitement maternel ou biberon ? Monrovia : Des prises de pouvoir violentes au fil de l’histoire


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > gîtes Drôme(26) (97 sites)
  Rubrique > Les campings dans le dpt 26 (26 sites)
  Rubrique > Création site Drôme 26 (21 sites)
  Rubrique > Location vacance Drôme (10 sites)
  Rubrique > Agence de voyage Drôme (2 sites)


[Retour au guide Aquadesign]