envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


Talc Morhange, talc maudit, talc mortel des années 1970



L'affaire du talc Morhange remonte à août 1972 par la mort inexpliquée de plusieurs nourrissons à Paris et en province. En effet, la petite Karine alors âgée de 18 mois, tombe dans un coma qui sera mortel. En France, peu après on dénombre 36 bébés qui vont mourir et 204 autres
nourrissons intoxiqués par du talc et vont conserver des séquelles neurologiques irrémédiables. Ce tragique empoisonnement était dû au talc Morhange. On peut dire que le talc de la marque Morhange a été un scandale industriel des années 1970. A cette époque, une enquête menée par l'INSERM, va établir, que ces bébés sont morts à cause de la présence dans le talc d'hexachlorophène, un bactéricide, ce dangereux bactéricide sera classé, dès le 2 septembre 1972 au tableau C des substances vénéneuses. Lors de la fabrication du talc, l'hexachlorophène a été mis en trop grosse quantité. Une enquête diligentée, révélera qu'une erreur de manipulation a amené à mélanger 38 kilos d'hexachlorophène, produit toxique, à six-cents kilos de talc. La procédure judiciaire s'est enlisée dans les affrontements d'experts, en particulier ceux mandatés par la puissante multinationale suisse Hoffmann-Laroche, dont une filiale française, la société Givaudan-France, a inventé et produit l'hexachlorophène. Avec le temps, les familles ont accepté huit millions de francs d'indemnisation de la part de ce fabricant. L'affaire du talc Morhange a mis 7 ans, avant de voir le jugement arriver. La Société commercialisant le talc Morhange, était la société Givaudan, qui était spécialisée dans l'industrie de la parfumerie. La société Givaudan et son directeur Monsieur Flahaut, avec quelques autres personnes, seront alors mis en cause et en examen, lors d'un procès en 1979 au Tribunal de Pontoise, poursuivis, ces derniers furent condamnés, après une procédure dilatoire et ont été amnistiés en 1981 par François Mitterrand, sur le conseil de Robert Badinter qui était à la fois l'avocat des industries Givaudan (Hoffman-La Roche) et Ministre de la Justice en poste. L'affaire du talc Morhange a contribué à faire réagir sérieusement les pouvoirs publics et à renforcer les conditions de mise sur le marché, de nouvelles molécules et substances. En particulier, l'usage de produits toxiques dans les cosmétiques. A noter que vingt ans après, plusieurs dizaines des 204 victimes intoxiquées souffraient toujours de lésions plus ou moins graves du système nerveux. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par une équipe de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) qui a comparé l'évolution, de 1972 à 1988, de 56 enfants intoxiqués avec celle de 53 enfants issus d'un milieu socio-économique semblable. Il faut savoir que l'héxachlorophène modifie l'équilibre de la flore cutanée et entraîne fièvre, tremblements, oedème papillaire, paraplégie et coma. La mort peut survenir en quelques dizaines d'heures. Le talc Morhange avait particulièrement fait des ravages chez les bébés de la côte méditerranéenne dans la région de Champagne-Ardennes, dans le département de l'Yonne, dans le département de l'Aube, dans le département du Nord, en Vendée, en Gironde, ou beaucoup de mamans utilisaient la même poudre, le talc Morhange, pour adoucir les fesses de leur bébé. 35 ans ont passé, depuis les petites victimes sont devenues adultes et souffrent toujours de graves séquelles neurologiques, troubles du langage, de la mémorisation, lésions du système nerveux central, laissant subsister des handicaps profonds. Toutes les victimes du talc Morhange présentent des capacités éducationnelles inférieures à la normale, car l'intoxication a eu des effets à long-terme, contrairement à ce qu'ont affirmé à l'époque les fabricants. Le talc Morhange avait était surnommé le "talc tueur". A la télévision, France 5, dans une série documentaire "50 ans de faits divers", relate cette triste affaire. "L'affaire du talc maudit", qui revient, à travers des témoignages, des images d'archives et des reconstitutions, sur cette tragédie, elle révèle l'absence de scrupules des grandes firmes impliquées, plus soucieuses de préserver leur image de marque, que du malheur des victimes. Cette série documentaire est à voir absolument.

Date de création : 03/07/2007 17:28
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Talc
Talc


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

La médina de Fès, une culture variée venant d’une histoire mouvementée.



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Katmandou : L’art et la religion au centre d’une culture Ville de Montélimar dans la Drôme provençale, le pays du nougat et de la lavande


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Santé (3240 sites)
  Rubrique > Télévision (55 sites)
  Rubrique > Apprendre (25 sites)
  Rubrique > Histoire et religions (10 sites)
  Rubrique > Bactériologie (3 sites)


[Retour au guide Aquadesign]