envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Bucarest : le Paris des Balkans des années 30 aux prises avec l’architecture soviétique



Bucarest, capitale de la Roumanie, se trouve dans le sud du pays, sur un sous-affluent du Danube, la Dîmboviţa, et au centre de la plaine de la Valachie. La Roumanie a pour voisins proches l'Ukraine au nord, la Moldavie ainsi que
la mer Noire à l'est, la Bulgarie au sud et enfin la Serbie et la Hongrie à l'ouest. En 2007, on estimait la population du pays à 22 276 056 habitants dont 1 926 334 pour la ville de Bucarest. L'histoire de Bucarest débute au XVème siècle lorsque le site est choisi par les princes de Valachie, vassaux des Ottomans, pour la construction de leur résidence fortifiée. La ville devient en 1698 la capitale de la Valachie sous le règne de Mustapha II. Mais l'époque est troublée par de nombreux conflits, l'empire ottoman, la Russie et l'Autriche sont les trois grandes puissances qui se livrent bataille et qui occupent et détruisent régulièrement Bucarest et les régions alentours. La guerre russo-turque de 1877 va conduire à un règlement général de la situation des Balkans, le congrès de Berlin en 1878 accorde à la Roumanie, dont le nom date de 1862, le statut d'état indépendant et désigne Bucarest comme sa capitale. Bucarest connaîtra ensuite de nouveau l'occupation durant les deux guerres mondiales, les troupes allemandes y stationneront entre 1916 et 1918, d'abord, puis en octobre 1940 le premier ministre Antonescu y laissera entrer les nazis. Les bombardements alliés et le soulèvement contre l'occupation allemande apporteront la libération à la ville qui accueillera l'Armée Rouge en 1944. Les soviétiques occuperont Bucarest jusqu'en 1958. C'est à cette époque que la ville voit son développement s'intensifier. En 1967, le tyran Nicolae Ceauşescu, soutenu par l'URSS, instaure une dictature qui durera jusqu'à la révolution de 1989. Le couple Ceauşescu, après un simulacre de procès militaire, sera fusillé en décembre 1989. Mais les guerres ne sont pas les seuls maux dont a souffert Bucarest, les séismes sont aussi un fléau pour cette ville qui a notamment subi en 1977 un tremblement de terre d'une intensité de 6,5 sur l'échelle de Richter, avec pour conséquences plus de 1500 victimes et des destructions importantes. Bucarest a été reconstruite et demeure le principal centre administratif et financier ainsi que le plus grand site industriel de la Roumanie. C'est en effet à Bucarest que se concentrent environ 20 pour cent de la production industrielle roumaine. La vie économique de la capitale est basée sur une industrie diversifiée, métallurgie, constructions mécaniques automobile et de machines agricoles, industries chimique et textile, traitement du cuir, mécanique de précision, la liste est longue. Bucarest a une envergure de 300 Km², sa structure est de type concentrique, avec un centre historique d'où partent des quartiers résidentiels qui font ensuite place aux logements modernes et aux sites industriels. La population de Bucarest augmente régulièrement, on a donc construit d'énormes cités dortoir en périphérie pour loger tous les habitants. Autrefois surnommée « le Paris des Balkans », Bucarest a beaucoup souffert de la politique architecturale de Ceauşescu, qui n'a pas hésité à détruire les monuments « fin de siècle » pleins de charme pour les remplacer par des ouvrages monumentaux à la mode soviétique de la pire époque. L'une de ces constructions, le palais du parlement, est d'ailleurs le plus grand bâtiment administratif du monde par sa taille, juste après le Pentagone, bien qu'il soit inachevé. Mais Bucarest a réussi à conserver une partie de son passé, des édifices religieux, surtout, ainsi qu'un arc de triomphe et de nombreux palais. La richesse culturelle de la ville est illustrée par les nombreux établissements d'enseignement, les musées, les bibliothèques et un orchestre philharmonique, le Georges Enesco.

Date de création : 11/07/2007 14:49
Contributions de Regine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Bucarest
Bucarest


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Néron : Empereur romain (54-68)



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Dili, la capitale du Timor Oriental, l’un des pays les plus pauvres du monde 4 étoiles Marseille: New Hotel of Marseille - Le Pharo


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyages (5565 sites)
  Rubrique > Voyage Europe (254 sites)
  Rubrique > Capitales Europe (12 sites)
  Rubrique > Voyage Roumanie (6 sites)


[Retour au guide Aquadesign]