envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


Médecine hyperbare : une suroxygénation pour traiter les paralysies cérébrales



La médecine hyperbare a pour fonction de restaurer une pression en oxygène normale ou même supra-normale dans des tissus dépourvus d'oxygénation suffisante. Pour cela, on fait inhaler au patient de l'oxygène pur à des pressions supra-atmosphériques. La pression extracorporelle doit rester toutefois égale à celle des poumons, pour des raisons physiques. Un tel traitement nécessite une
installation spécifique et fort sécurisé, la médecine hyperbare se pratique en plaçant un individu dans un « espace scellé » dans lequel la pression atmosphérique est augmentée à l'aide d'un compresseur au-delà de 1 ATA (1 Atmosphère Absolu ou 0 PSI), avec OU SANS apport d'oxygène additionnel. Pour résumer, le principe de la médecine hyperbare est de créer une pression de l'air ambiant qui soit en équilibre avec celle de l'oxygène inhalé. Ces conditions sont possibles grâce aux caissons individuels ou multiplaces. Comme les bébés-bulles, le patient est coupé du monde extérieur. Quand en arrive-t-on à devoir changer d'air, littéralement ? La médecine hyperbare permet de forcer l'oxygène, le ''souffle de vie'', à pénétrer dans tous les liquides corporels. On l'utilise donc pour soigner de nombreuses maladies dégénératives et certains troubles neurologiques grâce à son effet régénérateur. Le plus souvent, les patients sont placés dans des caissons monoplaces en forme de cylindre étanche de faible diamètre. On introduit ensuite de l'oxygène pur. L'isolement physique est le plus grand problème auquel se heurte la médecine hyperbare dans ce type de caisson, même si une communication visuelle et auditive est possible, un examen clinique ne peut être réalisé. Il reste alors à se fier à l'observation visuelle à distance et à opérer une décompression rapide en cas de détresse vitale. Pour ces raisons, les caissons multiplaces sous forme de chambres sont plus surs et on peut y traiter plusieurs patients à la fois. Chaque patient respire de l'oxygène par un masque de visage hermétique, un tube endotrachéal, une cloche en plastique ou en plexiglas car la mise en pression se fait alors à l'air comprimé. Les avantages de ce type d'installation sont nombreux, les médecins et personnel soignant peuvent suivre de près les patients qui sont en état critique et si un incident survient, la chambre peut se transformer en salle d'opération improvisée. Aspiration et monitoring peuvent tous être prévus à l'intérieur de la chambre hyperbare pour en faire une chambre de soins intensifs complète qui permet de ne jamais interrompre le traitement. En outre, la surveillance continue dont sont l'objet les malades a permis de diminuer les risques de barotraumatismes de l'oreille moyenne qui accompagnent souvent cette thérapie. Mais de tels équipements imposent également une vérification et un entretien constants car la moindre défaillance mécanique peut provoquer un incendie. Ce fait est heureusement extrêmement rare mais en 1997, à Milan, un incendie est survenu et a fait onze victimes, toutes dans la chambre. Les consignes de sécurité applicables à ces appareils sont donc d'ordre législatif et réglementaire et le chef d'établissement est responsable de leur application. Mais la médecine hyperbare bénéficie des progrès des recherches en médecine spatiale et subaquatique et son utilisation est parfaitement maîtrisée. C'est son efficacité qui a été remise en cause, notamment au Québec où cette thérapie était interdite en 2000, certains psychologues et neurologues affirment en effet que les progrès apportés par ce traitement ne sont pas avérés. L'état des patients qui sont affectés de pathologies paralysantes très lourdes ne permet pas, d'après eux, de mesurer une amélioration provoquée par la médecine hyperbare. Le débat reste ouvert...

Date de création : 12/07/2007 14:46
Contributions de Regine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Médecine hyperbare
Médecine hyperbare


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Comment trouver aujourd’hui de l’informatique pas cher ? La solution : le discount.



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Centre Georges Pompidou: art et culture à Beaubourg Département d’Indre-et-Loire (37), la douceur de la Touraine et les magnifiques châteaux de la Loire


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Santé (3240 sites)
  Rubrique > Formation dans la santé (66 sites)
  Rubrique > Actualité médicale (49 sites)


[Retour au guide Aquadesign]