envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


Le behaviorisme, un courant contesté mais en partie intégré aujourd’hui dans la psychologie moderne



Le behaviorisme apparaît comme le plus important des mouvements qui ont bouleversés la psychologie contemporaine après la découverte de la psychanalyse. Officialisé en Amérique mais combattu en Europe, le behaviorisme n'en continue pas moins à influencer tous les autres courants psychologiques. En 1919, un jeune
psychologue américain, John Broadus Watson, publie un très violent manifeste intitulé « La Psychologie telle que le behaviorisme la conçoit ». Malgré sa brièveté, l'article connaît un immense succès ! C'est ainsi le statut même de la psychologie en tant que science qui est mis en question... Watson montre que la psychologie, telle qu'elle se pratique en Amérique et en Europe, n'a finalement fait aucun progrès depuis son origine et qu'en aucun cas elle ne saurait s'élever au rang des sciences objectives, car « sa méthode comme son objet sont mythiques »... Depuis Aristote, la psychologie s'efforce d'étudier une prétendue réalité psychique antérieure... Or qu'on la nomme âme ou conscience, c'est toujours la même illusion : on ne pourra jamais prouver son existence. C'est en cela que le behaviorisme est novateur. Si la psychologie veut devenir scientifique, selon Watson, elle doit forcément renoncer au mythe de la conscience et à la méthode traditionnelle de l'introspection. Le behaviorisme refuse ainsi de s'interroger sur la conscience et ne s'intéresse qu'aux seuls phénomènes observables, et qui sont susceptibles de faire l'objet d'un expérimentation : ce sont les comportements. La psychologie doit devenir exclusivement la science du comportement ! Selon le courant behavioriste, elle doit devenir une discipline pratique et utile à tous, une discipline qui permet de prévoir et de modifier le comportement des hommes. Le behaviorisme se définira ainsi d'abord par une série de négations : la négation des « faits psychiques », de la conscience, de la volonté, des instincts et de l'inconscient... Tout comportement devra donc se comprendre à partir du couple stimulus- réponse qu'étudiera le physiologiste russe Ivan Pavlov. La personnalité elle- même ne sera qu'un vaste système d'habitude, qui s'articule en trois domaines : les habitudes viscérales, les habitudes manuelles, les habitudes laryngées... Dès lors, la pensée ne serait qu'une parole intériorisée et devenue silencieuse, sans aucun lien avec la réalité intérieure. Les attaques contre le behaviorisme seront particulièrement violentes ! Pour autant, ce courant n'a pas disparu, et de nombreux points que le behaviorisme avait énoncés sont repris aujourd'hui dans la psychologie moderne.

Date de création : 13/07/2007 12:51
Contributions de Ludovic
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Le behaviorisme
Le behaviorisme


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Arrêter de fumer grâce à la thérapie comportementale



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Le masochisme, une perversion complémentaire du sadisme… Département de l’Isère (38), la recherche et la haute-technologie au milieu de paysages alpins


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Psychologue (104 sites)
  Rubrique > psychanalyste (22 sites)
  Rubrique > Personnalité et troubles (12 sites)


[Retour au guide Aquadesign]