envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


Erich Fromm, le début d’une synthèse entre la pensée de Freud et celle de Marx



Erich Fromm est philosophe social, historien et anthropologue. Mais il est aussi celui qui se tournera rapidement vers des tâches plus pratiques, en vue d'aider à la création d'une « société saine » fondée sur les besoins humains, et à l'établissement de relations harmonieuses entre les hommes et les peuples qui trouveraient leur «
moi originel » . Fromm définit ce « moi originel » comme une « liberté positive qui consiste dans l'activité spontanée de la personnalité humaine ».... Héritier d'une longue lignée de rabbins, Erich Fromm naît à Frankfort le 23 Mars 1900. Il passe son enfance dans une atmosphère de dévotion. Pourtant, très vite, ses tendances humanistes l'orientent vers des préoccupations plus philosophiques. Ainsi, il lira Spinoza, Goethe, Freud et Marx. La première guerre mondiale sera pour lui un choc phénoménal : il dira du conflit qu'il est le « début d'un processus de brutalité qui continue jusqu'à nos jours ». Il obtiendra un doctorat en philosophie à Heidelberg en 1922, pour s'initier ensuite à la psychanalyse à l'Institut psychanalytique de Berlin. Très tôt, il rompt avec l'orthodoxie freudienne qui néglige les facteurs socio- économiques et renoncera à l'âge de vingt six ans au judaïsme. En 1925, Fromm commence à pratiquer la psychanalyse sans avoir reçu aucune formation médicale. Il deviendra membre de l'association internationale de psychanalyse. Ensuite, de 1929 à 1932, il enseigne à l'Institut de psychanalyse de Francfort. C'est à cette époque qu'il écrit son tout premier essai, « Le développement du dogme du Christ ». Il se trouve à Genève quand Hitler accède au pouvoir. Il est invité à Chicago en 1933, et décide d'y rester : il opte pour la citoyenneté américaine. Après avoir connu quelques difficultés, il parvient à se frayer une voie et à s'imposer par ses vues originales sur l'homme et la société. De 1934 à 1961, Fromm enseigne dans plusieurs universités américaines. Il est nommé plus tard professeur de psychiatrie à l'université de New York. A travers son best seller, « La peur de la liberté », Fromm suit le développement de la liberté depuis le Moyen- Age jusqu'aux temps modernes. Cet ouvrage conclut à la nécessité d'éliminer les possédants pour que l'homme puisse participer à l'organisation du travail, créer et retrouver son véritable moi... Ce livre constituera une tentative de synthèse de Freud et de Marx, et une critique de l'homme aliéné dans la société capitaliste. Fromm rejette ainsi le « robotisme » des sociétés industrielles pour aboutir à un « humanisme communautaire socialiste », fondé sur la participation à la direction des entreprises, qui anéantirait le conflit entre travail et capital...

Date de création : 14/07/2007 12:23
Contributions de Ludovic
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Erich Fromm
Erich Fromm


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Rapport taille/poids : éclaircissement



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Carl Gustav Jung, un des dissidents les plus importants de la psychanalyse Ernest Dichter : quand la psychanalyse est au service de la publicité…


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Sante mentale (87 sites)
  Rubrique > psychanalyste (22 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]