inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

13 mai 1917 : première apparition de la Vierge Marie à Fatima au Portugal

En ce 13 mai 1917, le village de Fatima au Portugal, à 130 kms de Lisbonne, fut bouleversé par les révélations de trois petits pastoureaux. Fatima qui comptait environ 2 500 habitants était composé d'une quarantaine de hameaux perdus dans les montagnes, dont le hameau d'Aljustrel. C'est là que vivaient Antonio et Maria dos Santos et leurs six enfants dont la petite Lucie, née le 28 mars 1907. Non loin habitait Olimpia Marto, soeur d'Antonio, qui a donné naissance à neuf enfants dont François, né le 11 juin 1908 et Jacinthe, née le 10 mars 1910. Très tôt, les enfants sont autorisés à garder les brebis près de Lucie élevée de manière très pieuse. Certains faits ou prétendus tels se produisirent alors dès 1915. Lucie, alors âgée de 8 ans, et trois autres fillettes prétendirent avoir vu une forme humaine et blanche, comme suspendue en l'air au-dessus des arbres, sur la cime d'une colline tandis qu'elles récitaient leur chapelet. La nouvelle ne fut pas du tout prise au sérieux par les paysans qui grondèrent les fillettes. Un an plus tard, la forme qualifiée « d'ange » se manifesta à Lucie, accompagnée cette fois de François et de Jacinthe. Selon leurs dires, il s'agissait de l'apparence cristalline d'un jeune garçon d'une quinzaine d'années qui se présenta en tant que « Ange de la Paix » en demandant aux enfants de prier. Un second « Ange » apparut en été et se présenta en temps que « Ange du Portugal ». Finalement, un troisième en automne, se nomma « Ange de l'Eucharistie ». Les enfants gardèrent cependant le silence sur ces apparitions car les réactions des villageois en 1915 avaient été très dures. La première apparition de « Notre-Dame » se produisit le 13 mai 1917 près d'un grand chêne vert. D'après leurs dires, les enfants se trouvaient à environ 1,50 m de la Dame Blanche entourée de lumière. Elle leur dit être venue du ciel et leur demanda de prier pour les pécheurs et de se présenter six mois de suite, le 13, à la même heure. L'apparition discuta avec Lucie pendant environ 10 minutes tandis que Jacinthe entendait sans oser parler et que
François voyait la « Sainte-Vierge » mais n'entendait pas ce qu'elle disait. La petite Jacinthe, oubliant sa promesse de ne rien dire, en parla à ses parents qui grondèrent une nouvelle fois les enfants. Mais le mois suivant, le 13 juin, des dizaines de personnes se réunirent près du chêne vert et l'apparition nommée « Vierge Marie » se montra à nouveau. Elle affirma que les deux jeunes enfants François et Jacinthe iraient très vite au paradis alors que Lucie devrait rester sur terre. Bien que certains assistants entendirent les réponses de la Vierge, aucun d'entre eux ne vit de forme blanche. Par contre, les branches du sommet de l'arbre se plièrent comme foulées par quelqu'un et se remirent en place dès la disparition de la Vierge. À cet instant précis, un souffle fut entendu par l'assistance. Les habitants rentrèrent chez eux, ébranlés par ces faits. Le 13 juillet 1917, près de 5 000 personnes étaient cette fois rassemblées. Au moment de l'apparition, la lumière et la température diminuèrent. Se dessina alors un halo de lumière jaune dans une nuée blanche. Lucie s'adressa encore à la dame qu'elle voyait. Celle-ci lui répondit qu'elle lui révèlerait son identité en octobre et qu'à cette occasion, elle ferait un miracle. Entre-temps, elle demandait des prières. Alors qu'elle ouvrait les mains, les enfants aperçurent un océan de feu dans lequel étaient plongées des formes humaines au milieu de formes d'animaux noirs et effrayants. La dame leur dit qu'il s'agissait de l'enfer. Elle prédit la fin de la première guerre mondiale mais l'arrivée d'une autre guerre encore plus terrible. Elle demanda alors une chose qui paraissait incongrue, surtout pour des enfants de cet âge : la consécration de la Russie au coeur immaculé sous peine de transmettre ses erreurs au monde entier et de voir anéanties certaines nations... Elle fit promettre de garder le secret. Dans ses retranscriptions, Lucie n'en dira pas plus sur ce fameux secret, ce dernier devant être révélé au monde en 1960. Durant le mois suivant, les enfants firent de nombreuses pénitences pour arriver à sauver des âmes de l'enfer. À cette époque vivait sur le territoire un homme politique influent, franc-maçon de surcroît. Le 13 août, les enfants furent donc enlevés direction Vila Nova de Ourem. Enfermés dans une maison, questionnés sans succès, ils furent alors emmenés en prison et libérés le 15 août. Pourtant, malgré l'absence des enfants, la foule s'était rassemblée en nombre le 13 août à la Cova da Iria, lieu des apparitions. Devant 18 000 personnes, le tonnerre gronda, une lumière apparut, un nuage plana puis disparut laissant un arc-en-ciel. Le 13 septembre, la foule est encore plus dense. Près de 30 000 personnes étaient rassemblées en priant. Un globe lumineux se déplaça dans le ciel bleu et se dirigea vers le chêne-vert tandis que la lumière du jour diminuait. Elle prédit l'arrivée de Dieu en octobre, ainsi que de Notre-Dame des Douleurs, Notre-Dame du Carmel, Saint-Joseph et de l'enfant Jésus. Elle promit également certaines guérisons et un miracle. Elle disparut dans le ciel comme les fois précédentes. Le 13 octobre 1917, cette fois, près de 50 000 personnes étaient rassemblées malgré la pluie, croyants ou dubitatifs, certaines venant de très loin. La foule égrena des chapelets et se mit à genoux. À midi, heure solaire, Lucie vit encore la lumière apparaître annonçant la venue de la « Sainte Vierge ». Elle s'adressa encore à Lucie en lui demandant de faire établir une chapelle à cet endroit en son honneur. Elle affirma être Notre-Dame du Rosaire. La foule vit apparaître une nuée par trois fois autour du chêne avant de s'élever dans le ciel. À cet instant, le reflet de la lumière dégagée par l'apparition se projeta sur le soleil. Ce dernier se mit à danser, la pluie cessa soudainement et les nuages se dispersèrent très brusquement laissant le ciel d'un bleu intense. La foule put alors regarder le soleil en face sans se brûler les yeux. D'après les observateurs présents, le soleil se mit à trembler puis tourna à une énorme vitesse en lançant des gerbes de lumière et semblait s'approcher de la terre directement sur la foule rassemblée. Les vêtements trempés auparavant, devinrent subitement secs. Tandis que la foule admirait le soleil, les trois enfants virent trois tableaux successifs. La vision de la Sainte Famille (Joseph, l'enfant Jésus et Marie) qui bénissait le monde, la vision de Notre-Dame des douleurs (Jésus-Christ et Notre-Dame des 7 douleurs) et la vision de Notre-Dame du Mont Carmel. Ce fut la dernière apparition près de Fatima au Portugal. Comme l'avait prédit « Notre-Dame », François et Jacinthe moururent très jeunes. Le corps de la petite bergère fut exhumé de nombreuses années plus tard pour être transféré... Quelle ne fut pas la surprise de l'assistance quand ils découvrirent son visage complètement intact ! François et Jacinthe furent déclarés « vénérables » le 13 mai 1989. Entre-temps, un attentat avait été perpétré contre Jean-Paul II le 13 mai 1981. C'est lui qui se fit transmettre les dossiers des enfants et en 1999, on leur attribua un miracle (guérison inexpliquée d'une paraplégique incurable). Ils furent béatifiés le 13 mai 2000 à Fatima. Lucie entra dans les ordres et écrivit ses mémoires ainsi que le troisième secret qui fut placé dans une enveloppe qui fut transmise au Vatican en 1957. Bien que le troisième secret devait être révélé en 1960, le contenu de l'enveloppe remise au Vatican par Lucie ne fut pas dévoilé au grand dam de tous les Chrétiens qui attendaient cette révélation. C'est ce même 13 mai 2000 que l'émissaire de Jean-Paul II dévoila ce qu'il prétendait être « le secret de Fatima », soit l'attentat passé contre le Pape. Cependant, le secret contenu dans l'enveloppe ne fut jamais montré au grand jour. De nombreuses personnes ont donc pensé que la déclaration de 2000 n'était qu'une fausse annonce. Soeur Lucie décéda le 13 février en ayant pourtant à plusieurs reprises demander la divulgation du secret, sans succès bien qu'elle ait rencontré Paul VI, Jean-Paul Ier et Jean-Paul II. Mais quel était donc ce fameux secret ?

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< mail 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
             

Notre-Dame de Fatima

François et Jacinthe ont eu une apparition de la Sainte Vierge. Le pape Jean-Paul II a béatifié François et Jacinthe dans le sanctuaire de Fatima. Fatima est de nos jours considérés comme la plus prophétique des apparitions modernes.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies