inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

22 novembre 1963 : assassinat de John Fitzgerald Kennedy

Le 22 novembre 1963, le président américain John Fitzgerald Kennedy est assassiné à Dallas au Texas lors d'un voyage officiel en compagnie de sa femme, Jacky Bouvier-Kennedy. C'est la stupeur et la consternation dans le monde entier quand les spectateurs découvrent sur les écrans de télévision le Président Américain en train de s'effondrer à 12 h 30 dans sa limousine découverte qui roulait sur Dealey Plaza. Deux balles le touchent, tirées par derrière, deux balles provenant du cinquième étage d'un immeuble abritant un dépôt de livres. À l'âge de 46 ans, John Kennedy, symbole du renouveau américain, va succomber en
laissant une veuve et deux jeunes enfants, Caroline et John-John. L'assassin serait un homme quelque peu désaxé, âgé de 24 ans, nommé Lee Harvey Oswald et sympathisant communiste. Il sera assassiné deux jours plus tard par un dénommé Jack Ruby avant d'avoir pu dévoiler ses mobiles à la police. À partir de ce mystérieux assassinat, toutes les hypothèses seront émises par rapport à d'éventuels commanditaires qui appartiendraient à la mafia ou à la CIA. Bref, on a tout dit et tout écrit sur l'assassinat de John Kennedy et des films à sensation auront un retentissement mondial (JFK par exemple). Le vice-président, l'ancien rival de Kennedy, Lyndon Johnson qui prendra la succession en devenant le 36me Président des Etats-Unis, fut lui-même suspecté pour avoir organisé ce complot. En effet, il avait des alliances douteuses avec les pétroliers puissants du Texas qui voulaient empêcher un projet de taxe sur les revenus pétroliers et Kennedy n'était guère populaire au Texas. Une commission fut mise en place pour élucider le mystère de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy, la commission Warren qui a officiellement conclu à l'action d'un tireur isolé. Malheureusement, de nombreuses zones d'ombre ne furent jamais éclaircies. Jack Ruby, l'assassin de Lee Harvey Oswald, fut bien entendu interrogé sur ses motivations mais il ne fournira jamais d'explications cohérentes. Il dira simplement qu'il voulait punir l'assassin de John Kennedy pour réparer la peine qu'avait du éprouver la Première Dame, Jacky. Cette mort subite dans des circonstances effroyables et demeurées mystérieuses, va amplifier le « phénomène » Kennedy. En effet, les Américains vont cultiver l'image du Président défunt qui sera associée à la prospérité économique et à une amélioration des conditions de vie. Cette image d'Epinal est pourtant loin de correspondre à la réalité si l'on se penche véritablement sur le bilan de John Fitzgerald Kennedy, l'un des présidents américains les plus populaires aujourd'hui.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< novembre 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
             

Sainte Cécile

L’histoire de cette sainte est mal connue. Elle aurait appartenue à une grande famille de Rome, nommée « Cecilii ». Elle venait en aide aux papes et avait la foi en l’Eglise chrétienne. Son mari convertit et elle firent des catacombes d’un terrrain devenu cimetière : les catacombes de Saint Calixte, où elle fut enterrée au beau milieu des papes ! Son cadavre ont été déposés à l’Eglise Sainte Cécile au Transtévère. L’image qu’on garde d’elle est le symbole d’une femme au grand cœur, une vierge martyre dont on garde beaucoup d’admiration !



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies