inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

8 novembre 1226 : avènement de Saint Louis

À la mort de Louis VIII surnommé le Lion, son fils Louis IX, âgé de 12 ans, lui succède. Quelques jours plus tard, Louis IX, né à Poissy le 25 avril 1214, est sacré à Reims. Cependant, rien ne le prédisposait à régner mais les quatre premiers-nés du couple royal moururent en bas âge. En attendant qu'il soit plus âgé, c'est sa mère, Blanche de Castille, petite-fille du couple légendaire Aliénor d'Aquitaine et Henri II Plantagenêt d'Angleterre, qui assure la régence. Blanche est très pieuse et transmet sa foi chrétienne à son fils mais elle doit rapidement faire face à la révolte de ses vassaux dont certains ambitionnent d'avoir plus de pouvoir. Certains d'entre eux s'allient même avec le roi d'Angleterre Edouard III, petit-fils d'Aliénor et d'Henri II. Parmi ces grands seigneurs figurent le duc de Bretagne, le comte de Boulogne mais aussi le puissant Thibaut IV, comte de Champagne. Ce dernier est amoureux de Blanche qui n'a pas de mal à le rallier à sa cause réduisant de fait, la révolte. Avec Blanche, c'est la fin de la croisade des Albigeois et la signature du traité de Meaux qui amène le riche et puissant comté de Toulouse dans le royaume de France. On peut
donc affirmer que lors de sa régence, elle se sera montrée habile négociatrice en préservant la paix et en agrandissant le royaume. Louis IX se marie le 27 mai 1234 à Marguerite de Provence dans la cathédrale de Sens. Le couple, très amoureux, sera un modèle de fidélité et de fécondité puisque les époux auront onze enfants ! Déclaré majeur à l'âge de 22 ans, Louis IX ne semble pas pressé d'assurer des fonctions de roi et laisse encore sa mère gérer les affaires du royaume jusqu'en 1242. Il a alors 28 ans quand il se mêle d'anéantir une dernière révolte féodale dans le comté de Poitiers et il pousse l'avantage jusqu'au Quercy en délogeant le roi d'Angleterre Henri III. C'est ensuite l'époque des croisades lors desquelles Louis IX se forge une réputation de roi très pieux mais aussi très diplomate et fin juriste. Ainsi, peu à peu, les autres royaumes font appel à lui pour démêler des affaires complexes avec un rôle d'arbitre. En 1258, le traité de Paris ramène de nombreuses provinces au royaume de France (Limousin, Périgord, Quercy, Agenais, Normandie, Maine, Anjou, Poitou, etc...). Finalement, tous ces traités se passent relativement bien. Louis IX reprend la Provence et le Languedoc contre la Catalogne, la Cerdagne et le Roussillon qui passent à la couronne d'Espagne. Au plan intérieur, Louis IX réorganise le pays avec des enquêteurs royaux chargés de la justice, de l'administration, de la fiscalité mais aussi de l'armée. De même, ce roi sage instaure « la Quarantaine-le-Roi », une période de négociations avant toute hostilité. Par ailleurs, au plan juridique, les justiciables peuvent aussi en référer directement au roi. On connaît surtout Louis IX pour sa foi chrétienne, voulant faire de la France « la fille aînée de l'église ». Il interdit ainsi les jeux, la prostitution et le blasphème tout en prenant des mesures fortes contre les Juifs (il fait brûler le Talmud, bannit les Juifs qui ne veulent pas se convertir au catholicisme, et impose les premiers signes vestimentaires distinctifs : pour les hommes ce sera un rond d'étoffe jaune, pour les femmes un bonnet. Le but étant d'empêcher les mariages mixtes). Évidemment, on retient aussi les croisades en Orient à partir de 1248. Lors de la 7me croisade, Louis IX est fait prisonnier et sa femme la poursuit. C'est l'Ordre du Temple qui paye une rançon pour le libérer. En France, c'est toujours Blanche de Castille qui gouverne, aidée par les frères du roi, mais elle décède en 1253. Louis rentre donc en France pour gérer les affaires de l'état. Il meurt, frappé par la peste, lors de la huitième croisade, à Tunis, le 25 août 1270. Une partie de son corps est enterrée en Tunisie, le reste sera transporté à Palerme puis à la basilique Saint-Denis. À noter qu'il disparaîtra lors des guerres de religion et que seul un doigt a pu être conservé à Saint-Denis. D'autres reliques seront placées à la Sainte-Chapelle dans l'île de la cité à Paris. C'est le pape Boniface VIII qui va le canoniser en 1297 sous le nom de Saint Louis de France. Sous son règne, la France des Capétiens a été un grand centre artistique et intellectuel notamment grâce à La Sorbonne, mais aussi la première puissance européenne sur le plan économique et politique.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< novembre 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
             

Saint Geoffroy

En devenant abbé, Saint Geoffroy, redressa le monastère de Nogent (dans la Marne) et le fit devenir une des plus belles abbayes de France. Il devint par la suite l’évêque d’Amiens mais le regretta très vite après avoir eu de nombreux ennuis. Saint Geoffroy n’avait pas d’amis et se recueillit alors dans la région de la Grande Chartreuse. Mais on ne le laissa pas en paix et il fut obligé de revenir prendre de nouveau sa fonction d’évêque. Malheureusement, il décéda une année après, à la suite de longs mois d’agonie. Aucun membre de l’Eglise ne se souciait de lui puisque personne ne vint chercher son corps à sa mort.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies