inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

19 octobre 1943 : Camille Claudel meurt internée et dans le plus grand dénuement

Considérée aujourd'hui comme une artiste majeure du XIXe siècle, Camille Claudel ne connut pourtant pas la gloire lors de son vivant. On peut même dire que sa vie fut désastreuse ! Née le 8 décembre 1864 à Fère-en-Tardenois dans l'Aisne, Camille Claudel est issue d'une famille bourgeoise et après la mort de Charles-Henri en bas âge, devient l'aînée de la famille qui comptera trois enfants dont le célèbre écrivain Paul Claudel, le benjamin. La famille déménage en Champagne et très vite, Camille montre des dons pour la
sculpture et adore malaxer la glaise. Elle monte ensuite à Paris pour apprendre auprès des maîtres de l'époque, d'abord auprès d'Alfred Boucher. Mais la rencontre décisive sera celle qui lui fit connaître Auguste Rodin. Après avoir été son apprentie, elle devient une collaboratrice de premier plan du grand Rodin et leur relation change peu à peu en devenant une histoire d'amour, tout au moins de la part de Camille car Rodin est marié avec Rose Beuret, une dame gentille mais bien plus âgée que Camille. Camille Claudel, très jolie, inspire Rodin qui signe des oeuvres comme « la Danaïde ». Cette histoire d'amour devient une vraie passion, mais une passion tumultueuse dans laquelle se mêle la rivalité des deux artistes. Bien vite en effet, Camille Claudel trouve son propre style qui n'a plus rien à voir avec « le style Rodin ». Les deux amants se déchirent et Rodin, qui ne veut pas laisser son épouse, abandonne Camille. Elle se retrouve dans un local minable, poursuit ses oeuvres mais n'a pas les commandes d'état escomptées malgré les encouragements d'Octave Mirbeau, un écrivain et journaliste très connu à l'époque. Elle vit donc misérablement. Solitaire, elle sombre peu à peu dans la démence en faisant des scandales ou en détruisant une bonne partie de ses oeuvres. C'est son frère Paul qui va la faire interner. Camille Claudel passera le reste de sa vie, près de trente ans, dans un asile à Montdevergues près d'Avignon dans le Vaucluse. Ces trente années furent un vrai cauchemar pour cette artiste hors du commun : elle ne pouvait sculpter, ne recevait aucune visite à part celle de Paul une fois par an. Elle décéda, recluse dans cet asile d'aliénés, le 19 octobre 1943 d'une attaque cérébrale. Son corps fut inhumé au cimetière de Montfavet. Ce n'est que quelques années plus tard que son génie sera reconnu et désormais, une salle est consacrée à ses oeuvres au musée Rodin de Paris. De nombreux livres lui ont été consacrés ainsi qu'un film remarquable dans lequel Isabelle Adjani incarne une Camille Claudel plus vraie que nature.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< octobre 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
             

Saint René

René Goupil fut un chirurgien jésuite qui s’installa au Canada, plus précisément au Québec vers 1635 en tant que missionnaire pour l’évangélisation des Indiens, les Hurons. Il fut torturé et décapité en 1642 par les Iroquois. René a été canonisé en 1930. Il est le Saint Patron du Canada.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies