inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

3 août 1347 : capitulation de Calais devant les Anglais, l’histoire des Bourgeois de Calais

Dix ans plus tôt, le roi Edouard III Plantagenêt d'Angleterre, revendique la couronne de France en tant que petit-fils de Philippe le Bel. Il faut dire que c'est un peu le chaos en France, les descendants de Philippe le Bel ayant subi la malédiction des Templiers. Ainsi son dernier fils, Charles IV, dit Charles le Bel, meurt le 1er février 1328 à Vincennes sans descendance des Capétiens directs hormis des filles. Il faut attendre la naissance de son dernier enfant pour savoir si les Capétiens vont conserver le trône. Mais c'est à nouveau une fille, Blanche, qui naît le 1er avril 1328. Blanche cependant épouse Philippe
d'Orléans en 1345 qui devient dès lors Philippe VI de Valois, changeant ainsi la dynastie de la France. Mais Edouard III ne s'avoue pas vaincu et bat Philippe VI à Crécy-en-Ponthieu puis il entreprend le siège de la ville de Calais. Ce dernier dure onze mois, onze longs mois pendant lesquels la population est affamée mais résiste. À bout de forces, Calais capitule le 3 août 1347 devant les troupes anglaises. Très énervé, Edouard III à bout de patience, veut massacrer toute la population calaisienne. Mais il se ravise et « par clémence », ne désire finalement exécuter que six otages. Six bourgeois de Calais sont désignés : Eustache de Saint-Pierre, Jean d'Aire, Pierre et Jacques de Wissant, Jean de Fiennes et Andrieu d'Ardes. Les six bourgeois, pour éviter le massacre de la population, se rendent, pieds nus et la corde au cou. Ils ont avec eux les clés de la cité afin de les offrir au Roi d'Angleterre. C'est grâce à l'intervention de la reine Philippa de Hainaut, née à Valenciennes dans le Hainaut, fille de Guillaume II le Bon, soeur du roi de France et épouse d'Edouard d'Angleterre, que les bourgeois de Calais sont épargnés. Ceux-ci sont déportés en Angleterre et seront libérés contre une rançon. Une trêve peut enfin être signée entre souverains de France et d'Angleterre. Un peu plus tard, la grande peste frappe Calais et décime sa population. La ville est aussitôt repeuplée par des Anglais. Malgré la trêve, les hostilités reprendront entre Français et Anglais une dizaine d'années plus tard avec de plus en plus de violence. Calais fera encore l'objet de querelles entre les voisins d'outre-Manche. Deux siècles plus tard, François de Guise va reconquérir la cité malgré Mary Tudor 1ere, nommée « Mary la Sanglante » (« Bloody Mary ») en raison de son fanatisme catholique et de ses méthodes « peu orthodoxes ». C'est finalement Elisabeth Iere, sa demi-soeur, qui va reconnaître Calais à la France. Le traité de Cateau-Cambrésis va rendre Calais à la France le 3 avril 1559 contre 500 000 écus.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< août 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
             

Sainte Lydie

Nous ne possédons que très peu d'informations sur Lydie. On sait qu'elle était une commerçante de tissu et de pourpre sur la côte de la mer d'Egée. Lydie accueillit chez elle, Saint Paul et Saint Luc. Lydie se considérait comme une servant de Dieu.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2020 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies