inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

11 mai 330, création de Constantinople sur les traces de Byzance

À cette époque, l'empire romain était si vaste qu'il était devenu ingouvernable et en butte à de nombreux conflits avec les barbares qui tentaient de l'envahir. Quatre villes différentes avaient été choisies pour délocaliser le gouvernement : Milan, Nicomédie, Sirmium (Serbie) et Trèves. Ce fut un échec et lorsque Constantin arriva à la tête de l'empire, il s'installa à Nicomédie (aujourd'hui Izmit en Turquie) après avoir réunifié l'empire. Il choisit, en 324, le site de la mythique Byzance datant d'un millénaire pour y fonder sa nouvelle capitale. L'endroit est judicieux sur le plan stratégique. En effet, la ville est bâtie à l'entrée du Bosphore sur un chenal reliant la
mer Noire et la mer de Marmara. Cette mer débouche aussi sur la Méditerranée et la mer Egée par le détroit des Dardanelles. L'environnement est à l'époque magnifique, les bords de l'estuaire étant d'une beauté incomparable. La ville, qui sera surnommée Constantinople à la mort de l'empereur, est aussi un point de passage entre l'Europe et l'Asie. Enfin, elle est aussi au coeur de la vieille civilisation grecque. La construction est longue et exige l'emploi de milliers d'ouvriers terrassiers. À l'image de Rome, son inauguration le 11 mai 330 est fastueuse avec des rites païens. Cependant il est à noter que la capitale est dépourvue de temples car le Christianisme avait peu à peu envahi l'empire romain. La ville est donc chrétienne. Tout est mis en oeuvre pour la faire ressembler à Rome, tant dans son architecture que dans son organisation. Ainsi, les habitants sont dispensés d'impôts et peuvent recevoir du froment gratuitement. De même, un Sénat est constitué et les patriciens, romains ou grecs, se font construire des palais. Finalement, Constantin décide de résider dans « la Nouvelle Rome » jusqu'à sa mort en 337. On appellera ensuite la ville Constantinopolis ou Constantinople. Empreinte de culture latine et grecque, la ville ne tarde pas à surpasser Rome. Finalement, l'empire romain se scinde en deux en 395 : l'empire romain d'occident avec pour capitale Rome et l'empire romain d'orient qui prend pour capitale Constantinople. Deux siècles plus tard, la ville compte près d'un million d'habitants ! Plus tard, la magnifique basilique Sainte Sophie sera construite (537) et l'empereur Héraclius fera de Constantinople une ville exclusivement grecque en abandonnant les références latines. L'empire romain sera remplacé par l'empire byzantin. Un millénaire plus tard, ce dernier devra céder la place à l'empire ottoman. La capitale changera encore de nom. On l'appelle aujourd'hui Istanbul (ou Istamboul), capitale de la Turquie.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< mail 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
             

Sainte Estelle

Sainte Estelle avait un père gouverneur de la région de Saintes et une mère qui descendait d'une grande famille de druides. Un jour, Estelle rencontra l'évêque Sainte Eutrope. Dès lors, elle décida de consacrer sa vie à Dieu. Cela ne plaisait guère à son père car Estelle refusait tous les prétendants. Il la fit donc condamner à mort dans l'arène des Saintes. Estelle fut tellement connue dans la région des Saintes qu'elle en devint la patronne.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies