inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

24 novembre 1859 : révolution scientifique, Darwin publie « De l’Origine des espèces ».

Cela a été comme un coup de tonnerre dans tous les milieux bourgeois bien-pensants. « Comment ? Nous descendons du singe, mais c'est une plaisanterie ! ». C'est en effet le 24 novembre 1859 qu'est vendue en librairie à Londres, la théorie de Darwin : « De l'Origine des espèces par la sélection naturelle ou la préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie ». Le livre s'arrache. Plus un seul exemplaire n'est disponible dès le premier jour. Que disaient Aristote et Platon et que disait aussi « la Genèse » ? Tout le contraire ! À savoir que les espèces animales étaient toutes nées différentes et n'avaient pas la même origine. Les progrès de la science avaient plus tard inventé des outils comme le microscope. L'on découvrit ainsi les cellules et des espèces vivantes minuscules. Découvrant aussi des fossiles inconnus, certains scientifiques avaient déjà émis des hypothèses comme Linné, Buffon et Lamarck. Certains pensaient que les
transformations physiques d'un animal pour répondre à des besoins élémentaires, se transmettaient de manière héréditaire. C'est alors qu'entre en jeu Charles Robert Darwin, un anglais né en 1809, passionné par la nature et qui devint médecin et diplômé en théologie tout en étudiant la botanique. Il est engagé dans une expédition océanographique comme naturaliste à bord du « Beagle » pour un tour du monde. Il embarque en 1831, destination l'Amérique du Sud. Il y observe des squelettes de races disparues présentant d'étranges similitudes avec des animaux plus petits existants. Il visite la Terre de Feu, les îles Malouines, la Cordillère des Andes, Tahiti, la Nouvelle-Zélande, l'Australie, l'île Maurice, etc... Aux îles Galápagos, il étudie les oiseaux et les amphibiens mais aussi les mammifères et les insectes. À son retour en Angleterre, il ramène avoir lui un nombre impressionnant de spécimens. Il étudie Malthus et son ouvrage « Essai sur le Principe de Population » qui porte un éclairage nouveau sur l'évolution des animaux et des humains en fonction des ressources, c'est le principe de lutte pour la survie.Trente ans de travaux permettent à Darwin de publier les résultats de ses observations en 1858. Il donne cinq preuves de la théorie de l'évolution. 1/ le temps fait évoluer les animaux, les fossiles les plus récents ressemblant aux animaux actuels. Cette évolution peut se faire sur un très long temps. 2/ toutes les espèces ne se retrouvent pas dans tous les coins du globe malgré des similitudes climatiques. 3/ les espèces sont classées en genres regroupés en familles. Il existe donc des ancêtres communs qui ont donné naissance à plusieurs genres. 4/ Des points communs peuvent être relevés chez bon nombre d'animaux et d'humains : les jambes ou les pattes, certains os comme carpe et métacarpe. Il faut donc croire en un ancêtre commun à toutes les espèces. 5/ L'évolution des embryons montre une similitude entre espèces voisines. Par exemple les poissons ont des branchies qui existent dans d'autres familles. La conclusion de Darwin est que certains êtres, mieux adaptés à leur environnement, se sont donc mieux développés jusqu'à donner naissance à une nouvelle espèce : c'est la théorie de la sélection naturelle. Pourquoi, dès lors, ne pas imaginer que l'humain serait issu du singe, et que cet humain se serait transformé pour mieux s'adapter ? Bien sûr, cette théorie provoqua maints débats, l'Eglise se positionnant contre ces idées. Louis Pasteur allait plus tard, démontrer l'impossibilité du concept de la génération spontanée. Vers 1870, l'ensemble des scientifiques se ralliait à la théorie de Darwin. Il y eut plus tard, des dérapages, notamment en adaptant la théorie de l'évolution sur le plan de la société humaine (certaines races étant moins évoluées que d'autres...). Ces dérapages de pensée allaient produire les aberrations racistes que l'on connaît malheureusement encore aujourd'hui. En tout cas, c'en était fini de l'idée de la création divine des espèces et spécialement de l'homme.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< novembre 2006 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
             

Sainte Flora

On sait peu de choses sur Sainte Flora, à part qu’elle aurait été martyrisée en Espagne (à Cordoue) après avoir été longuement prisonnière. Elle et Sainte Marie furent décapitées en 851, simplement parce qu’elles n’avaient pas accepté de se convertir à l’islam.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies