inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

26 mars 1899 : découverte des murailles de Babylone

La découverte des murailles de l'antique ville de Mésopotamie fut l'oeuvre majeure de Johannes Gustav Eduard Robert Koldewey, un architecte et archéologue allemand. Né le 10 septembre 1855 près de Brunswick en Saxe, il entreprend des études d'architecture, d'archéologie et d'histoire de l'art dans plusieurs universités allemandes. Il apprend également le grec ancien et participe à des petites fouilles ici et là. En 1882, il rencontre l'Américain Francis H. Bacon. Il est alors engagé pour participer aux fouilles de l'Assos Antique en Turquie occidentale. Assos fut une cité grecque en Asie Mineure près de Lesbos fondée au VIIe siècle avant J-C et qui trouva son apogée
au IVe siècle av. J-C. avant d'être intégrée au royaume de Pergame puis à l'Empire romain. Pendant un an, Koldewey apprend les méthodes d'archéologie et se passionne de plus en plus pour les ruines antiques. Il va continuer ses périples jusqu'en 1899 où il sera chargé de conduire des fouilles pour le Musée impérial de Berlin et la Deutsche-Orient Gesellschaft. Il se lance alors sur la trace des Babyloniens (dans l'actuel Irak), entre 1899 et 1917. La Mésopotamie était une région située entre le Tigre et l'Euphrate. Les civilisations s'y étaient développées depuis des siècles (les premières traces de civilisation babylonienne remontent de 2004 à 1595 avant J-C parallèlement à d'autres avant qu'elle ne devienne prépondérante dans la région). Ce royaume changera de mains avant que Nabuchodonosor ne redonne son indépendance à Babylone en se battant contre les Assyriens en 605 avant J-C. C'est lui qui entreprendra d'immenses travaux à Babylone en érigeant des sanctuaires (Marduk, ziggourat), des temples, une grosse enceinte avec deux murs parallèles, mais aussi la porte d'Ishtar. Basé sur un rectangle de 1,5 kms sur 2,4 kms, l'intérieur de la ville était quadrillé, dessinant ainsi des quartiers. Certaines rues étaient assez larges pour laisser passer les chars et chariots et une grande artère nord-sud, nommée la voie processionnelle, menait au palais. Le sol de cette artère était recouvert de dalles cuites et passait par la porte d'Ishtar pour rejoindre le palais et les sanctuaires. Le magnifique palais était situé entre la voie processionnelle et un bastion énorme dont les murs pouvaient atteindre 25 m de large (il paraît que les jardins suspendus de Sémiramis, une des sept merveilles du monde antique, auraient pu se trouver à cet endroit). C'est donc le 26 mars 1899 que Koldewey découvre les murailles du palais. Le reste de ses découvertes se fera avec le temps jusqu'en 1917, année durant laquelle l'Irak deviendra protectorat britannique au cours de la première guerre mondiale. Ses recherches seront donc interrompues. Koldewey, l'archéologue allemand le plus connu, décédera le 4 février à Berlin, ayant mis à jour un palais magnifique, mais aussi le temple de Marduk, la ziggourat Etemenanki... Toutes ces merveilles mondialement connues aujourd'hui.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< mars 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             

Sainte Larissa

Larissa fut brûlée vive avec d'autres chrétiens durant une messe par un roi goth et païen en Grèce au 4ème Siècle. Elle est encore célébrée par les Grecs et les Russes.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies