inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

23 janvier 1835 : publication de « La démocratie en Amérique » d’Alexis de Tocqueville

Ce texte « De la démocratie en Amérique » est, on ne le sait pas toujours, d'une importance considérable. En effet, mieux connu sous le titre « Democracy in America », il eut un retentissement énorme sur la société de l'époque et reste encore aujourd'hui, une référence en la matière. Dans la droite lignée d'un Montesquieu qui avait esquissé les sciences politiques, Alexis de Tocqueville aura approfondi ses thèses en prévoyant la naissance des démocraties modernes et des dangers qu'elles pourraient supporter. Alors, amateurs de belle plume et de grandioses idées... N'hésitez pas à lire Tocqueville toujours si actuel. Né à Paris le 29 juillet 1805 à l'époque napoléonienne, Alexis de Tocqueville est élevé avec une certaine idée de la France, son père, comte de surcroît, étant Pair de France. Le petit Alexis se penche très tôt vers l'art littéraire car il n'est autre que l'arrière-petit-fils de Malesherbes, écrivain connu pour avoir défendu Louis XVI mais aussi les philosophes du siècle des lumières. Alexis entreprend des études de droit et il devient juge auditeur à
Versailles en 1827. « Les Trois Glorieuses » amènent au pouvoir Louis-Philippe et, déçu par cette nouvelle politique, Alexis de Tocqueville prend le large pour les nouveaux Etats-Unis d'Amérique. Il devient ainsi journaliste avant l'heure pour étudier le système pénitentiaire américain avec son ami Gustave de Beaumont. Les deux compères arrivent à New York le 11 mai 1831. Leur voyage les mène aux grands lacs puis dans l'Ohio et au Mississipi ainsi qu'à la Nouvelle-Orléans. Ils sont même reçus par le Président Andrew Jackson à Washington. De retour en France en février 1832, Tocqueville démissionne de la magistrature. Il part en Angleterre où il étudie un nouveau système démocratique. De tous ces voyages, de toutes ces expériences naît enfin son premier ouvrage « La Démocratie en Amérique » qui connaît un succès fulgurant. Il est même élu, très jeune, à l'Académie française en décembre 1841 grâce au deuxième tome de son ouvrage. Mais qui a-t-il dans cette oeuvre de si « révolutionnaire » ? Rien au fond que la démonstration que l'Etat de droit et les libertés individuelles sont des moteurs indispensables au progrès économique et social. Pourtant, poursuivant bien plus loin que Montesquieu, il craignait que ce mouvement démocratique ne se transforme en individualisme produisant ainsi un effet d'éclatement de la société et de fait, à un nouvel état despotique... Cette vision peut très bien être interprétée aujourd'hui. Curieusement, alors que Alexis de Tocqueville n'est guère connu en France, il est très populaire aux Etats-Unis et c'est là que l'on rencontre les plus grands spécialistes de son oeuvre. Alexis de Tocqueville décède le 16 avril 1859, à l'âge de 54 ans, en laissant une sorte de testament ou de prémonition, résultant de son analyse de la société : « Les nations de nos jours ne sauraient faire que dans leur sein les conditions ne soient pas égales ; mais il dépend d'elles que l'égalité les conduise à la servitude ou à la liberté, aux lumières ou à la barbarie, à la prospérité ou aux misères. ». L'oeuvre de Tocqueville avait prédit l'abolition de l'esclavage ainsi que l'émergence des Etats-Unis et de la Russie en tant que superpuissances. Selon Tocqueville, la démocratie en Amérique comportait des faiblesses soit le despotisme populaire et la tyrannie de la majorité, la chute de l'éducation et des belles lettres ainsi que la violence entre les partis politiques... Un peu plus tard viendrait la mort de la population indienne des Etats-Unis... Prémonition ? Analyse ? Tocqueville aura été un auteur dérangeant et qui l'est tout autant aujourd'hui. A lire sans modération.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< janvier 2008 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
             

Saint Barnard

Saint Barnard vit à la cour de Charlemagne, marié, il finit par se convertir à l’abbaye d’Ambronay. En 810, il devient cardinal de Vienne. Il crée un monastère à Romans 27 ans plus tard. Il mourut en 841.


> voir les astuces du jour
 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2020 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies