inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

24 août 79 : l’éruption du Vésuve engloutit Pompéi

A cette époque, le Vésuve était endormi depuis si longtemps que les habitants ne savaient pas que la jolie colline de la baie de Naples était un volcan. En effet, les vulcanologues d'aujourd'hui situent la dernière éruption du Vésuve aux alentours de 3 500 ans avant J-C. 17 ans plus tôt cependant, sous l'empereur Néron, le volcan s'était déjà réveillé se manifestant dans un tremblement de terre qui avait déjà bien abîmé la charmante cité romaine de Pompéi. Cela n'avait pas inquiété outre mesure les habitants qui reconstruisirent leurs riches villas ainsi que les patriciens romains, heureux de pouvoir de temps à autre se reposer dans la cité raffinée de Pompéi. Epris d'art et de beauté, les propriétaires décoraient leurs magnifiques
demeures de statues, de fresques, de mosaïques et de fontaines, faisant de ces lieux un somptueux endroit de villégiature. La vie était douce et calme sous le règne de Titus, jusqu'au 24 août 79, date à laquelle le Vésuve se réveilla brusquement. Le volcan cracha alors des cendres brûlantes qui formèrent un énorme nuage s'élevant à plusieurs kilomètres de hauteur. En refroidissant, plusieurs millions de tonnes de poussières et de pierres s'abattirent sur Pompéi pétrifiant tout sur leur passage. Les habitants n'eurent pas tous le temps de fuir et les nuées ardentes recouvrirent les maisons, les temples, les hommes. La ville comptait entre 10 000 et 15 000 âmes, les archéologues ont retrouvé à ce jour environ 2 000 corps fossilisés de morts asphyxiés. Un peu plus tard, une coulée de roches en fusion et de cendres dévala du volcan, brûlant le port proche de Pompéi, Herculanum, une cité plus populaire. Les traces de ce séisme ont été rapportées par Pline le Jeune, alors installé à Misène au nord de la baie de Naples. Son oncle n'était autre que Pline l'Ancien qui avait écrit une « Histoire naturelle » en 37 volumes. Etant à l'heure du drame au large de Misène, il mourut asphyxié en tentant de porter aide aux habitants de Pompéi et d'Herculanum. Pompéi fut enfouie sous six mètres de roches et de poussières et Herculanum sous 16 mètres de boue. Si le désastre de Pompéi et d'Herculanum est connu aujourd'hui, c'est surtout pour les vestiges que les archéologues ont pu découvrir. Les fouilles commencèrent à partir de 1763 et l'on put ainsi retracer la vie quotidienne des riches Romains de l'époque. On peut même à juste titre penser que les vestiges retrouvés ont inspiré les styles mobiliers Directoire et Empire. Alors que l'on ne pouvait toucher les empreintes des corps sans les effriter, un archéologue eut l'idée d'y injecter du plâtre, restituant ainsi des formes saisissantes d'êtres humains figés dans leur dernière attitude face à la mort. Il est possible aujourd'hui de visiter les ruines de Pompéi et d'Herculanum ainsi que le musée de Naples qui abrite un million d'objets ayant appartenu aux victimes.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< août 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
             

Saint Barthélémy

Saint Barthélemy était un apôtre. Il naquit à Cana en Galilée. On dit que c'est Barthélemy qui évangélisa l'Inde. On ne sera jamais ce que lui a dit le Seigneur lors de leur dialogue sous le figuier. C'est également Barthélemy qui apprit la religion à Saint Philippe. Malheureusement, son nom est surtout connu dans l'histoire avec le massacre de la Saint Barthélemy.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2020 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies