inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

8 février 1587 : exécution de Marie Stuart, une tragédie qui a inspiré romanciers et cinéastes

Née le 8 décembre 1542, Marie d'Ecosse allait avoir un drôle de destin ! Reine d'Ecosse, Reine de France, puis Reine des deux pays, elle se maria trois fois et finit par être décapitée le 8 février 1587 sur ordre de sa grande rivale Elisabeth 1er. Il paraît que le bourreau, à moitié ivre, dut s'y prendre à trois fois avant de lui trancher la tête. Revenons sur cette histoire qui a captivé bon nombre de romanciers et de cinéastes... Née de l'union de Jacques V d'Ecosse et de Marie de Guise, une Française éminemment catholique, la petite Marie devient Reine d'Ecosse pratiquement dès sa naissance, son père mourant du choléra. La régence fut d'abord assurée pour James Hamilton, héritier de la couronne derrière Marie, jusqu'en 1554 date à laquelle Marie de Guise prit le relais jusqu'à sa mort en 1560. James Hamilton avait concocté le futur mariage de Marie Stuart alors qu'elle avait à peine 6 mois : elle devait épouser quand elle serait en âge de le faire, le fils d'Henri VIII, roi d'Angleterre, afin que l'Angleterre et l'Ecosse soient réunies. Ce ne fut pas du goût de la soeur des Guise, Marie, qui emmena sa fille au Château Stirling, l'ancienne capitale d'Ecosse, située au centre du pays. La petite fille fut sacrée en catimini, Reine d'Ecosse le 9 septembre 1543. Le parlement écossais cassa le traité de mariage, car le peuple était contre une telle union. Henri VIII le prit très mal et tenta d'enlever Marie Stuart. Les Français, qui avaient une alliance avec les
Ecossais, vinrent à la rescousse. Marie Stuart fut envoyée en France à l'âge de 5 ans, sous la protection d'Henri II et de Catherine de Médicis. Tout ça n'était pas gratuit car la petite Marie fut promise au dauphin Français en 1548. Très jolie et intelligente, elle devint très populaire en France où elle reçut une bonne éducation. Comme il était prévu, Marie Stuart épousa le dauphin François le 24 avril 1558 qui deviendra François II à la mort de son père. Le 15 janvier 1559, Elisabeth 1ere, fille d'Henri VIII et d'Anne Boleyn, monta sur le trône d'Angleterre à l'âge de 26 ans. Les deux Reines avaient presque 10 ans de différence. D'après l'ordre de succession régnant à cette époque, Marie Stuart devait succéder à Elisabeth sur le trône d'Angleterre. Si tel était le cas, les trois nations auraient été réunies. En outre, selon les Catholiques, Elisabeth était illégitime puisque fille d'Anne Boleyn et d'Henri VIII qui s'était nommé chef de l'église anglicane en répudiant sa première épouse Catherine d'Aragon pour se marier avec Anne Boleyn. Selon les Catholiques, c'était Marie la véritable Reine d'Angleterre. En France, après une jeunesse dorée, arrivaient les troubles des soulèvements protestants. Quand François II mourut en 1560, c'est Catherine de Médicis qui assura la régence pour Charles IX. Après la mort de Marie de Guise, la mère de Marie Stuart, la France signa le traité d'Edimbourg, retirant ses troupes d'Ecosse et acceptant Elisabeth comme Reine d'Angleterre (traité que Marie refusa de signer). Veuve à 18 ans, elle vécut alors à Reims dans un monastère auprès de sa tante de la famille des Guise, se recueillant souvent sur la tombe de sa mère à Reims. Marie décida ensuite de quitter la France où elle n'avait plus d'alliés le 14 août 1561. Revenue en Ecosse, Marie ne fut guère acceptée à cause de sa religion catholique et de ses manières nobles qu'elle avait acquises à la Cour de France. Reine d'Ecosse, elle garda comme conseiller son demi-frère Jacques qui était protestant ce qui déçut ses partisans catholiques.... Pendant ce temps, sa cousine Elisabeth qui avait été traitée d'illégitime, rongeait son frein. Marie qui était encore très jeune, épousa par passion son cousin Henri Stuart, un Catholique, le fils d'une nièce d'Henri VIII et le nomma Lord Darnley. Son frère Jacques la désavoua et rejoignit les Protestants. Marie était enceinte, mais son mari devenait de plus en plus ambitieux, voulant le titre de Roi d'Ecosse. Conspirant avec des nobles écartés du pouvoir, il assassina le conseiller de sa femme et tenta même de la faire avorter. Elle donna naissance à un fils Jacques Stuart, né le 18 juin 1566. Ce fut la fin de leur amour et Marie s'enticha de Jacques Hepburn, comte de Bothwell. Elle fit probablement éliminer Lord Darnley en 1567 aux fins d'épouser son amant Bothwell qui fut acquitté du meurtre. Les nobles Ecossais, sachant qu'elle avait épousé son amant, arrêtèrent Marie qui fut emprisonnée dans un château sur une île à Loch Leven en juin 1567. Un mois plus tard, la pauvre Marie avorta de jumeaux et dut abdiquer le 24 juillet 1567 en faveur de son fils Jacques. Le 2 mai 1568, elle s'évada et trouva refuge en Angleterre mais Elisabeth la fit arrêter le 19 mai et emprisonner. La Reine d'Angleterre demanda une enquête sur le meurtre de Darnley. Marie Stuart passa son séjour en captivité à York dans le Nord de l'Angleterre. L'enquête fut quelque peu truquée car Marie ne put avoir accès à son dossier ni se défendre, d'ailleurs elle refusait d'être jugée par un tribunal quel qu'il soit. Des lettres à Bothwell la compromettant furent perdues. Elisabeth résolut de l'éloigner et de l'assigner à résidence pendant rien de moins que 18 ans sous la garde du Comte de Shrewsbury et de sa marâtre d'épouse. Quant à Bothwell, incarcéré au Danemark, il finit fou et mourut en prison en 1578. 18 ans, c'est long d'autant plus que les rumeurs de complot émanant de Marie Stuart contre Elisabeth étaient nombreuses. La Reine d'Angleterre décida de la faire exécuter le 8 février 1587 au Château Fotheringhay. Jusqu'au bout, Marie se déclara martyre catholique. Le premier coup de hache lui fit une entaille, le deuxième fut frappé à côté, le troisième fut fatal. Désirant être enterrée à Reims, son désir ne fut pas exaucé. Son corps fut exhumé en 1612 de la Cathédrale de Peterborough à la demande de son fils pour reposer à l'Abbaye de Westminster... Elle repose à une dizaine de mètres de sa cousine Elisabeth !

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< février 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28      
             

Sainte Joséphine

Joséphine (Giuseppina Bakhita) était une femme soudanaise qui a été capturée pour être esclave à 9 ans. Après être 5 fois vendu sur les marchés d'esclaves, elle a intégré ensuite la religion. C'est le pape Jean Paul II qu'il la canonisa en l'an 2000.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies