inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

Fin de l’empire de Chine

Au XIXe siècle, la Chine avait bien perdu de sa puissance ! L'empire chinois ne représentait plus grand chose aux yeux des Occidentaux qui l'exploitaient et l'humiliaient sans vergogne. Les Chinois s'étaient bien révoltés contre les commerçants européens mais ce fut un échec et le retard accumulé dans le développement de Chine était catastrophique. L'impératrice Ts'eu-hi tente désespérément d'apporter des réformes avec l'aide du général Yuan Che-k'ai, mais elle décède en 1908 laissant comme héritier un petit garçon de 3 ans, P'ou-yi. Son père, Tch'ouen, est chargé de la régence et renvoie le réformiste Yuan Che-k'ai. Le fondateur du
Kuomintang, un parti nationaliste, démocrate socialiste, Sun Yat-sen, demande une assemblée constituante. C'est un refus et des rebellions éclatent notamment le 10 octobre 1911 dans une garnison militaire près de Canton, dans le Sud. Une République est proclamée à laquelle la presque totalité des provinces se rallient. Le chef du Kuomintang est nommé Président Provisoire en Chine du Sud. L'ancien conseiller de l'impératrice, Yuan Che-k'ai, prend pourtant le pouvoir à Pékin en forçant le petit Empereur à abdiquer le 13 février 1912 laissant la Présidence à Yuan Che-k'ai pour ne pas provoquer de divisions. Mais le nouveau Président est ambitieux et finalement désire rétablir l'Empire dont il serait Empereur... C'est une insurrection générale et il meurt le 6 juin 1916. S'ensuivra une très longue guerre civile qui prendra fin avec la victoire communiste de 1949. Quoi qu'il en soit, après le 13 février 1912, le petit P'ou Yi âgé de 6 ans, continue de vivre dans la Cité Interdite, entouré d'eunuques et de femmes, les nouveaux hommes au pouvoir hésitant à éliminer le dernier symbole de l'Empire. Il est même remis sur le trône en juillet 1917 pour une dizaine de jours seulement avant d'être définitivement chassé du Palais impérial en 1924. Le jeune homme trouve refuge à T'ien-tsin une possession japonaise où il vit une vie mondaine. Les Japonais attaquent la Chine en 1931 et le nomment Empereur du Mandchoukouo, une sorte d'Etat artificiel qui n'a rien à voir avec la vraie Chine. Après l'échec des Japonais et l'arrivée des Communistes, P'ou Yi sera humilié et subira une sorte de rééducation. Le dernier Empereur finira sa vie en tant que simple employé de bureau. Bertolucci a réalisé un film exceptionnel sur la vie de ce petit garçon au destin complètement chamboulé. « Le dernier empereur » est un film bouleversant, à voir absolument. le 10 octobre (1911) est célébré comme fête nationale en Chine et à Taïwan.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< février 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28      
             

Sainte Béatrice

Sainte Béatrice était la fille de la reine de Castille. Elle était si jolie qu'elle dut fuir aux avances de ses nombreux prétendants. Elle se refugia dans les Ordres. Elle fonda ensuite l'Ordre de contemplative en l'honneur de l'Immaculée Conception. Elle fut canonisée en 1976.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2018 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies